Lors du DC FanDome, Warner Bros Pictures a présenté les premières images des prochaines productions DC. Cet évènement a permis au studio de faire le point sur l’avenir de DC Films qui se fera avec le Multivers. Quelle place occupera le Multivers dans les longs-métrages DC ? Comment le Multivers va être intégré dans le DCEU ? Est-ce que The Batman appartient au Multivers ?… Vous trouverez ci-dessous toutes les réponses aux questions concernant le Multivers des films DC.

Avant d’évoquer les annonces du DC FanDome, il est nécessaire de revenir sur les origines du Multivers, mais aussi sur le crossover de l’Arrowverse Crisis On Infinite Earths qui a permis à la Warner Bros de poser la première pierre de son Multivers.

alex-ross-crisis-on-infinite-earths

C’est quoi le Multivers DC ?

Il y a beaucoup à dire au sujet du Multivers DC, plusieurs articles très détaillés existent sur la toile, pour résumer, voici ce qu’il faut retenir :

Le Multivers, au sein des publications de DC Comics, est une ‘construction cosmique’ rassemblant de nombreux univers fictifs dans lesquels les histoires publiées se déroulent. Les mondes de ce Multivers partagent un espace et un destin communs, et sa structure a changé à plusieurs reprises dans l’histoire de DC Comics. Krona est l’homme responsable de sa création avec l’univers de l’antimatière, le Monitor et l’Anti-Monitor.

  • En 1985, à l’issue de la maxi-série Crisis on Infinite Earths (ou Crisis), par Marv Wolfman et George Pérez, le Multivers est censé avoir été détruit, les cinq dernières terres ayant été fusionnées en une seule.
  • En 2006, l’issue de la maxi-série Infinite Crisis marque le retour du Multivers avec 52 univers parallèles distincts.
  • En 2011, la saga Flashpoint – lorsque Barry Allen remonte le temps pour sauver sa mère, il bouleverse la chronologie et la réalité – amène une nouvelle refonte totale de l’univers DC (les New 52 ou Renaissance DC en français). Les 52 Univers sont ‘réinitialisés’ avec un principe fondateur : au moment de la sortie des volumes 1 des séries, seulement 5 ans se sont écoulés depuis la première apparition des super-héros.

Le Multivers dans l’Arrowverse

Cette idée du Multivers se retrouve régulièrement dans les séries DC comme dans la série Smallville dans les années 2000 et dans l’Arrowerse avec les crossovers Elseworlds (2018) et Crisis on Infinite Earths (2019).

L’Arrowverse de la chaine The CW – un réseau de télévision hertzien américain détenu à parité par les groupes WarnerMedia et ViacomCBS – puise ses origines à 2012, avec la création de la série Arrow. La série ‘Green Arrow’ fait l’objet d’un spin-off avec The Flash en 2014. L’année suivante, la CBS lance la série Supergirl, qui à l’époque n’avait strictement rien à voir avec l’Arrowverse dont les séries se déroule sur la Terre-1, selon The CW.

Toutefois, les équipes de The Flash et de Supergirl souhaitaient travailler ensemble sur un crossover, une idée rendu possible avec le Multivers. Les évènements de Supergirl se déroulent sur une autre Terre. Plus tard, la série Supergirl rejoint officiellement l’Arrowverse lorsque la série passe de CBS à The CW.

Si les évènements de Supergirl se déroulent sur une autre Terre, plus exactement la Terre-38, elle appartient désormais à l’univers partagé d’Arrow. L’arrivée de Supergirl sur la CW a permis de réaliser plusieurs crossover entre les séries de l’Arrowverse.

Autre exemple : En 2014 NBC diffuse la série Constantine qui se voit annuler après une saison. Après la mobilisation de Stephen Amell, qui interprète Oliver Queen, pour que Matt Ryan apparaisse dans Arrow, Constantine rejoint l’Arrowverse. Constantine (Matt Ryan) devient par la suite un régulier dans la série DC’s Legends of Tomorrow (spin-off d’Arrow et de The Flash).

crisis-on-infinite-earths-banner

Le crossover Crisis On Infinite Earths

Publiée en 1985, la série originale de bandes dessinées Crisis On Infinite Earths était une célébration de la richesse de l’histoire de DC Comics et du 50e anniversaire de l’entreprise. C’était aussi l’occasion pour DC de rendre ses histoires plus accessibles à de nouveaux lecteurs, en condensant ses différentes réalités alternatives en un seul univers commun.

L’adaptation du crossover Crisis On Inifite Earths et sans aucun l’un des évènements majeurs de la Pop Culture à la télévision. Pour cette occasion, Marc Guggenheim, l’architecte de l’Arrowverse, a souhaité proposer plusieurs cameos. Sans tous les citer, nous avons eu Robert Wuhl (Alexander Knox dans le Batman de 1989), Tom Welling et Erica Durance de Smallville, Ashley Scott (Huntress / Helena Kyle) de la série Birds of Prey, Tom Ellis de la série Lucifer ou encore Kevin Conroy, la voix de Bruce Wayne / Batman dans les animés et les jeux Batman, qui interprète pour la première fois une version live du personnage.

crisis-on-infinite-earths-picture-29

Les différentes Terres dans l’Arrowverse

Avant la refonte du Multivers dans le final de Crisis On Infite Earths, voici ce que le crossover en cinq parties dit à son sujet (toujours du point de vu de l’Arrowverse) :

  • Terre-1 : Les séries de l’Arrowverse.
  • Terre-9 : La série Titans.
  • Terre-66 : La série Batman de 1966.
  • Terre-89 : Les films Batman de Tim Burton (et de Joel Schumacher qui sont rattachés aux films de Burton).
  • Terre-90 : La série Flash de 1990.
  • Terre-96 : La Terre du Superman version ‘Kingdom Come’ et qui prend place après les évènements de Superman Returns.
  • Terre-99 : Le Batman vieillissant de Kevin Conroy.
  • Terre-167 : La série Smallville.
  • Terre-203 : La série Birds of Prey.
  • Terre-666 : La série Lucifer (Pour éviter tout conflit avec Lucifer, désormais sur Netflix, il est dit que le cameo de Tom Ellis se situe avant les évènements de la série basée sur le comics de Vertigo DC).

A la fin du crossover Crisis On Infinite Earths toutes ces différentes Terres sont détruites et un nouveau multivers – toujours du point de vu de l’Arrowverse – apparait. Si on imagine que la Terre-666 de la série Lucifer et que la Terre-167 de la série Smallville sont maintenues voici ce que l’on apprend :

  • Terre-Première (Earth-Prime) : Toutes les séries DC de la CW : Arrow, The Flash, Supergirl, DC’S Legends of Tomorrow, Batwoman, Black Lightning, Superman & Lois et Green Arrow and the Canaries.
  • Terre-2 : La série Stargirl prend place sur Terre-2. Comme dans les comics, Terre-2 devient la Terre des héros du Golden Age.
  • Terre-9 : La série Titans.
  • Terre-12 : Le film Green Lantern avec Ryan Reynolds est rattaché à l’Arrowverse. Nous apercevons un plan du QG du Green Lantern Corps. Les images en question ont été prises d’une scène vers la fin du film Green Lantern (2011) quand Hal Jordan est félicité par le corps pour ses actions héroïques.
  • Terre-19 : La terre de la série Swamp Things.
  • Terre-21 : Si on pensait que la série Doom Patrol se déroulait sur la même Terre que Titans, dans l’Arrowverse la série se situe sur la Terre-21.
  • Terre-96 : Si nous avons pu retrouver Brandon Routh dans la peau d’un Superman version Kingdom Come et post-Superman Returns, l’acteur retrouve le costume original de l’homme d’acier.

crisis-on-infinite-earths-picture-32

Lors de ce mega crossover un cameo a été gardé secret jusqu’au jour de sa diffusion. Il s’agit de l’apparition d’Ezra Miller dans la version Flash du DCEU qui se retrouve face à Barry Allen (Grant Gustin). Barry (Grant Gustin) se présente comme étant Flash, un pseudonyme que le Barry Allen d’Ezra Miller ne porte pas encore dans le DCEU.

Ezra Miller dans Crisis On Infinite Earths, une demande de Warner Bros

En Janvier 2020, Marc Guggenheim a confié à Variety que c’est la Warner Bros qui l’a contacté alors que les cinq parties du crossover étaient d’ores et déjà en post-production : ‘Nous étions en post-production et certains épisodes étaient terminés (…) J’ai eu un appel de Peter Roth disant, ‘Je sais que vous avez terminé, mais pouvez-vous mettre Ezra dans le crossover ?’ Et j’ai dit : ‘Oui’.

Guggenheim ajoute que la patron de Warner Bros Pictures, Peter Roth, était conscient que le tournage était terminé et que la post-production venait de débuter. Guggenheim lui alors répondu : ‘… si tu me dis qu’Ezra Miller peut être dans le crossover, je peux faire en sorte que ça arrive.‘ et ajoute ‘J’ai appelé Eric Wallace, qui est le showrunner de ‘Flash’, et il a appelé Grant Gustin – parce que la seule chose qui nous préoccupait, c’était de penser que nous ne voulions pas le faire à moins que Grant ne soit à 100 % d’accord. Et il l’était. Il était incroyablement enthousiaste et d’accord avec ça. Et puis nous avons téléphoné à Ezra Miller pour lui raconter la scène que j’avais écrite et il était complètement à fond dedans. Et on y est allés. Nous avons réuni une unité de l’équipe de ‘Flash’ sur le plateau de ‘Flash’ [puisque l’équipe de ‘Arrow’, qui avait produit l’épisode 4 avait terminé]. Et à notre grande surprise, personne n’a remarqué qu’Ezra Miller était à Vancouver et personne n’a divulgué l’information à l’équipe, ce que nous apprécions. Nous avons donc réussi à garder la surprise.

Il détaille à Entertainment Weekly : ‘… jusqu’à ce que nous sachions que Grant Gustin et qu’Ezra étaient d’accord avec ça, j’envoyais des brouillons de la scène à Jim Lee et à Adam Schlagman [le vice-président des films de DC Entertainment] et nous faisions des allers-retours. Le truc avec la scène, c’est que je ne voulais pas et qu’ils ne voulaient pas que je fasse quoi que ce soit qui marche sur les pieds du film Flashpoint qu’ils sont en train de développer. Donc, nous avons vraiment travaillé main dans la main. Jim était vraiment génial pour s’assurer que toutes les parties se parlent, que rien ne s’arrête (..). Il a vraiment fait tout ce qu’on pouvait pour y arriver. Son enthousiasme a vraiment aidé à rendre cela possible.

Cette demande de Warner Bros n’était pas anodine. L’adaptation de Crisis On Infinite Earths à la télévision a permis un rapprochement entre toutes les séries estampillées DC ainsi que les films. Si nous sommes tous d’accord sur le fait que les séries DC de The CW sont limitées par leurs budgets, nous ne pouvons nier que les scénaristes puisent dans les comics et ne restent pas à la surface des histoires. C’est cette audace qui a été appréciée par les responsables de la branche cinéma.

Crisis On Infinite Earths : Retour sur la première partie du crossover de l’Arrowverse
Crisis On Infinite Earths : Retour sur la deuxième partie du crossover de l’Arrowverse
Crisis On Infinite Earths : Retour sur la troisième partie du crossover de l’Arrowverse
Crisis On Infinite Earths : Retour sur la quatrième partie du crossover de l’Arrowverse
Crisis On Infinite Earths : Retour sur la cinquième partie du crossover de l’Arrowverse

Pourquoi l’utilisation du Multivers dans les films DC Comics ?

Depuis l’annonce d’un Multivers au sein des films DC, certains fans – ou plutôt des haters – s’emballent sur les réseaux sociaux. Ils reprochent notamment le rapprochement entre les séries et les films DC. En réalité, les choses sont simples à comprendre.

L’utilisation du terme Multivers est uniquement ‘une excuse’, ‘un prétexte’ pour le studio afin de se sortir de l’impasse dans laquelle il se trouve depuis Justice League, la version de Joss Whedon. Bien qu’il s’agisse d’un prétexte, cette excuse leur offre de nombreuses possibilités sans se soucier d’une quelconque cohérence. Dès que les choses seront compliquées pour maintenir une cohérence entre les films, le studio jouera la carte ‘c’est le Multivers, une autre Terre, une autre version du personnage’ nous pouvons nous attendre à ce type de discours y compris quand un acteur reprendra son rôle. Nous y revenons plus bas.

Le Whedon Cut de Justice League, l’origine des problèmes du studio

Lorsque Zack Snyder prépare son Man of Steel, son plan consiste à poser les bases d’un univers partagé DC. La base de cet univers partagé doit être composée de Man of Steel, Batman V Superman et d’une trilogie Justice League. Cet univers devait également se construire avec des films autonomes comme Flashpoint, Aquaman, Wonder Woman et d’autres films de bandes comme Suicide Squad.

A cette période, Warner Bros Pictures est dirigé par des demeurés qui souhaitent appliquer la stratégie Marvel aux films DC. Afin de rattraper leur retard sur le Marvel Cinematic Universe, déjà bien en place depuis plusieurs années, les cadres ont voulu précipiter les choses. Ainsi, il y a eu une forme de pression sur Snyder afin d’inclure une multitude de personnage dans Batman V Superman. Alors que le film doit mettre en scène un face à face de légende entre le Kryptonien et le justicier de Gotham, le long-métrage introduit Wonder Woman (Gal Gadot), Aquaman (Jason Momoa), Flash (Ezra Miller) et Cyborg (Ray Fisher). La volonté des dirigeants de l’époque est d’aller vite pour rattraper la concurrence.

La mainmise du studio

A cela, s’ajoute la mainmise des cadres sur le film de Snyder. Le réalisateur ne peut pas sortir la version qu’il souhaite dans les salles, mais une version moins longue découpée ‘à la tronçonneuse’. En résulte des critiques négatives justifiées pour le côté incohérent et d’un autre côté nous avons des haters qui parlent d’un film trop sombre.

Si la version longue de BvS vient corriger les incohérences du film qui est une vraie proposition de cinéma, les dirigeants de l’époque retiennent uniquement ‘l’aspect sombre’ soulignés en ligne par plusieurs demeurés. Ils vont revoir toute leur stratégie pour édulcorer l’univers DC.

Suicide Squad et Justice League sont fortement impactés par ces décisions… David Ayer doit revoir son film, Steppenwolf doit être retiré de Suicide Squad pour devenir le méchant principal du film de Snyder. La réunion DC Comics échappe à Zack Snyder et le studio missionne Joss Whedon de ‘Marveliser’ Justice League.

Vous connaissez la suite de l’histoire, Justice League est un échec commercial et critique et la Warner Bros se retrouve en grande difficulté. Après la sortie du film, AT&T (qui possède désormais le studio) fait le grand ménage et souhaite reconstruire le DCEU.

Pour les détails de la crise chez Warner Bros, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous :

Jon Berg et Geoff Johns qui étaient en charge du DCEU après Batman v Superman sont remplacés par Chantal Nong et Walter Hamada. Avec d’autres cadres, Nong et Hamada doivent rendre toute sa superbe aux films DC. Ils doivent mettre en place d’autres films alors que des projets post-Snyder sont en développement.

En effet, si Zack Snyder s’est retiré des films DC, les acteurs qu’il a introduit dans l’univers partagé sont sur différents projets : les films Aquaman, Wonder Woman et leur spin-off ; d’autres films connectés aux films de Snyder sont en développement comme The Suicide Squad qui par ses personnages est connecté aux autres films du DCEU, tout comme Birds of Prey. Ce qui est cocasse quand on sait que les anciens dirigeants – qui ont lancé le développement de ces films – souhaitaient s’éloigner de l’ère Snyder.

Pour complexifier tout ça, le Snyder Cut de Justice League est officialisé pour 2021 sur la plateforme HBO Max. La version de Zack Snyder sera découpée en quatre épisodes d’une heure. Il faut savoir que si le Whedon Cut utilise quelques séquences retouchées des sessions de tournage de Snyder, l’histoire sera quelque peu différente. Le Snyder Cut est officiellement considéré comme une histoire Elseworlds.

Que signifie Elseworlds ?

Elseworlds est le nom d’une collection de DC Comics dont les récits placent les héros de l’univers DC dans un contexte différent, dans un autre monde, différent de la continuité classique de DC Comics. En guise d’exemple, citons Superman : Red Son, un comics de 3 numéros scénarisé par Mark Millar. Cette mini-série uchronique imagine un monde dans lequel le personnage de Superman ne serait pas élevé aux États-Unis mais en Union soviétique.

Le Snyder Cut est un ‘Elseworlds’

Pour essayer de donner une logique à tout ça, Zack Snyder décrit sa version comme un film ‘Elseworlds’ qui n’est pas canonique avec le reste des films du DCEU. Il faut voir ça comme la saga Halloween voir le schéma ci-dessous. Pour faire simple, si vous souhaitez faire du Snyder Cut un film canonique, l’univers sera uniquement composé de Man of Steel, Batman V Superman, Wonder Woman et du Zack Snyder’s Justice League. Si vous souhaitez avoir une cohérence et un univers plus large avec l’ensemble des films du DCEU, il faut prendre en considération le Whedon Cut.

halloween-timeline

Quelle version de Justice League sera canon avec les autres films du DCEU ?

En effet, l’histoire d’Aquaman se situe après les évènements du Whedon Cut de Justice League à qui il fait référence. Quant au Snyder Cut de Justice League, il explore des éléments liés aux personnages d’Aquaman qui sont retirés de la version cinéma pour être exploités dans le film autonome du personnage. Malheureusement, c’est le Whedon Cut qui est canon avec les autres films de DCEU.

Le Multivers : La stratégie marketing de la Warner

Depuis deux ans, la volonté des cadres du studio et de retrouver une certaine logique avec DC Films. Un objectif difficile à atteindre, car ils ne souhaitent pas annuler les films en développement qui sont attachés aux personnages introduit par Zack Snyder (les suites d’Aquaman, Shazam, Wonder Woman, Black Adam et les spin-off) tout en proposant de nouveaux univers pour les supers-héros DC comme avec Joker et The Batman de Matt Reeves. Différents projets qui peuvent désorienter les fans qui sont désormais habitués aux univers étendus et connectés.

L’unique solution pour la Warner est de parler du Multivers. Ce qu’il faut comprendre, c’est que tous les films DC depuis les Superman de Richard Donner, en passant par les films Batman de Tim Burton, de Joel Schumacher, de Christopher Nolan et les films de l’Ère Snyder coexistent au sein d’un même Multivers. Un Multivers qui comprend également les séries DC Comics.

Pour autant, cela ne veut pas dire que les éléments d’un film – exemple les films de Christopher Nolan – vont avoir un impact sur les séries ou sur le film de Matt Reeves. Ceci étant dit, le studio ne se refuse pas à l’avenir de croiser certaines versions des personnages.

Les possibilités offertes par le Multivers

Comme mentionné précédemment, le Multivers sert de prétexte pour le studio, ça va éviter aux scénaristes et aux fans de trop se creuser la tête pour connecter le tout. Chaque histoire se déroule dans un Multivers et sur des Terres différentes qui appartiennent à ce Multivers. Certaines de ses histoires se déroulent sur la même Terre – le DCEU – d’autres sur des Terres différentes, la Terre du Joker, la Terre de The Batman, la Terre du Snyder Cut (qui se rattache aux premiers films DC de Snyder et à Wonder Woman), la Terre des films de Tim Burton, la Terre des films de Christopher Nolan ect.

Pour les films de l’univers de Tim Burton, nous pourrions avoir deux Terres. Une Terre avec les films de Tim Burton et les deux suites de Joel Schumacher. En effet, ces quatre films forment une quadrilogie dans laquelle nous retrouvons les personnages d’Alfred Pennyworth (Michael Gough) et de James Gordon (Pat Hingle). A noter qu’une suite avortée de Batman & Robin devait faire le lien avec les films de Tim Burton.

Sachant que Michael Keaton, l’interprète de Batman dans les films de Tim Burton, va reprendre son rôle dans Flashpoint, une autre Terre du Multivers propose les deux films de Burton qui se rattache directement aux films du DCEU via Flashpoint. Il y a très peu de chance que le retour du Batman de Keaton prenne en considération les évènements de Batman Forever et de Batman & Robin.

Le choix revient aux spectateurs, selon le film qu’il regarde, il doit prendre en considération tel ou tel histoire ou tout simplement apprécier ce qu’il regarde.

A lire : Batman : Retour sur les films annulés du Dark Knight

Un studio libéré de ses entraves

Depuis les films Superman de Richard Donner ou encore des Batman de Tim Burton, la logique voulait qu’il n’ait pas plusieurs versions d’un personnage qui coexistent. Chaque époque avait son héros. Désormais, cette logique appartient au passé.

A titre d’exemple, admettons que Christopher Nolan propose au studio une suite à The Dark Knight Rises mettant en scène Joseph Gordon-Levitt – qui dans l’univers de Nolan succède à Bruce Wayne (Christian Bale) dans le costume de Batman – théoriquement le Multivers rendrait la chose possible. Le studio ne se questionnerait plus sur l’idée que ‘les fans pourraient être déboussolés car il y a eu récemment un Batman avec tel ou tel acteur’. C’est le Multivers, les lecteurs acceptent les multiples versions des personnages dans les comics et n’en sont pas troublés pour autant. Il en sera de même pour le cinéma.

superman-calvin-ellis

Le Multivers permettrait également de développer d’autres histoires des comics comme la version alternative de Superman située sur la Terre 23 où Calvin Ellis endosse le fameux costume. On pourrait avoir au cinéma un film mettant en scène le Superman d’Henry Cavill, la version principale de l’univers DC, et un autre film mettant en scène une version alternative. Nous pourrions également avoir un Batman Beyond sans que le film ne pose des incohérences avec le Batman principal du moment, à savoir la version actuelle de Robert Pattinson.

En résumé, en passant d’un univers étendu – qui a été chamboulé par les anciens dirigeants du studio et le Whedon Cut – a un Multivers, le studio solutionne son problème de cohérence et s’offre de nouvelles perspectives pour les films et les séries. Warner Bros Pictures s’est offert une porte de sortie pour échapper aux problèmes de cohérence entre ses différents films, mais tout en se gardant la possibilité de continuer à les faire communiquer. Au sein de son Multivers, le studio n’est plus obligé de faire un seul et unique univers partagé.

the-flash-2022-movie-picture-04

Flashpoint introduira le Multivers dans les films DC

Lors du DC FanDome, nous avons appris que le film Flash avec Ezra Miller est bien là pour introduire le Multivers DC au cinéma. La scénariste, Christina Hodson, confie que ‘toutes ces histoires et ces personnages peuvent commencer à entrer en collision.‘ Il y a clairement une volonté de s’amuser avec les personnages de DC Comics comme dans les bandes-dessinées. Quelque chose nous dit que la présence de deux Batman – Ben Affleck et Michael Keaton – dans le film, n’est pas la seule surprise de Flashpoint.

Plusieurs concepts arts du film, sur lesquels Flash arbore un nouveau costume, ont été dévoilés. Le réalisateur Andy Muschietti a laissé entendre que le nouveau costume de Barry a en fait été construit par Bruce Wayne. ‘Comme vous pouvez le voir, c’est plus organique. Comme s’il avait été construit par son ami Bruce Wayne, cette fois.

Pour Muschietti, cette nouvelle version du costume de Flash est beaucoup moins encombrante que le costume vu dans Suicide Squad (rappelons que le personnage y fait un rapide cameo) et Justice League. Il ne serait pas étonnant que Barry ait souhaité changer de costume après sa rencontre avec le Flash de Grant Gustin dans Crisis on Infinite Earths.

the-flash-ezra-miller-dans-crisis-on-infinite-earths
Jim Lee a confirmé que le Barry Allen d’Ezra Miller se fait appeler ‘Flash’ après sa rencontre avec le speedster de Grant Gustin dans Crisis On Infinite Earths. Eric Wallace, qui officie comme showrunner sur la série télévisée souhaite d’autres crossover avec les deux speedster.

J’adorerais voir Grant apparaître quelque part dans leur version du film. (…) Je ne sais pas s’ils feront ça, je sais que Grant serait enthousiaste. Je pense qu’il s’amuserait un peu. J’ai aussi dit à Ezra que nous l’accueillerions à nouveau. J’aimerais qu’il revienne plus longtemps, pour un épisode complet de The Flash, si nous pouvons y arriver d’une manière ou d’une autre.

Wallace a également dit qu’il aimerait voir d’autres crossover, y compris avec des personnages des films Wonder Woman et Aquaman. Il a également évoqué la possibilité d’un crossover avec Stargirl. Greg Berlanti a dit également que Crisis On Infinite Earths a ouvert la voie pour de prochaines rencontres entre le cinéma et les séries.

the-batman-logo-02

Quelle est la place de The Batman dans le Multivers ?

Le DC FanDome s’est terminé avec une interview de Matt Reeves et les premières images de The Batman. Une première bande-annonce avec Robert Pattinson qui campe un Bruce Wayne bien torturé dans une atmosphère à la Seven de David Fincher. Une nouvelle approche pour le justicier de Gotham qui nous hype clairement avec un Batsuit qui n’est pas sans nous rappeler les artworks du Batman Year One de Darren Aronofsky.

Avec ces quelques minutes, Robert Pattinson risque de faire probablement aussi bien que Michael Keaton, Christian Bale et Ben Affleck. Plusieurs interprétations, plusieurs versions, mais toutes intéressantes et incomparables (oui certains sont encore dans la comparaison).

The Batman se déroule sur une autre Terre

Lors du panel ‘Multiverse 101’ au DC Fandome, Walter Hamada, patron de DC Films, a révélé que le film de Matt Reeves se déroule sur une autre Terre que celle des films connectés à Justice League. Au lieu de cela, The Batman se déroule sur une nouvelle Terre, où Bruce Wayne entame sa deuxième année de sa carrière de combattant du crime. Il ne faut pas s’attendre à ce que le Multivers soit mentionné dans l’univers de The Batman.

Le film de Matt Reeves à son propre univers, sa propre Terre dans le Multivers. Un univers qui fera l’objet de spin-off et dans lequel le Multivers DC ne devrait pas être évoqué, du moins pour le moment. Il y a aucune chance de voir le BatPattinson croiser le chemin d’une Harley Quinn version Margot Robbie.

Il y a une Terre de cette Ligue de la Justice naissante et une autre Terre où se trouve ce Batman de deuxième année en pleine croissance… Matt Reeves peut continuer à construire son Gotham. Ce sont des choses que nous pouvons faire car nous n’avons pas à nous inquiéter de l’impact que cela aurait sur Aquaman 2 ou The Flash, car tout cela fait partie du multivers.

the-batman-movie-picture-02

The Batman est l’avenir de la franchise

Si Flashpoint mettra en scène deux versions de Batman avec la version de Ben Affleck du DCEU et la version de Michael Keaton des films de Tim Burton, le Batman principal qui est considéré comme l’avenir de la franchise est bien celui de Robert Pattinson.

Matt Reeves a fait plusieurs révélations au sujet de son film qui est à 25 % de son tournage. Il explique que l’histoire va explorer un Batman qui essaye de comprendre comment lutter contre le crime et la corruption à Gotham. Ce sera une histoire policière, mystérieuse et pleine d’action. Plus personnel à Bruce Wayne. The Batman aura des versions des méchants que vous n’avez jamais vus, dont certains sont encore en passe de devenir les méchants que nous connaissons.‘ Pour les influences artistiques, le réalisateur cite Chinatown, The French Connection et Taxi Driver.

Dans The Batman, les super-méchants sont encore en pleine mutation. Le Pingouin déteste être appelé ainsi et n’est pas encore l’être maléfique qu’il doit devenir. Selina Kyle n’est pas encore Catwoman. Le film n’est pas une origin-story, Bruce Wayne sera dans sa deuxième année de justicier. On découvre Batman dans ses jeunes années, faire des erreurs et grandir, de manière très humaine. Il se cherche encore, comme nous le montre la bande-annonce, lorsqu’un vilain lui demande ‘qui es-tu‘ et qu’il répond ‘I’m vengeance’ alors que nous nous attendions à la réplique ‘I’m Batman‘. Cette version de Batman, tout comme les vilains, est appelée à évoluer ainsi que le costume et la Batmobile.

Nous sommes nombreux à nous intérroger sur la classification du film. Le teaser de The Batman promet un long-métrage sombre et violent. Toutefois, la réponse se trouve dans la stratégie du studio qui présente le projet de Matt Reeves comme l’avenir de la franchise. The Batman ne peut pas se permettre de passer à côté d’un large public, le film sera vraisembablement PG-13. Pour ceux qui espère un film R-Rated est violent pour le héros de DC Comics, le Multivers pourrait bien vous offrir un standalone Batman dans la veine du Joker. Tout est désormais possible.

La série HBO Max dérivée de The Batman

Concernant la série HBO Max, Matt Reeves explique qu’elle se déroulera en parallèle de la première année de Batman (c’est un prequel à The Batman) : ‘La série télévisée de Gotham explorera un élément de l’histoire, en remontant jusqu’à la première année et à l’émergence de Batman. Elle suivra un flic luttant contre la corruption alors que le mythe héroïque se construit derrière lui.

Joker-Joaquin-Phoenix-Banner-03

Après Joker, d’autres films autonomes

Lors du panel ‘Multiverse 101’ au DC FanDome, Walter Hamada, président de DC Production, a confirmé qu’il y aura d’autres films ‘Elseworlds’, comme Joker : ‘La possibilité existe. C’est vraiment une question d’amour, que nous nous concentrons sur les grandes histoires et donc, si nous trouvons un cinéaste avec une histoire intéressante qui ne fonctionne pas dans notre ligne de temps existante et qui fonctionnerait comme un autre monde, nous l’explorons certainement. Donc, oui, la réponse est oui, il y aura des opportunités.

Vers un reboot du DCEU ?

Pendant longtemps, nous pensions que Flashpoint allait permettre de rebooter le DCEU afin de repartir sur des bases saines. Il n’en est rien. Le premier film autonome centré sur Flash va introduire officiellement le Multivers afin que DC Films puisse s’amuser avec ses personnages. Ceci étant dit, je ne serais pas surpris, d’ici une petite dizaine d’année, d’une adaptation au cinéma de Crisis On Infinite Earths avec toutes les variations des personnages. Un grand rendez-vous qui permettrait de repartir sur de nouvelles bases.

A cette heure, les deux projets DC que nous attendons de pied ferme sont The Batman et Flashpoint. Nous attendons également une réponse de Sony Pictures / Marvel Studios. Il ne serait pas surprenant que Flashpoint pousse les deux studios – qui se partagent les droits de Spider-Man – de répondre avec un film mettant en scène Tom Holland, Andrew Garfield et Tobey Maguire. Sachant que Marvel Studios va introduire son Multivers avec Doctor Strange in the Multiverse of Madness, un Spider-Verse live pourrait voir le jour.

Que ce soit chez DC Films ou Marvel Studios, le concept du Multivers sera au coeur de cette prochaine decenie héroique.

Nous sommes arivés à la fin de ce dossier consacré au Multivers de DC Comics au cinéma. Maintenant que la Warner Bros est libre de respecter la cohérence d’un unique univers étendu, dites-nous dans les commentaires et sur nos réseaux sociaux les projets de films que vous aimeriez voir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.