Alors que le chevalier noir vient de fêter ses 80 ans et que la Warner s’apprête à sortir sur nos écrans le film autonome Joker, revenons sur le film Justice League qui a marqué le début de la fin de l’Ère Snyder. Vous le savez la production de Justice League a été marquée par des difficultés. Le film de Zack Snyder a été touché par d’importants changements sur son scénario avant et pendant sa production. Justice League a également été touché par un changement de réalisateur avec pour résultat un film totalement différent de ce qu’avait imaginé Zack Snyder. Dans ce dossier nous revenons sur la production chaotique du film dont les origines remontent à Batman v Superman et on évoque également l’avenir du DCEU qui est en train de se rebooter sous nos yeux.

Une mauvaise évaluation des critiques

La plupart des changements du film ont été réalisés à la demande de la Warner Bros. En effet, la réception négative des précédents projets du DC Extended Universe (DCEU) ont poussé le studio à revoir l’intégralité de ses plans et des idées de Zack Snyder.

Après la sortie dans les salles de Batman v Superman : Dawn of Justice, nous avons eu deux types de critiques. Pour la majorité des spectateurs, le film est indigeste à cause de son montage qui rend incompréhensible certains éléments du scénario. De plus, l’introduction de plusieurs personnages DC rend le tout un peu brouillon. C’est un peu comme si le DCEU souhaitait rattraper toutes ses années de retard sur un MCU – qui a pris son temps – en un seul film. La version longue du film sortie en DVD / Blu-Ray corrige tout cela. Le film de Zack Snyder s’avère être un des meilleurs films de super-héros et une vraie proposition de cinéma. De l’autre côté, certains spectateurs ou des trolls reprochent le côté sombre du film. Malheureusement, dans le cas de BvS, la Warner retient uniquement que le film est trop sombre.

La vidéo Allegory d’une durée de quatre minutes revient sur les influences artistiques de Zack Snyder pour Batman V Superman. Allegory donne aux téléspectateurs l’occasion de revisiter Batman V Superman et de découvrir ses nombreux joyaux cachés.

L’autre film qui a forcé le studio à revoir sa copie est Suicide Squad. Dès l’annonce du projet, il est dit que le Joker occupe une infime partie du film avant que celui-ci soit au centre de la campagne promotionnelle. En résulte des fans insatisfaits du temps de présence du Joker à l’écran. Le film reçoit également des critiques négatives, mais cette fois pour son côté édulcoré. Après la sortie de BvS, la production et le studio se sont occupés du montage de Suicide Squad, l’objet à tout d’un film malade, problème d’écriture, de scénario et de montage. Suicide Squad devient un film Marvel-like.

Justice League : Les coulisses de la production, des changements qui font mal

Après le départ de Zack Snyder du film, suite à une tragédie familiale, Joss Whedon a pris la post-production, terminant le film comme scénariste et réalisateur non-crédité. Whedon a supervisé les nouvelles scènes, un nouveau tournage étendu sur deux mois, afin d’avoir un film moins sombre avec plus d’humour, à la demande du studio. Si le film devait initialement durer 3h, la version finale a une durée de 120 minutes.

La sortie dans les salles de Justice League fut un échec commercial et critique, ce qui a amené Warner Bros à réévaluer l’avenir du DCEU. Depuis les fans réclament le ‘Snyder Cut’ afin de voir le film tel que l’avait imaginé son réalisateur.

Le scénario original de Snyder / Terrio (2014-2016)

Après la sortie de Man of Steel (2013), le réalisateur Zack Snyder esquisse les bases de l’univers étendu DC (DCEU), qui s’articule autour d’un arc de cinq films composé de Man of Steel, Batman v Superman et une trilogie Justice League.

L’idée est d’avoir une structure inverse au Marvel Cinematic Universe. Au lieu de films solo qui aboutissent à un crossover à l’instar de Avengers, les films DC auraient été principalement des films crossover avec des films solo occasionnels. La vision originale de Snyder est que Batman v Superman soit l’un des plus sombres du DCEU et que les films deviennent de plus en plus optimistes dans leur ton. Malgré cela, Snyder décrit son scénario original de Justice League co-écrit avec Chris Terrio comme étant ‘sombre’ et ‘effrayant’. Selon l’art conceptuel, les scènes impliquant Apokolips et les Nouveaux Dieux ont été fortement influencées par la science-fiction et l’œuvre de H. R. Giger.

Zack Snyder confie au sujet de la première version du scénario :

La première version de Justice League que Chris Terrio et moi avons écrite, on ne l’a même pas tourné. Il y a beaucoup de choses que nous avons tournées, mais l’idée réelle, l’idée brut, l’idée effrayante, nous ne l’avons jamais filmée parce que le studio était genre ‘C’est fou’. Et nous étions si peu sûrs de nous après la sortie de Batman Vs Superman que nous nous sommes dit : ‘Je suppose que c’est de la folie. On est cinglés. Il va y avoir une hystérie de masse dans les rues si on filme ça.

Le Snyder Cut (2016-2017)

Nous l’avons vu précédemment, Batman v Superman : Dawn of Justice a reçu des critiques pour son ton sombre, son manque d’humour et sa lenteur. Cette réaction a amené Warner Bros à réévaluer les films à venir du DCEU, notamment Suicide Squad, qui avait déjà bien avancé dans son tournage et Justice League qui était à un mois du tournage.

Snyder et Terrio avaient toujours prévu que les films du DCEU deviendraient progressivement plus légers et plus positifs, mais la réaction à l’affaire Batman v Superman les a amenés à réécrire Justice League sur un ton encore plus optimiste que prévu. Lors de sa première rencontre avec Snyder, le directeur de la photographie Fabian Wagner a dit qu’il voulait ‘s’éloigner de l’aspect stylisé, dé-saturé et très contrasté des autres films de la franchise’.

Warner a engagé Jon Berg et Geoff Johns pour surveiller le DCEU, leur première tâche est d’aider Justice League à gagner en optimiste. Ben Affleck, qui est à l’époque le nouveau visage de Batman, est engagé pour aider à réécrire le scénario et aussi comme producteur exécutif de Justice League. L’implication de Ben Affleck est pour assurer la continuité entre le film et The Batman, dans lequel il devait jouer et diriger à l’époque.

Jeremy Irons, l’interprète d’Alfred Pennyworth, disait que le scénario ‘Snyder Cut’ était plus simple, petit et plus linéaire.

Steppenwolf aurait dû être le grand vilain de Suicide Squad

En raison des réécritures de Justice League, Steppenwolf qui aurait dû être le grand vilain de Suicide Squad, devient le méchant principal de Justice League et est remplacé à la dernière minute par Incubus, le frère d’Enchantress dans Suicide Squad.

Le tournage a débuté le 11 avril 2016 à Londres et s’est terminé début octobre 2016. Des mois plus tard, plusieurs versions du film de Snyder sont montrées aux dirigeants de la Warner, en plus des amis et de la famille du réalisateur. Plusieurs extraits comprenaient des plans VFX incomplets, un mixage audio partiel et une bande sonore de Junkie XL à mi-chemin de la production. Une version finale du ‘Snyder Cut’ existe. Mark Hughes, scénariste du film, a rapporté que le montage était terminé à plus de 90 %.

The Telegraph a cité un expert des effets visuels (VFX) qui estime que le studio aurait besoin de 30 à 40 millions de dollars supplémentaires pour terminer la version de Snyder. Cette version presque terminée de Justice League est appelée le ‘Snyder Cut’.

Citant plusieurs membres de l’équipe du film comme source, Kevin Smith a décrit l’état du ‘Snyder Cut’ en ces termes :

Quand les gens entendent ‘Snyder Cut’ dans leur tête, ils pensent à un DVD qu’ils ont vu d’une version longue ou quelque chose qui est fini. Le ‘Snyder Cut’ que, encore une fois, je n’ai pas vu, mais celui dont tout le monde a parlé n’était jamais un film fini. C’était un film que les gens de la production pouvaient regarder et remplir les blancs. Il n’était certainement pas destiné à la consommation de masse

Les différences entre le Snyder Cut et la version cinéma

Le ‘Snyder Cut’ a une durée de 214 minutes. Le cadre de base de l’histoire de Justice League de Snyder est plus ou moins le même que la version sortie dans les salles : Batman et Wonder Woman cherchent les autres métahumains, forment une équipe, ressuscitent Superman et battent Steppenwolf dans une bataille finale en Russie.

Cependant, des douzaines de scènes supplémentaires, de fonds, de mythes, d’éléments de construction du monde, de nouveaux personnages et des éléments de teasing pour les films à venir sont présents dans le ‘Snyder Cut’ mais pas dans la version finale du film. L’aspect voyage dans le temps du projet original de Snyder et Terrio a été conservé pour le ‘Snyder Cut’, mais à une plus petite échelle. Dans cette version, Cyborg ne parvient pas à arrêter ‘The Unity’ et Flash voyage dans le temps pour lui donner une seconde chance.

Il passe plus de temps à présenter les trois nouveaux personnages principaux du DCEU : Flash, Aquaman et Cyborg. Le ‘Snyder Cut’ a également introduit plusieurs nouveaux personnages, notamment : Darkseid, antagoniste de la Justice League (joué par Ray Porter), Desaad, maître tortionnaire (acteur inconnu), Nuidis Vulko, mentor et entraîneur d’Aquaman (joué par Willem Dafoe), le scientifique Ryan Choi qui reprend le rôle d’Atom dans la BD (interprété par Ryan Zheng), Elinore Stone, la mère de Cyborg (interprétée par Karen Bryson), Iris West, la petite amie de Barry Allen (interprétée par Kiersey Clemons) et Kilowog et Tomar-Re, membres du Green Lantern Corps (acteurs inconnus). D’autres personnages secondaires avaient plus de temps à l’écran et des rôles plus importants dans le ‘Snyder Cut’, y compris : Lex Luthor, antagoniste de Superman (joué par Jesse Eisenberg), Silas Stone, père de Cyborg (joué par Joe Morton), Mera, guerrier atlante (joué par Amber Heard), Lois Lane, journaliste et petite amie de Superman (joué par Amy Adams) et Ares, antagoniste de Wonder Woman (joué par Nick McKinless).

Les cadres de la Warner qui ont vu le ‘Snyder Cut’ ont noté que Snyder avait fait des efforts significatifs pour alléger le ton après la critique de Batman v Superman. Malgré cela, Warner était toujours mécontent du résultat. Les deux premières bandes-annonces de Justice League ont utilisé des séquences du ‘Snyder Cut’ avant les contributions de Whedon. A ce jour, la Warner ne prévoit pas de sortir la version du film de Zack Snyder.

Le mouvement #ReleaseTheSnyderCut

Immédiatement après la sortie dans les salles de Justice League, les fans se sont mobilisés pour une sortie de la version ‘Snyder Cut’ via une pétition qui a recueilli plus de 180 000 signatures. Le mouvement, qui utilise le hashtag #ReleaseTheSnyderCut sur les médias sociaux a commencé avant même de savoir si cette version existe ou non. Pour plusieurs fans, Joss Whedon (The Avengers) est responsable de l’échec du film. En réalité, le créateur de Buffy contre les Vampires a plus ou moins sauvé le film puisqu’il lui a permis d’exister. Les responsables sont du côté de la Warner, Whedon n’a fait que suivre les directives du studio.

L’affaire ‘Snyder Cut’ a été comparée à une situation similaire avec le film Superman II (1980). Comme pour Justice League, le réalisateur de Superman II a été remplacé, pour différentes raisons avant la fin du film, ce qui a amené un deuxième réalisateur à venir et à apporter des changements importants au ton du film. Bien que la raison derrière le départ de chaque réalisateur diffère, Richard Donner a été en mesure de terminer sa version de Superman II en 2006.

Certains ont supposé qu’une autre version de Justice League était inévitable parce que plusieurs des films de Snyder ont historiquement été réédités avec des versions longues (Watchmen, Batman v Superman : Dawn of Justice) souvent considérées par les critiques comme supérieures à leur version originale.

Plusieurs membres de la distribution et de l’équipe de Justice League soutiennent une sortie du ‘Snyder Cut’, dont les acteurs Jason Momoa, Ciarán Hinds et Ray Fisher, ainsi que le photographe Clay Enos, le scénariste Jay Oliva et le chef opérateur Fabian Wagner et la doublure de Ben Affleck, Richard Cetrone. D’autres personnalités de l’industrie du cinéma et de la bande dessinée non liées au film ont également soutenu la sortie du ‘Snyder Cut’, dont le cinéaste Kevin Smith, le producteur de télévision Steven S. DeKnight, l’auteur de bandes dessinées Rob Liefeld et Jerry Ordway, auteur de comic books.

Du côté de la Warner, il se dit que sortir le ‘Snyder Cut’ demanderait un budget conséquent et que la demande n’est pas assez importante. Il y aurait aussi une question d’égo. Sortir le ‘Snyder Cut’ voudrait dire que le studio a fait une erreur. D’autres ont émis l’idée que la version de Snyder aurait plus de chance de connaitre une adaptation animée ou en comics.

Les membres du mouvement se sont engagés dans des actes d’activisme pour promouvoir leur cause. En supposant que c’est le leadership de l’entreprise qui empêche la sortie du ‘Snyder Cut’, les fans se sont directement tournés vers de nouveaux personnages liés à Warner pour demander sa sortie. En juin 2018, les fans ont contacté les dirigeants d’AT&T à la suite d’une fusion entre la société et Warner ; en juin 2019, ils ont contacté Ann Sarnoff, la nouvelle PDG de Warner, qui a remplacé Kevin Tsujihara après sa démission, puis le mois suivant ils ont envoyé plusieurs lettres ; et en juillet 2019, ils ont contacté WarnerMedia après l’annonce du nouveau service HBO Max. Avant le San Diego Comic-Con de 2019, un fan a lancé une campagne de crowdfunding dont la moitié des fonds a été consacrée à une campagne de publicité comprenant des panneaux publicitaires faisant la promotion du ‘Snyder Cut’, et l’autre moitié sera donnée à l’American Foundation for Suicide Prevention.

En aout 2019, Jason Momoa a révélé sur Instagram avoir vu le Snyder Cut chez Zack Snyder. La version de Zack Snyder existe donc bel et bien.

L’intrigue de Justice League 2 et 3 de Zack Snyder

Si les scénarios de Justice League 2 et 3 n’ont jamais été écrits et qu’aucun scénariste n’a été rattaché à l’écriture, Zack Snyder avait une idée précise pour les deux films. L’idée était que la production du second épisode démarre dès la sortie du premier opus, mais le travail sur Justice League 2 a été repoussé indéfiniment en décembre 2017 en faveur d’un film Batman autonome.

Après que l’échec commercial de Justice League ait amené la Warner à repenser sa stratégie pour le DCEU et à s’éloigner de la vision de Snyder, Snyder et ses acteurs ont lentement commencé à divulguer des détails sur la trilogie Justice League. Voici ce que nous savons :

  • Après avoir teasé Darkseid dans le ‘Snyder Cut’, il aurait été le méchant principal de Justice League 2.
  • Batman devait mourir dans Justice League 2.
  • Green Lantern devait apparaitre dans Justice League 2. Le producteur Charles Roven était intéressé par l’idée de confier le rôle de Hal Jordan à Mark Wahlberg, bien que l’acteur n’a jamais été approché pour le rôle.
  • Zack Snyder a dit que la séquence de Batman v Superman avec un plan clair de trois croix en arrière-plan de la scène dans laquelle Batman (Ben Affleck) et Wonder Woman (Gal Gadot) posent le corps de Superman (Henry Cavill) après le combat contre Doomsday était une référence énigmatique aux événements de la Justice League 2.
  • Dans Batman V Superman, la scène connue sous le nom de ‘Knightmare’ est vaguement inspirée par l’intrigue du jeu vidéo Injustice de 2013. Justice League 2 aurait été inspiré par l’intrigue du crossover ‘Final Crisis‘ (2008-2009) de Grant Morrison.
  • Sur le tournage de Star Wars : The Rise of Skywalker aux studios Pinewood – où Justice League a également été tourné – Kevin Smith a rencontré certains membres de l’équipe qui ont travaillé sur les films de Snyder et a appris ce que l’avenir aurait réservé aux suites. Il a révélé que Justice League 2 était censé finir en défaite à l’instar d’Avengers Infinity War.
  • Kevin Smith a également dit que Justice League 3 se serait déroulé sur une terre post-apocalyptique comme la scène ‘Knightmare’ de BvS.

La version cinéma de Justice League

Après avoir désapprouvé la mise en scène du ‘Snyder Cut’, la Warner a engagé le cinéaste Joss Whedon (The Avengers, Avengers : Age of Ultron) pour réécrire le scénario et par la suite pour qu’il tourne de nouvelles scènes pour le film.
Kevin Tsujihara, directeur général de la Warner, souhaitait un film qui ne dépasse pas les 120 minutes. Le studio a refusé également de repousser la date de sortie du film afin qu’il soit peaufiné. Le refus de repousser la date de sortie permettait aux dirigeants de la Warner de conserver leurs primes annuelles.

Dans un premier temps, Snyder devait tourner les nouvelles scènes écrites par Whedon. Mais en mars 2017, le cinéaste doit faire face à la disparition de sa fille, Autumn Snyder. Zack Snyder a continué de travailler durant deux mois sur le film avant d’abandonner le projet. Son épouse Deborah Snyder qui produisait Justice League a aussi abandonné le projet. Il y a aussi des rapports contradictoires selon lesquels Snyder aurait été discrètement congédié du projet en janvier ou février 2017, des mois avant le suicide de sa fille et avant de quitter officiellement le film. Avec Snyder complètement hors du projet, Whedon a pris le contrôle total de la réalisation et du montage cinéma de Justice League pour qu’il réponde aux attentes du studio.

Toby Emmerich, directeur de l’exploitation chez Warner, déclare à cette époque :

La mise en scène est minimale et doit respecter le style, le ton et le gabarit que Zack s’est fixé. Nous n’introduisons pas de nouveaux personnages. Ce sont les mêmes personnages dans de nouvelles scènes. Il passe le relais à Joss, mais le cap a été fixé par Zack. Je crois toujours qu’en dépit de cette tragédie, nous finirons quand même avec un grand film.

A la demande du studio, la version finale de Justice League dure exactement 120 minutes (deux heures), générique compris. Le compositeur Junkie XL, qui était à mi-parcours de son travail, a été remplacé à la dernière minute par Danny Elfman (Spider-Man, Batman). Elfman reprend le thème qu’il a composé pour le Batman de Tim Burton, mais aussi le thème de Superman du film de Richard Donner.

Les scènes écrites et tournées par Joss Whedon apportent au film un ton plus léger et l’humour tout en réduisant le niveau de violence du ‘Snyder Cut’. Plus de 90 minutes tournées par Zack Snyder ont été retirées du film.

Lors de sa sortie, Justice League a reçu des critiques mitigées. Le film est qualifié comme un film malade, un film ‘Frankenstein’, dans la mesure où, à l’instar du monstre de Frankenstein qui est composé de différentes parties du corps humain, le film est l’œuvre de deux réalisateurs différents et d’un studio avec des visions opposées. Par la suite, le studio a décidé de s’éloigner de la vision de Snyder, d’un univers commun de films interconnectés – bien que les films s’inscrivent encore dans l’ère Snyder, nous y reviendrons – et de se concentrer plutôt sur les films autonomes. La Warner a lancé une vague de restructuration des cadres entre fin 2017 et mi 2018, avant la sortie d’Aquaman.

Jon Berg et Geoff Johns, qui ont tous deux été engagés comme co-présidents et co-responsables du DCEU après Batman v Superman pour remettre la franchise sur les rails, ont quitté DC Films fin 2017. Début 2018, Berg et Johns ont été remplacés par Walter Hamada et Chantal Nong. Lora Kennedy, directrice du casting chez Warner Bros, a quitté son poste en mai 2018. Plusieurs acteurs du DCEU ont également abandonné leur personnage. Si le retrait de Ben Affleck est officiel, Henry Cavill (Superman) et Jesse Eisenberg (Lex Luthor) ne devraient plus participer aux prochains films DC.

Justice-League-Logo-02

Les scènes retirées du ‘Snyder Cut’

  • Plusieurs scènes impliquant Victor Stone / Cyborg et sa famille ont été enlevées de la version finale de Justice League. L’histoire de l’origine de Stone commençait avec des scènes de lui jouant au football, l’accident de voiture qui a tué sa mère et qui lui a donné ses blessures, et d’autres scènes de lui apprenant comment utiliser ses nouveaux pouvoirs et sa connexion avec une Mother Box.
    Le père de Victor, Silas Stone, était vivant à la fin du film, mais dans le ‘Snyder Cut’, il est mort dans une bataille à S.T.A. R. Labs. Cyborg devait être au coeur du film et avait une puissance qui rivalisait avec Superman, et devait avoir un rôle plus important dans la résurrection de Superman. Dans le dernier acte, Stone est entré dans Mother Box pour arrêter Unity, et la Mother Box a utilisé une projection de ses parents morts pour essayer de l’arrêter. Le ‘Snyder Cut’ se termine avec Steppenwolf déchirant Cyborg en deux et la Ligue des Justiciers élabore un plan pour le reconstruire. La narration de la voix-off de clôture de Silas a également été retirée de la version finale.
  • Plusieurs scènes impliquant Arthur Curry / Aquaman et des personnages de son propre univers ont été retirées pour la sortie en salle. Le ‘Snyder Cut’ présentait des images supplémentaires d’Aquaman avant que Bruce Wayne ne le trouve. Aquaman s’approchant du trône du Roi mort de l’Atlantide, et récupérant l’armure ainsi que le trident avec lesquels il est vu plus tard dans le film.
    Le ‘Snyder Cut’ mettait aussi en scène Nuidis Vulko (joué par Willem Dafoe) et Mera demandant l’aide d’Aquaman. Toutes les scènes de Vulko ont été retirées de la version finale, tandis que plusieurs scènes impliquant Mera ont été coupées ou modifiées, y compris une confrontation sous-marine plus longue avec Steppenwolf. Bien qu’il soutienne la sortie du ‘Snyder Cut’, Jason Momoa a défendu le retrait de ces scènes, déclarant : ‘Ce n’était pas nécessaire parce que tu vas le voir dans Aquaman. Ce n’est pas un film d’Aquaman, c’est un film sur la Ligue des Justiciers’.
  • Marc McClure, l’acteur qui a joué Jimmy Olsen dans les films Superman de Christopher Reeves, était le garde du corps de Lois Lane pendant toute la durée du ‘Snyder Cut’. McClure n’a pas été entièrement enlevé et fait encore une petite apparition caméo comme gardien de prison dans la version finale.
  • Après Bruce Wayne dans BvS, Cyborg devait avoir lui aussi une vision ‘Knightmare’. Sa vision aurait montré le même avenir apocalyptique avec Darkseid rassemblant les Mother Box pour terraformer la planète. La salle qui sert de siège à la Ligue des Justiciers devait apparaitre, mais totalement détruite. Dans le ‘Snyder Cut’ lors de la confrontation de la Ligue des Justiciers avec un Superman ressuscité, le système de défense de Cyborg visait Superman en raison de ce qu’il voyait dans sa vision. Dans la version finale, il n’y a aucune raison pour laquelle ses systèmes de défense visent Superman.
  • Snyder a dit que la version de Doomsday qui est apparue dans Batman v Superman n’était pas la vraie version Doomsday, et que la ‘mythologie’ du personnage serait explorée dans son film Justice League.
  • En acte d’héroïsme, Batman allait conduire sa Batmobile vers une mort certaine, pour être sauvé par Aquaman et Wonder Woman à la dernière seconde, qui le convainquent que ses méthodes ne sont pas les bonnes.
  • Le costume noir de Superman, célèbre pour son apparition dans l’intrigue ‘La Mort de Superman’, qui a été vaguement adapté pour Batman v Superman : Dawn of Justice et Justice League, devait faire son apparition. L’acteur Henry Cavill a teasé le costume noir via les médias sociaux pendant la production.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#Superman

Une publication partagée par Henry Cavill (@henrycavill) le

  • L’acteur Sam Benjamin a dit qu’il a filmé des scènes d’une durée de 20 à 30 minutes pour une sous-parcelle militaire qui a été coupée de la version finale.
  • À l’époque où s’est déroulée la photographie principale, la relation entre Bruce Wayne et Barry Allen a été décrite comme ‘fascinante’ par Ezra Miller parce que les deux personnages étaient diamétralement opposés ‘entre une personne naïve et enthousiaste et une personne expérimentée et blasée’ Cette relation ne se retrouve pas dans la version cinéma.
  • Flash a appris à voyager brièvement dans le temps et a utilisé cette capacité pour sauver Cyborg à la fin du film.
  • Une scène impliquant Barry Allen sauvant Iris West d’un accident de voiture a été coupée.
  • Desaad, maître tortionnaire et disciple de Darkseid dans les bandes dessinées, apparaît dans un cameo dans le ‘Snyder Cut’.
  • Le réalisateur Zack Snyder apparait dans un cameo où il est assis dans un café. Une scène qui a été coupée dans la version cinéma de Justice League.
  • Darkseid apparait à la fin du film après la défaite de Steppenwolf. Une scène qui permet de teaser son apparition dans Justice League 2.
  • Une scène post-générique a été filmée avec Kilowog et Tomar-Re qui rendent visite à Bruce Wayne dans sa maison du lac. Une séquence qui permettait de teaser le film Green Lantern Corps et l’arrivée du personnage dans les prochains films Justice League.
  • En octobre 2019, Zack Snyder révèle sur Vero que J’onn J’onzz alias Martian Hunter devait apparaitre dans Justice League. Le réalisateur confie que le personnage est en réalité présent depuis Man of Steel. En effet, le Général Swanwick, joué par Harry Lennix, est en réalité J’onn J’onzz.

j-onn-j-onzz-harry-lennix

Justice-League-Logo-01

Les scènes ajoutées ou modifiées pour la version cinéma

  • Joss Whedon a ajouté de l’humour dans la plupart des scènes qu’il a refaites.
  • La scène d’ouverture avec Batman utilisant un cambrioleur comme appât pour attraper un Parademon a été écrite et filmée par Whedon. Selon l’acteur Holt McCallany, qui jouait le personnage du cambrioleur dans le film, la scène de Whedon a été écrite et filmée comme une comédie, mais Warner a estimé que le film ne devait pas s’ouvrir sur une note drôle et l’a modifié pour être plus sérieux. Le réalisateur a également introduit l’idée dans cette scène et à la fin du film que les Parademons soient attirés par le bruit des sirènes et l’odeur de la peur.
  • La chanson ‘Everybody Knows’ (à l’origine de Leonard Cohen et reprise par Sigrid pour le film) a été sélectionnée par Whedon pour la séquence ‘World without Superman’.

Le fameux contrat de la moustache

  • La plupart des scènes de Superman d’Henry Cavill ont été reprises par Joss Whedon. Les reshoots de Justice League coïncident avec le tournage de Mission Impossible : Fallout dans lequel Henry Cavill s’est laissé pousser une moustache.
    Si Christopher McQuarrie a d’abord donné son accord aux producteurs de Justice League pour raser la moustache de Cavill en échange des 3 millions de dollars – le coût pour arrêter la production de Fallout et refaire la moustache en numérique – les dirigeants de Paramount Pictures ont rejeté cette idée. L’équipe VFX de Justice League a alors été forcée d’utiliser des effets spéciaux pour enlever numériquement la moustache en post-production. Dans des délais serrés, le travail de CGI sur la moustache de l’acteur a été réalisé à la va-vite. Le résultat est simplement désastreux. Presque toutes les scènes de Superman tout au long du film comportent une bouche en CGI.
  • La scène d’ouverture de Wonder Woman a été raccourcie et une nouvelle fin a été donnée pour la version cinéma.
  • Tandis que la version cinéma conserve les Mother Boxes comme un dispositif d’intrigue, dans e ‘Snyder Cut’ elles contenaient également la mère de Steppenwolf, nommée Heggra, une réimagination de Heggra, la belle-sœur de Steppenwolf dans les comics.
  • Le montage cinéma comprend une scène de Barry Allen et Victor Stone déterrant le corps de Clark Kent afin de tenter de le ramener à la vie. Dans le ‘Snyder Cut’, Wonder Woman et Aquaman étaient également présents pour cette scène.
  • La scène avec un Superman récemment ressuscité combattant la Ligue des Justiciers dans un parc a été modifiée numériquement pour qu’elle se déroule en plein jour. Dans le ‘Snyder Cut’, cette scène se déroule la nuit avec l’implication de l’armée.
  • Des scènes de la famille russe se cachant dans leur maison, évitant l’essaim de Parademons qui apparaît tout au long du film, ont été écrites et filmées par Joss Whedon.
  • La scène de flashback illustrant la première invasion de la Terre par Steppenwolf contre les anciens Dieux de l’Olympe, les Amazones, les Atlantes, le Green Lantern Corps et les humains a été modifiée pour la version cinéma. Le ‘Snyder Cut’ était plus long et comprenait une version plus jeune de Darkseid nommée Uxas au lieu de Steppenwolf, une bataille entre Arès et Darkseid, des images supplémentaires du Green Lantern Yalan Gur, et incluait des dialogues de la plupart de ces personnages qui ont été retirés de la version cinéma.
  • La première scène de bataille majeure dans les sous-sols a été en grande partie refaite.
  • Quand Steppenwolf frappe sa hache dans le sol, cela crée un symbole rougeoyant. Dans le ‘Snyder Cut’ il est expliqué qu’il s’agit d’une représentation de l’équation anti-vie, mais la version cinéma n’aborde jamais ce qu’est le symbole.
  • La bataille finale entre la Ligue des Justiciers et Steppenwolf fut en grande partie refaite. Whedon a ajouté la coloration rougeâtre, les structures en forme de racines qui poussent dans le sol, une nouvelle conception de la base d’opérations de Steppenwolf à l’intérieur du silo nucléaire, et la famille russe. Batman joue un rôle plus important dans le ‘Snyder Cut’ et Wonder Woman décapite Steppenwolf à la fin du ‘Snyder Cut’.
  • Au lieu de la narration de Silas Stone à la fin du film, la version de Whedon comporte une voix off de Lois Lane.
  • La scène post-générique avec Superman et Flash qui souhaitent savoir qui est le plus rapide a été écrite par Joss Whedon.
  • La scène post-générique avec Lex Luthor et Deathstroke a été réécrite et tournée par Joss Whedon.

justice-league-snyder-and-whedon-cut

L’image ci-dessus montre Cyborg, Aquaman et Wonder Woman prêts au combat dans la première bande-annonce de la version de Zack Snyder avant son départ du projet. L’image ci-dessous montre exactement le même plan de la version cinéma de Joss Whedon avec une couleur de ciel et un décor modifiés numériquement, et Cyborg et Aquaman ont été entièrement retirés de la scène originale.

Justice League: Black Suit Edition fan edit (2019)

Avec une petite équipe, le monteur Chris Dawson a commencé à travailler sur un montage de fans de Justice League en 2018 sous le titre Justice League : Black Suit Edition – ainsi nommé d’après le costume noir de Superman, célèbre pour son apparition dans l’intrigue ‘The Death of Superman’. Dawson utilise la version cinéma, les scènes supprimées, les premières bandes-annonces, l’art conceptuel et les images d’autres films pour mener à bien son projet. Après avoir sorti une poignée de bandes-annonces et de clips de son projet, il a d’abord teasé une date de sortie possible du 30 août 2019 pour sa version non officielle de Justice League.

Justice League: Black and White fan edit (2020)

Dans un autre registre, le projet semble moins ambitieux que Justice League: Black Suit Edition, nous avons le projet Justice League : Black and White. Avec une petite équipe, le youtubeur S.A.Films Editor a commencé à travailler sur un fan edit de Justice League en 2019 sous le titre Justice League : Black and White. Il utilise le montage cinéma du film, les scènes supprimées, les premières bandes-annonces, l’art conceptuel et les images d’autres films. Après avoir sorti une poignée de bandes-annonces et de clips de son projet, il a d’abord teasé une date de sortie possible début 2020 pour sa version non officielle de Justice League, qui est en noir et blanc comme les photos partagées sur le réseau social Vero par Zack Snyder.

L’avenir des films DC au cinéma

Nous l’avons vu, Man of Steel est le premier film de l’univers cinématographique DC, souvent désigné sous l’intitulé non-officiel DC Extended Universe, abrégé en DCEU, par les fans et les médias. A l’instar du Marvel Cinematic Universe, la série de films produits par Warner Bros. et DC Entertainment mettant en scène un ‘univers étendu’ de super-héros adapté de comics publiés par DC Comics. Toutefois, si le MCU comprend les séries estampillées Marvel, le DCEU est totalement indépendant des adaptations télévisées, notamment les séries de l’Arrowerse et les autres du DC Universe comme Titans.

Après les retours négatifs de BvS et de sa version cinéma, la Warner a décidé de revoir ses plans avec Suicide Squad et Justice League. Finalement, le studio est parti dans une mauvaise direction avec son Justice League et se retrouve dans une situation inconfortable. Officiellement, Warner Bros souhaite depuis Justice League s’éloigner des films de l’Ère Snyder et de ne plus se concentrer sur un univers partagé. Si ce choix est compréhensible suite aux erreurs du passé, le studio a sorti des films et d’autres qui sont actuellement en production qui s’inscrivent dans la continuité des films de Zack Snyder.

En effet, Wonder Woman (2017) de Patty Jenkins avec Gal Gadot est en quelque sorte un prequel aux films de Zack Snyder. Aquaman (2018) de James Wan avec Jason Momoa fait référence aux évènements de Justice League. Shazam ! (2019) de David F. Sandberg contient plusieurs clins d’œil aux films de Zack Snyder, notamment le Batarang de ‘Batfleck’ et une apparition de Superman à la fin. Certes, ce n’est pas Henry Cavill – on ne voit pas le visage du Kryptonien – mais il s’agit de son costume.

Birds of Prey (2020) de Cathy Yan se déroule d’une manière ou d’une autre dans le même univers puisque nous y retrouvons Margot Robbie dans la peau de Harley Quinn. Robbie interprétait Harleen Quinzel dans le Suicide Squad (2016) de David Ayer et dans lequel apparait le Batman de Ben Affleck et le Flash d’Ezra Miller.

L’actrice reprendra son personnage pour The Suicide Squad que l’on nous vend comme un ‘soft-reboot’ du film de David Ayer. Cependant, le casting du film de James Gunn est composé d’anciens du Suicide Squad original. Lui aussi, d’une manière ou d’une autre est rattaché aux films de l’Ere Snyder. Enfin, pour terminer avec les films actuellement en production, nous retrouverons Gal Gadot l’année prochaine dans la suite de Wonder Woman, Wonder Woman 1984 toujours réalisé par Patty Jenkins.

Parmi les autres films à venir, mais dont la production n’a pas débuté, plusieurs d’entre eux s’inscriront d’une manière ou d’une autre dans l’Ère Snyder à condition qu’ils voient effectivement le jour. Ces films sont The Flash, Ezra Miller est toujours rattaché au projet, une suite hypothétique à Man of Steel, la suite d’Aquaman, le spin-off d’Aquaman centré sur la Fosse, un des royaumes explorés dans le film. Cyborg ou encore le projet de film centré sur Harley Quinn et le Joker avec comme titre de travail Harley Quinn vs Joker dans lequel nous devrions retrouver Margot Robie et Jared Leto. Nous pouvons aussi citer Deathstroke si celui-ci est toujours interprété par Joe Manganiello. Le film Black Adam avec Dwayne Johnson dans le rôle-titre et dont le personnage serait prévu pour Shazam ! 3. Si Black Adam apparait dans le troisième opus Shazam, la version de Dwayne Johnson sera de suite rattachée aux films de l’Ère Snyder.

D’autres films sont en développement, pour eux il sera plus facile de marquer la rupture avec les films de Snyder puisque les personnages n’ont jamais étaient mentionnés et / ou ne sont jamais apparus dans les films précédents. Ces films sont Batgirl, Supergirl, Nightwing, Deadshot, Blue Beetle, Lobo, Plastic Man, Green Lantern Corps, New Gods, Booster Gold et un probable film Swamp Thing.

En revanche, ce qui est certain c’est que le film Joker, réalisé par Todd Phillips avec Joaquin Phoenix et qui propose une origin-story pour le personnage, est un film totalement autonome. Le film a reçu le Lion d’or et une standing ovation de 8 minutes à la Mostra de Venise 2019. Le studio attendrait d’ailleurs le succès de Joker dans les salles pour annoncer officiellement son label ‘DC Black’. Joker est pensé pour être le premier film de ce label qui proposerait des films DC plus mature et totalement autonome. Selon le réalisateur, Joker ne connaitra pas de suite, il n’est pas prévu que Joaquin Phoenix soit le nouveau visage du Joker dans les films DC. Pour Todd Phillips il y aura un autre Joker dans les films DC, plusieurs Joker peuvent co-exister dans le Worlds of DC. Si plusieurs Joker peuvent co-exister, ici on rêverait d’un Batman 3 de Tim Burton au sein de ce label.

Vers un reboot total du DCEU ?

Pour ce qui est de The Batman de Matt Reeves avec Robert Pattinson, les choses sont limpides, le film est le premier opus d’une nouvelle trilogie qui n’a rien en commun avec les autres films du World of DC. Toutefois, nous savons qu’il y a eu des discussions, à un moment donné, chez la Warner pour savoir si oui ou non, le film allait être rattaché au Joker de Todd Phillips. Joker se déroule dans les 80’s, les premières rumeurs au sujet de The Batman disent que le film se déroulerait dans les 90’s. Ca serait largement jouable, mais le Joker R-Rated ne collerait pas au Batman de Matt Reeves. Si le film de Reeves sera sombre, il sera tout de même tout public, ce qui rend la chose impossible.

Enfin, nous entendons de plus en plus parler d’un nouveau Superman et d’un reboot de Justice League, le tout supervisé par J.J. Abrams qui a signé récemment un gros deal avec le studio.

Ici, on pense que la Warner a d’ores et déjà un plan pour un reboot du DCEU. Nous sommes convaincus que le studio attend la sortie de ces prochains films pour parler clairement du World of DC. En effet, je pense que le studio souhaite appliquer un plan à la Marvel, mais cette fois, sans se précipiter. J’imagine que tout le DCEU sera remanié, pour ne pas dire rebooté, après les sorties de Birds of Prey, Wonder Woman 1984 et de The Suicide Squad. Ces trois films seraient les derniers de l’Ère DCEU version Snyder avant que l’intégralité des personnages ne soient recasté (sauf Pattinson). Si récemment, nous avons eu de bonnes nouvelles sur l’état d’avancement de The Flash, que doit réaliser Andy Muschietti, je pense que le personnage sera recasté et que l’acteur Ezra Miller sera remplacé.

Ainsi, nous aurions des films autonomes, dont le premier sera The Batman, et dans quelques années, cinq ou six ans, un reboot de Justice League avec à la tête du groupe le Batman de Robert Pattinson. En parallèle, nous aurions des films indépendants, avec des budgets plus petits sous le label ‘DC Black’, dont le premier n’est autre que Joker. Si dans les prochains mois nous apprenons le recast de Flash, cette théorie tendrait à se confirmer.

De plus, nous avons appris récemment que Margot Robbie a acquis les droits du comics britannique Tank Girl. Pour moi, cela signifie que l’actrice se prépare à abandonner le rôle d’Harley Quinn après The Suicide Squad pour se consacrer à un autre personnage de bande-dessinée, Rebecca Buck. Il a d’ores et déjà été annoncé qu’elle interprètera le personnage.

Nous sommes arrivés à la fin de ce dossier, n’hésitez pas à donner votre avis sur Justice League et le Worlds of DC en général dans la section commentaire et sur nos réseaux sociaux.

4 Commentaires

  1. Le reboot complet après Birds of Prey, Wonder Woman 1984 et de The Suicide Squad, semble ne pas tenir la route. Étant donné que Aquaman 2 et le spin-off ainsi que les films autour de Shazam ! sortiront après ces films. Un lien avec l’ère Snyder sera encore présent.

  2. Bon bah je crois que je vais en rêver cette snyder cut. En tout cas, bravo pour ton dossier hyper complet. Il y avait plein d’éléments qu’on était pas au courant surtout par rapport à Whedon ou on arrêtait pas de dire qu’il avait détruit la vision de Snyder, alors quil n’a fait qu’appliquer la deamnde de Warner.

  3. Whedon il a sa part de responsabilité car c’est Junkie XL avait révélé que c’etait Whedon quia exigé que Danny Elfman le remplace et quand Whedon avait approuvé une publication qui se moquait de Steppenwolf, bah on comprends qu’il en avait rien à foutre. le départ de Zack Snyder du film, suite à une tragédie familiale c’est de la com sinon il serait parti au moment du drame et pas deux mois après (surtout que la post production était dans la derniere ligne droite). Snyder ne voulait pas reshooter le film donc Warner l’a viré avec effet immédiat

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.