De temps en temps, des petites pépites ressortent sur le web. C’est le cas avec cette interview sous-titrées en Français de Philip K Dick, auteur américain de romans, de nouvelles et d’essais de science-fiction, à Metz en 1977.

A l’occasion du Festival de science-fiction de 1977 à Metz – ce festival s’est déroulé chaque année de 1976 à 1986 – l’organisateur Philippe Hupp – alors étudiant sur le campus du Saulcy – parvient à faire venir le célèbre auteur dans la seule manifestation d’envergure en France dédiée à la SF.

Lors de l’édition de 1977, ce n’est pas moins de 28 000 spectateurs qui ont participé à l’évènement dans les 5 cinémas que comptait Metz à l’époque. D’ailleurs, la toute première projection de La Guerre des Étoilés de George Lucas a eu lieu au cinéma l’Eden. On retient également de cet évènement la nouvelle écrite en quelques heures dans les locaux du Républicain Lorrain par Harlan Ellison. une nouvelle intitulée (en français) « Vengeance aveugle », parue dans le recueil La Machine aux yeux bleus, en 2001.

Au printemps 1977, Philip K Dick vient d’emménager à Santa Ana, il reçoit la visite de Philippe Hupp, qui le persuade d’être l’invité d’honneur du deuxième festival international de science-fiction de Metz. La manifestation se déroule en septembre. Philip K Dick présente une conférence le 24 septembre dans le salon de l’Hôtel de Ville en anglais et traduite simultanément en français intitulée « Si vous trouvez ce monde mauvais, vous devriez en voir quelques autres » où il parle de mondes parallèles. Il affirme que la réalité dans laquelle nous vivons a été reprogrammée. Cette conférence a également servi de base aux Wachowski pour Matrix.

Lawrence Sutin déclare dans Invasions Divines : « Il fut enchanté par la beauté architecturale de la ville, se délecta de la cuisine et des vins français« . Un an plus tard, dans sa préface à Dédales Démesurés, Philip K Dick écrit : « Ce fut la plus belle semaine de ma vie. Je pense que là-bas, à Metz, je fus réellement heureux pour la première fois de mon existence… non parce que j’y étais célèbre, mais parce que toutes les personnes présentes étaient tellement enthousiastes !« 

Il faut savoir que Philip K Dick a voyagé une fois en dehors du continent américain et c’était pour venir à Metz. L’auteur a plusieurs fois fait faux bond aux organisateurs d’autres évènements similaires, à Londres notamment.

Après la disparition de Philip K. Dick, plusieurs scénarios ont été inspirés plus ou moins fidèlement de ses œuvres, notamment Blade Runner, Total Recall, Planète Hurlante, The Truman Show, Minority Report, Paycheck, Next, A Scanner Darkly, L’Agence, The Man in the High Castle ou encore Passengers. Philip K. Dick a influencé des réalisateurs de science-fiction « dickienne », nous pouvons citer Terry Gilliam pour L’Armée des Douze Singes, Mamoru Oshii avec Ghost in the Shell, David Cronenberg pour eXistenZ ou encore Christopher Nolan avec Inception.

Festival-SF-de-Metz-septembre-1977-Philip-K-Dick
« La photo prise par Paul de Busson devant les rotatives du journal « Le Républicain Lorrain » en septembre 1977, juste après l’avant-première de Star Wars. On y trouve Gérard Fénéon, Marguerite Puhl-Demange, PDG du journal, Dominique Douay et Jean-Pierre Dionnet, Jean-Baptiste Baronian,Vicky, la petite amie de Harlan Ellison, Simone Arous et Anne-Marie Demuth, Alexis Lecaye, Philip K. Dick et Harry Harrison, Marjorie Brunner, Jacques Goimard, Anne Baronian et John Brunner, Mireille Jost, Pierre Pairault (Stefan Wul), Mathieu et Victor Puhl-Demange, Harlan Ellison, Gérard Klein, Robert Louit, Mme Harrison, Didier Mayeur, Philippe Curval, Elisabeth Gille et Michel Demuth. »

Ci-dessous, une interview de Philip K Dick lors de la manifestation culturelle à Metz.

2 Commentaires

  1. Et sur la photo du Républicain Lorrain, au milieu du premier rang, entre Vicky et Marjorie Brunner, le jeune à lunettes, en jean et chemise américaine, c’est moi…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here