La chaîne Youtube Pop N Chill consacre une vidéo à The Matrix Online, le prequel de Matrix 4.

Une analyse des barres de vie dans la franchise Metal Gear Solid et sur ce qu’elles racontent sur l’évolution du personnage de Snake.

Récemment, j’ai eu connaissance d’une formidable analyse des barres d’énergie de la saga Metal Gear. Hideo Kojima ne laisse rien au hasard et vous allez voir que les barres de vie de la franchise ne servent pas seulement à vous indiquer l’état de santé de Snake. La barre de vie dans MGS marque aussi l’évolution et l’état d’esprit dans lequel se trouve le personnage.

C’est une analyse passionnante que nous propose le compte Twitter Metal Gear Out of Context (@MetalGear_OOC). L’auteur du compte m’a autorisé à relayer et à traduire en français son analyse. Je vous invite à la lire, mais également à partager son thread qui est tout simplement excellent.

Metal Gear : De quoi parlera Metal Gear Solid 6 ?

Metal Gear

Dans Metal Gear, la barre de vie commence à la moitié. Snake doit gagner des étoiles pour obtenir plus de santé permanente. Afin de gagner des rangs d’étoiles, il doit économiser suffisamment de prisonniers de guerre. Cela permet de représenter Snake utilisant la philanthropie pour gagner des rangs. Il évite de tuer des prisonniers de guerre pour conserver son rang.

Des jeux Silent Hill, Metal Gear et Castlevania en développement ?

Dans le premier jeu de la franchise, Solid Snake travaille pour l’Amérique de son plein gré, mettant sa vie en jeu en pensant que c’est cool d’être sur le champ de bataille. Cette pensée optimiste est illustrée par le fait que la barre de vie ne s’abaisse jamais lorsqu’on tue des ennemis, mais seulement les prisonniers de guerre.

Metal Gear 2 : Solid Snake

Dans Metal Gear 2, on gagne de la santé permanente en tuant chaque combat de boss. Cette fois, c’est la misanthropie que Snake utilise pour se sentir vivant. Il est rassasié par l’acte même de tuer. Le premier boss, un ancien allié, Kyle Schneider, représente la distance de Snake par rapport aux méthodes philanthropiques de son temps à Outer Heaven. Lorsqu’il réalise qu’il est utilisé par le gouvernement, il ne gagne la vie qu’en tuant ses ennemis.

Steel Gear : Un remake de Metal Gear sous Unreal Engine 4

Ceci est illustré par le fait que Big Boss dit à Snake qu’il n’a qu’une envie : La Guerre.

Metal Gear Solid

Dans Metal Gear Solid, Snake a pris sa retraite et se trouve au plus bas niveau mental de sa vie. Au début du jeu, sa barre de santé est extrêmement basse. Au fur et à mesure que le jeu progresse, il arrive que Snake fasse un mouvement avec son poing devant lui et que sa barre de santé augmente. Cela peut représenter le fait qu’il retrouve son calme en tant que soldat (ou que les nanomachines lui redonnent lentement de la santé).

Metal Gear Solid : Notre Casting de L’Adaptation au Cinéma

Ces moments se produisent généralement après des affrontements avec des boss, dont certains n’impliquent pas de tuer le boss en question.

L’action et le frisson du champ de bataille sont ce qui le rend plus fort. Il n’est pas rassasié par la mort, mais plutôt par l’action même d’infliger de la douleur. Liquid le fait même remarquer à Snake, qui ne peut pas dire grand-chose vu qu’il y prend plaisir.

Interview avec Donna Burke, l’interprète du thème de Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Cependant, à la fin du jeu, Snake s’échappe avec Meryl ou Otacon. Il a trouvé une nouvelle valeur dans la vie avec les gens qu’il a rencontrés dans Shadow Moses, et donc sa barre de santé maximale reste dans MGS2.

Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty

Au cours de Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty, Snake fait littéralement partie d’une organisation appelée Philanthropie, avec Otacon et Mei Ling. Sa barre de santé est géante, ce qui représente sa nouvelle vie. De plus, il utilise également un M9 pour se faufiler de manière non mortelle. Le seul combat de boss qu’il rencontre, Olga, ne peut être vaincu que de manière non mortelle. Ses compétences sur le champ de bataille sont utilisées, mais cette fois pour maintenir le nombre de morts à un niveau très bas.

Metal Gear Solid Last Day in Outer Heaven : La fin alternative de MGS 5

Bien sûr, Raiden apparaît et a pratiquement la même barre de santé. Cela représente l’enthousiasme débordant du jeu de rôle en tant que Snake que Raiden (et le joueur) veulent se voir incarner. Tout au long du jeu, la barre de santé de Raiden reste la même, elle ne diminue ou ne s’agrandit jamais.

Cependant, lorsqu’il rencontre Snake dans Arsenal Gear, sa barre de santé est notamment plus petite que celle de Snake. Cela représente le statut légendaire de Solid Snake, alors que Raiden pensait initialement que Snake n’était pas à la hauteur de la légende.

Interview avec Stefanie Joosten, Quiet dans Metal Gear Solid V : The Phantom Pain

Malgré tout, la barre de santé de Raiden reste la même, la sienne. Il n’essaie plus de ressembler à Snake, mais choisit son propre chemin dans la vie.

Metal Gear Solid 3 : Snake Eater

Dans Metal Gear Solid 3 : Snake Eater, la barre de santé commence par être petite et doit être augmentée. La façon dont elle est augmentée n’est pas par philanthropie ou misanthropie, mais plutôt en ne soignant pas les blessures de Snake.

Cette approche fait que Snake choisit délibérément de ne pas se soigner.

Cela pourrait représenter le fait qu’il endure la douleur et devient plus fort grâce à l’endurance. Il laisse son propre corps faire le travail de guérison. Au début du jeu, il est un combattant doué en CQC, mais il est très mauvais contre son ancien mentor, The Boss.

Emmanuel Bonami double Big Boss dans Metal Gear Solid V

Il est logique que le tutoriel de premiers soins soit donné après une blessure infligée par The Boss elle-même. Snake choisit de prouver sa force en endurant des blessures et en augmentant ainsi sa barre de santé. Au moment de son combat final contre la Boss, sa barre de santé pourrait être aussi grande que la sienne.

Peace Walker et Metal Gear Solid 4

Dans Peace Walker et MGS4, la barre de santé est associée à une jauge de psyché. La barre de santé de Peace Walker est beaucoup plus basique, mais elle pourrait représenter l’idée immuable que se fait Big Boss de son armée sans frontières, puisqu’elle n’augmente pas du tout.

Metal Gear Solid V

Dans Metal Gear Solid V : Ground Zeroes et The Phantom Pain, il n’y a pas de barre de santé, mais une régénération de la santé. Cela pourrait représenter Big Boss comme une sorte de monstre de guerre, qui peut aspirer des balles pendant une seconde et être en pleine forme les secondes suivantes. Même en cas de blessures graves, tout ce que Big Boss doit faire, c’est de se chiropratiquer ou de se soigner lui-même, et il est comme neuf après le choc de la force traumatique qu’il a subie.

Naked et Venom Snake partagent ce système de santé régénérant, ce qui projette l’idée que Venom est un monstre créé à l’image de Big Boss (cela s’applique également à tous les membres de l’unité de combat dans Diamond Dogs, ce qui pourrait signifier qu’ils lui sont tellement dévoués qu’ils vivent à travers la propre endurance du Boss).

Le fait que les boss de MG1 et MG2 n’ont pas de barre de santé pourrait également être pris en compte.

Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots

Pour en revenir à MGS44, la barre de santé est, comme dans MGS2, de la même longueur tout au long du jeu. Snake est toujours avec Philanthropie. Il a Otacon et Sunny. Il reprend contact avec de nombreux anciens compagnons (Meryl, Raiden).

Metal Gear Solid V The Phantom Pain : L’héritage de Hideo Kojima

Cependant, à l’opposé de sa barre de santé se trouvent la jauge de psyché et le compteur de stress, qui changent en fonction des actions effectuées pendant le jeu ou les cutscenes. Chaque fois qu’un personnage doute de la force de Snake, sa psyché diminue et vice versa.

Son indicateur de stress dépend de l’intensité de l’action.

Malgré sa volonté de retourner sur le champ de bataille, son grand âge le fait douter de lui-même et donc paniquer beaucoup plus facilement.

Sa santé compte beaucoup pour lui, c’est pourquoi elle apparaît systématiquement dans de nombreuses scènes de jeu.

Au point culminant du jeu, à l’intérieur du four à micro-ondes, sa santé diminue régulièrement. Il est en train de perdre le contrôle de sa propre vie. Grâce à l’écran partagé de ses propres compagnons et à sa propre jauge psyché, Snake est capable de vivre non pas avec sa barre de santé mais avec sa volonté mentale, sachant qu’il peut se battre pour les autres.

Dans le combat final contre Liquid Ocelot, les barres de santé changent en fonction de la musique jouée. C’est un dernier hourra pour toutes les barres de santé de MGS1-3, la phase finale ne comportant pas de barre de santé.

L’auteur nous invite également à lire le thread intéressant de @dra9onsMGS qui approfondit l’idée de philanthropie et de misanthropie avec l’unité Beauty and the Beast de MGS4. Quant à un potentiel retour de la saga, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous qui liste toutes les possibilités d’un hypotéthique MGS avec la participation de quelques guests, notamment Donna Burke.

La chaîne Youtube Pop N Chill revient sur la Success Story de la franchise Fast and Furious.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.