Laissons les tendances de côté et intéressons-nous à l’originalité. Avec Adopte un Créatif, vous allez découvrir des passionnés, des créatifs, des youtubeurs / youtubeuses méconnu(e)s qui font l’actualité du web. Pour ce nouveau numéro, je suis parti à la rencontre de Sims dont le compte twitter est devenu un véritable phénomène du sampling ces derniers mois.

Cette interview fait echo à ce que j’affectionne le plus, le remix. Dans la création intellectuelle, rien ne se créé, rien ne se perd, mais tout se transforme, il s’agit de remix, que ça soit dans la musique, dans le cinéma ou encore l’industrie en général.

Goethe, théoricien de l’art, disait : ‘les auteurs les plus originaux d’aujourd’hui ne sont pas ceux qui apportent du nouveau, mais ceux qui savent dire des choses connues comme si elles n’avaient jamais été dîtes avant eux’.

Vous connaissez le travail du cinéaste-mashupeur Antonio Maria Da Silva. Un conteur qui utilise le mashup pour nous raconter de nouvelles histoires à partir de choses existantes. En juin 2018, il publiait Shining The Overlook Hotel qui élevé le mashup au rang d’œuvre d’art. Dans son dernier mashup, il mettait en scène les deux légendes de la boxe et de la Pop Culture interprétés par Sylvester Stallone et Robert De Niro pour nous raconter une histoire inédite de Rocky.

Ici nous sommes dans le même esprit. Simsima est passé maître dans l’art du sampling. Originaire de Lille, Sims est DJ depuis 1995 et a été platiniste de la Scred Connexion durant sept ans. Sur internet, il publie des vidéos où il décortique les tubes de hip-hop. Rencontre avec une véritable encyclopédie du hip-hop.

Bonjour Sims, merci de participer à notre chronique ‘Adopte un Créatif’. Dans le cas où il y aurait des internautes ignorant ton actualité peux-tu te présenter et nous rappeler ton parcours ?

Sims : Hello! Donc je suis Sims, Dj depuis une vingtaine d’années maintenant (rires). J’écoute du Rap depuis ‘Do the right thing‘ mais j’ai toujours écouté vraiment de tout. J’ai commencé par faire pas mal d’ouvertures de concerts et ensuite devenir backing Dj pour la Scred Connexion pendant quelques années. J’ai participé et remporté le 1er Redbull Threestyle Paris, j ai ensuite développé Now Futur avec Mass et ensuite le concept autour du sample en vidéo.

J’ai lu que tu as ouvert pour les plus grands noms de la scène US. Nas, Damian Marley ou encore Method Man & Redman. Dis-nous en plus. Que retiens-tu de cette période ?

Sims : Quand je suis arrivé à Paris, j’ai joué avec pas mal de mes légendes à commencer par ma première date avec Big Daddy Kane au Triptik (ancien Social Club) ensuite Mobb Deep, Pete Rock, Method Man/ Redman, Erykah Badu… C est ultra formateur, car les gens ne sont pas venus pour toi donc apriori ils ont surtout envie que tu te barres le plus vite possible, mais j’ai en grande majorité de très bons souvenirs de ces sets.

Tu as publié SIMS SAMPLES Edition Rap Français Vol.1 et Vol.2 que tout amateur de hip-hop doit écouter d’urgence (rires). Il y a eu un véritable travail de recherche. L’élaboration de ces deux mixtapes a nécessité combien d’heures de travail ?

Sims : A la base c était un seul mix et je me suis dit que c’était indigeste. C’est bien d avoir une entracte, une pause. Du coup ça c’est transformé en 2 volumes. Y a un an de travail derrière, car dans les mixs entre les morceaux j’ai vraiment cherché à reproduire les instrus en retrouvant les kits de batteries les lignes de bass etc…

Quelle est ta toute première expérience avec internet ?

Sims : Avant j’avais une utilisation assez basique de ma page Facebook… photos de concerts, annonce de date etc et puis ça m’a vite saoulé… j’ai posté la première vidéo sur Instagram il y a environ 2/3 ans c’était encore des vidéos de 15 secondes à l’époque, du coup, fallait être beaucoup plus concis et y avait pas de fioriture même si aujourd’hui ça reste assez simple.

Présente-nous ton univers :

Sims : Je suis un passionné de rap depuis fin des années 80 début 90, les films de Spike Lee, Boyz n the Hood etc… J’ai fait beaucoup de skate et la musique des vidéos m’a aussi beaucoup influencé, j’ai ensuite approfondi de mon côté. Milieu des années 90 je faisais pas mal d allers retours avec mon frère Paris/Bruxelles/Londres pour chercher des vinyles, le nerf de la guerre a l’époque.

Quel est l’origine du nom Simsima :

Sims : A l’époque le truc cool c’était de pouvoir scratcher son nom du coup j’ai trouvé le « Simsima » de Beenie Man et voilà! Comme je m’appelle Simon ça avait du sens.

Qu’est ce qui t’a donné ta vocation ?

Sims : J’écoutais beaucoup de son et les platines ça m’intriguait. A l’époque pas de YouTube, pas de Google, rien pour savoir comment faire, du coup je regardais toujours attentivement dans le peu de clips, avec les potes on s’échangeait les cassettes VHS avec les clips qu’on avait enregistré à droite à gauche mais surtout venant de Yo MTV rap. Je me rappelle dans le clip de Real Hip Hop de Das Efx y avait une paire de platines, on faisait des ralentis pour voir ce qu’était le matos a l’époque, ensuite des copies des DMC ont commencé à tourner…

Quelle sont tes sources d’inspiration ?

Sims : Cut killer en France, c’est a cause de lui si je suis là dedans (rires) !

Après outre Atlantique y a Jazzy Jeff, Dj Scratch, DJ Rectangle, et puis Craze, A Trak bien sur.

Quelles sont, dans tes vidéos, celles qui te semblent les plus intéressantes, qui te tiennent le plus à cœur, et pourquoi ?

Sims : Mon truc ce n’est pas forcément de révéler un sample qui n’a pas encore été cramé même si c’est très cool, ce que je préfère c’est réussir à retracer le processus de création quand il est compliqué. Je pense à des producteurs comme Dj Premier, Easy Mo Bee ou dernièrement par exemple j’ai fait le Da Joint de Epmd produit par Rockwilder. J’ai mi un bon bout de temps avant de trouver la tonalité et la combinaison de texture car la ce n’est plus une boucle qui tourne c’est un genre de patchwork sonore qui crée la mélodie.

La plupart du temps il faut se mettre à la place du gars ‘ok Easy mo Bee ou Pete Rock ils sont sur la SP1200 donc ils ont dû découper comme ça à cause du temps de mémoire, DJ Premier il est plutôt sur MPC du coup il a une plus grande latitude mais il peut aller chercher des éléments assez éloignés dans le morceau original etc…

On entend souvent que le RAP c’était mieux avant. Es-tu d’accord avec ça ?

Sims : J’adore « Enter the 36 Chambers » ou « Illmatic » et plein d’autres masterpieces de l’époque mais ça serait inquiétant si rien n’avait bougé. Je trouve que J Cole, Bas et plein d’autres font du très bon rap et même quand tu écoutes du Denzel Curry Future ou Travis Scott, ça sonne vraiment bien. Donc non ce n’était pas mieux avant, c’était différent et je suis pas réfractaire au changement.

Après bien sûr mes vidéos sont teintées 90/2000 parce qu il y avait plus de samples à l’époque et que toute une génération a pris ça en pleine gueule et c’était fou. Une grosse partie des gens qui me suivent aujourd’hui font partis de ceux là et on partage une madeleine de Proust vidéo ensemble mais la vraie satisfaction c’est quand t’as quelqu’un de 20 piges qui t’envoies un message pour te dire qu’il ou elle a découvert tel artiste ou tel album grâce à toi.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux jeunes créatifs qui souhaitent partager leurs univers sur la toile ?

Sims : Trouver un angle original et s’y tenir. C’est la persistance et la régularité qui feront marcher le truc.

Si tu pouvais adresser un message à toi-même à l’âge de 10ans, lequel serait-ce ?

Sims : De ne pas sécher les cours de musique (rires)

Que ferais-tu avec un budget digne d’un blockbuster ?

Sims : Pour le web content ce n’est pas l’argent qui fait la différence, quand tu vois comment les marques avec des budgets énormes galèrent sur internet, ou comment des vidéos mal filmées/cadrées font des millions de vues… ça prouve qu’il y a encore un peu de liberté sur le web.

Pour moi ‘sponsoriser c est tricher’ je crois en la porté 100% organique du contenu, et je vais pas donner de l’argent à des réseaux sociaux qui régulièrement me clôturent mes comptes pour violation de droits d’auteurs quand je suis juste là pour faire découvrir ou redécouvrir des morceaux au public… par contre dans la production d’événement avec un peu d’argent y aurait une belle tournée à monter !

Nous faisons appel à ton esprit créatif. A toi de nous proposer quelque chose et de commenter.

Sims : Né dans les années 80 je pense tout de suite à la BO de Miami Vice, la série produite par Michael Mann. Le groupe New Yorkais Natural Elements l’a samplé pour faire un morceau que j’adore qui s’appelle Paper Chase.

Tu le sais, notre thématique est la Pop Culture. Que signifie pour toi la culture populaire ?

Sims : Pour moi, il y a un côté démocratique et non élitiste dans la pop culture, c’est choisi par le grand public, pour le meilleur et pour le pire (rires) !

Quelles sont tes œuvres de référence dans la Pop Culture ?

Sims : Je pense tout de suite à Retour vers le Futur, SOS Fantômes, Alien etc, en jeux vidéo quand tu en finis avec Bowser dans Mario et bien sûr les ‘Finish Him’ de Mortal Kombat.

Et quelles sont tes attentes ?

Sims : J’ai plus de craintes que d’attentes à ce niveau là, pour moi c est toujours risqué d’aller toucher à des classiques, regarde le dernier GhostBusters

Un mot sur ton actualité ? Tes projets en cours ?

Sims : On va pousser notre duo 4 platines avec May Din le plus possible. J’ai quelques mixs prêts, je continue de faire des vidéos et on va transformer le délire Sims Samples en Live, la première édition avec May Din et Cut Killer a été un gros succès donc ça va continuer, on veut juste faire les choses biens.

sims-kool-shen-seth-gueko
Sims avec Kool Shen (NTM) et Seth Gueko

Y-aura-t-il un SIMS SAMPLES Edition Rap Français Vol.3 ?

Sims : Il faut que je trouve le temps de le faire, mais en effet il y a encore de la matière.

A quel autre créatif souhaiterais-tu voir poser ces questions ?

Sims : A ma Binôme de vie MayDin qui a un univers musical complètement différent du mien du coup une approche diamétralement différente, on conçoit nos sets à 4 platines ensemble. Elle travaille sur un format vidéo en ce moment, avec son talent et sa détermination vous allez bientôt en entendre parler.

Je vous invite à aller la suivre sur les réseaux @maydindj sur Instagram et sur Twitter @maydin2h10.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par May Din (@maydindj) le

As-tu beaucoup de retour des personnes qui te suivent ?

Sims : Oui énormément, des encouragements, des suggestions de samples – j’ai une liste énorme à faire d’ailleurs – et aussi parfois des critiques, mais c’est toujours bienveillant. J’ai du avoir 2/3 trolls mais rien de bien méchant…

Que voudrais-tu dire à tous tes fans et aux prochains ?

Sims : Un grand merci pour leur soutient. J’espère pouvoir continuer a leur partager des vidéos encore longtemps même si les libertés continues de diminuer sur le web et sur les réseaux sociaux.

Nos sommes arrivés à la fin de l’interview. Encore une fois merci Sims d’avoir participé à Adopte un Créatif.

Sims : Merci à vous! J’attends vos réponses sur les quizz Instagram.

Sims sur Facebook
Sims sur Twitter
Sims sur Instagram
Sims sur SoundCloud
Le site officiel de Sims

Propos recueillis par Thomas O. pour Eklecty-City.fr, qui remercie Sims, de s’être prêté au jeu d’une interview.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.