Antonio Maria Da Silva vient définitivement de tuer le game avec son dernier mashup, The Overlook Hotel. Nous le répéterons jamais assez, réalisateur, monteur, Antonio Maria Da Silva est aussi un conteur d’histoire. Un conteur qui utilise le mashup pour nous raconter de nouvelles histoires à partir de choses existantes.

La toile regorge de mashups fabuleux, qui nous font rêver, et parfois nous pouvons véritablement parler d’art. Pour son dernier fait d’armes, Antonio Maria Da Silva vient de mettre la barre encore plus haute et élève la science du mashup au rang d’œuvre d’art…

Après Hell’s Club et ses suites qui réunissaient les personnages iconiques du septième art sur un même dance floor, The Carrie Mirror, The Psycho Mirror, Pulp Fiction, Heat à la sauce Sergio Leone, son hommage aux escaliers du Cuirassé Potemkine et son hommage au film de Chris Marker, La Jetée, sorti en 1962 qui a servi de base pour L’Armée des 12 Singes (1995) de Terry Gilliam et l’excellente série 12 Monkeys. L’auteur du Hell’s Club et des mashups Robocop vs Terminator, signe sans doute son projet le plus abouti avec The Overlook Hotel.

Interview avec Antonio Maria Da Silva

Ces deux dernières années Antonio nous a proposé énormément de nouveaux voyages. En jouant avec la métalepse narrative il nous embarque dans différents niveaux de lecture – à condition d’avoir les clés et la culture cinématographique qui va avec – la vision des auteurs originaux s’entremêle avec sa vision personnelle (son histoire, son message) et notre propre expérience cinématographique. Pour faire simple, c’est cinématographiquement jouissif.

Bien que ce soit techniquement un mashup, The Overlook Hotel est clairement à mettre dans la catégorie des moyens-métrages. Par sa durée, approximativement 30 minutes, l’histoire que nous propose Antonio Maria Da Silva et la présence d’un narrateur – Rick Whelan, radiodiffuseur irlandais, réalisateur, producteur multimédia et voix-off – The Overlook Hotel ressemble davantage à un film, il en a toutes les caractéristiques. Une fois, de plus, Antonio joue avec la métalepse narrative pour notre plus grand plaisir.

The Overlook Hotel est un mashup autour des grands classiques de l’horreur comme SHINING, L’EXORCISTE, PSYCHOSE etc. c’est aussi une réflexion sur l’imaginaire de l’épouvante ainsi qu’un un projet très personnel pour son auteur puisqu’il s’agit d’un hommage – le meilleur que l’on pouvait faire – à deux de ses artistes favoris : Stephen King et Jack Nickolson.

Après les événements tragiques qui ont eu lieu dans l’hôtel Overlook en 1980, les propriétaires ont décidé de fermer définitivement l’hôtel. Le petit Danny et sa mère vivent aujourd’hui à New York. Le corps de Jack Torrance n’a jamais été retrouvé, 38 ans plus tard, l’hôtel Overlook est-il vraiment fermé ?

A l’aide de tous les films cités, Antonio Maria Da Silva nous raconte une suite à Shining qui se déroule dans le célèbre hôtel Overlook : The Shining, Psycho, The Innocents, The Others, Videodrome, Misery, Poltergeist, Ghostbusters, The Omen, The Exorcist, Little Shop of Horrors (1960), Little Shop of Horrors (1983), Batman, About Schlidt, 1408, The Sixth Sens, Chinatown, The Witchies of Eastwick, It, Secret Widow, The Ring (Remake), Carrie, Carrie (Remake), Red Dragon, Rosemary’s Baby, In the Mouth of Madness, Evil Dead 2, Crimson Peak, Jacob’s Ladder, Fatal Attraction, Kingsman, The Golden Cricle, Mama, Conjuring 2, Pet Sematery, The Amityville Horror, Cujo, The Lost Boys, The Rocky Horror Picture Show, Cold Prey, Hellraiser, One Flew Over The Cuckoos Nest, As Good As It Gets, Anger Management et It’s Alive.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.