La chaîne Youtube Pop N Chill consacre une vidéo à The Matrix Online, le prequel de Matrix 4.

Le scénariste de Volte Face 2, Simon Barrett, s’est récemment exprimé au sujet de la suite du film de John Woo. Un projet qui a dérouté les exécutifs.

En 2019, nous apprenions qu’un nouveau film Volte Face était en développement. Cette année, le projet a pris une nouvelle tournure en devenant non pas un remake, mais une suite au film de John Woo dans laquelle John Travolta et Nicolas Cage devraient reprendre les rôles Sean Archer et de Castor Troy.

Toutefois, le retour de Nicolas Cage et du personnage de Castor Troy soulève une problématique. Son personnage est vraisemblablement tué par Sean Archer (John Travolta) à la fin du film de John Woo. Les fans du premier opus sont d’ores et déjà inquiet devant la tournure du projet. Face/Off 2 a également dérouté les exécutifs.

Volte Face 2 surprend les producteurs du film

nicolas-cage-volte-face

Volte Face 2 est co-écrit par le réalisateur Adam Wingard – en charge de la direction du film – et le scénariste Simon Barrett. Neal H. Moritz (Fast and Furious) est également attaché à la production du projet pour Paramount tandis que David Permut, qui a été producteur sur l’original, en assure la production exécutive.

Récemment, Simon Barrett s’est confié à comicbook au sujet de l’histoire de ce second opus. Si le film est toujours en développement actif, il explique qu’il a été difficile d’expliquer la vision que lui et le réalisateur Adam Wingard ont de la suite du film, mais que les choses sont devenues beaucoup plus compréhensibles pour les producteurs une fois qu’un premier script ait été présenté.

Nous avons un scénario, nous sommes en train de le réécrire, et je pense que nous sommes très enthousiastes quant à la direction que nous prenons pour cette réécriture. Mais nous avons Neil Moritz et Paramount derrière nous et, jusqu’à présent, ils ne cessent de nous donner des conseils quelque peu déconcertés, mais véritablement enthousiastes, à chaque étape du processus. Je veux dire quelque chose que les gens n’ont pas encore mentionné. Il nous a fallu deux ans, à Adam et moi, pour présenter Face/Off 2, parce que notre présentation était si confuse que [le studio] n’arrêtait pas de dire : ‘Nous pensons que nous aimons ce que vous dites, mais pouvez-vous expliquer qui a le visage de qui dans cette scène ?’. Finalement, ce n’est que lorsqu’ils nous ont payés pour écrire un traitement de 35 pages que tout le monde a vraiment compris ce que nous proposions. Il y a beaucoup d’enthousiasme au niveau du studio, ce à quoi je ne suis pas habitué. Je pense que cela a un peu à voir avec le succès du récent film de monstres de mon ami Adam [Godzilla vs. Kong] dans les salles cette année. Mais on ne sait jamais, on ne sait jamais‘.

Simon Barrett explique qu’au départ, Adam Wingard et lui-même ne devaient pas s’exprimer au sujet du film. Cependant, quand le projet a été annoncé comme un remake / reboot du film original, ils ont du prendre la parole : ‘Adam et moi avons dû en fait nous faire entendre et dire : ‘Non, ce n’est pas un remake. C’est une suite directe. Que ce soit mieux ou moins bien, ça nous est égal, parce que nous pensons que c’est mieux, mais c’est définitivement mieux qu’un remake de Face/Off, parce que vous savez à peu près où ça irait, n’est-ce pas ? Alors que continuer l’histoire de Castor Troy et Sean Archer et peut-être ajouter quelques personnages plus jeunes au mélange, pour moi, c’est beaucoup plus intéressant.

Le scénariste ajoute également que le film n’est pas une simple opportunité de faire une suite à un film culte. Il ne s’agit pas d’une commande de studio, mais bien d’une idée de Barrett et Wingard : ‘Voici la vérité : ce n’est pas comme si c’était un travail à louer. Nous l’avons cherché, nous l’avons présenté aux bonnes personnes qui détiennent les droits, et nous le faisons avancer. Adam a toujours dit, et je dirais la même chose, que si nous obtenions un jour un véritable succès, la façon dont nous allions l’utiliser serait de faire plus de films idiosyncrasiques, plus de films qui correspondent à notre vision, plus de films sauvages et amusants, de la façon dont nous aimons le faire. Et il a vraiment joint le geste à la parole. Je n’ai pas encore eu cette opportunité, mais Adam l’a eue, et il a obtenu des choses comme Thundercats et Face/Off 2. Quand on lit les revues spécialisées, on peut se dire : ‘Oh, ces types ne font que signer des projets et être payés’. Je veux être clair : nous ne sommes pas particulièrement bien payés. Ce sont des projets que nous générons et nous convainquons les studios de nous laisser jouer avec ces précieux IP bien-aimés, donc c’est là que nous dépensons actuellement le capital d’Adam sur des films potentiellement très excitants. Cela ne signifie pas nécessairement que ces choses vont se concrétiser. Il est évident qu’il y a beaucoup d’étapes à franchir avant que Face/Off 2 n’arrive sur un écran de cinéma devant vous, y compris quelques défis évidents, peut-être, de casting, mais ce ne sera pas faute d’avoir essayé de notre côté.

Que pensez-vous de ce projet de suite pour Volte Face ? Quelle histoire pourrait raconter ce second opus ? Réagissez dans la section commentaires et sur nos réseaux sociaux.

La chaîne Youtube Pop N Chill revient sur la Success Story de la franchise Fast and Furious.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.