Plus de quatre ans après la sortie du film original de David Sandberg, le scénariste et réalisateur suédois dévoile des nouvelles images de Kung Fury 2 qui vient tout juste de terminer son tournage.

Rappelons que Kung Fury a débuté comme un projet Kickstarter avec un objectif modeste de 200 000 $ qui a rapidement pris l’Internet d’assaut et a recueilli plus de 630 000 $ pour le film. Le court métrage original comprenait également Jorma Taccone dans le rôle d’Adolph Hitler et une chanson, True Survivor, interprétée par David Hasselhoff. Le court-métrage, que vous pouvez visionner dans son intégralité ici, a été vu plus de 40 millions de fois dans le monde.

La suite de Kung Fury se déroule en 1985. Miami est gardé en sécurité sous l’œil vigilant de Kung Fury, le plus grand flic de tous les temps. La force de police Thundercops de Kung Fury est la force de police ultime assemblée à travers l’histoire pour vaincre le méchant Kung Fuhrer, Adolf Hitler. Après la mort tragique d’un des leurs, le groupe se dissout, un mystérieux méchant émerge de l’ombre pour aider le Führer dans sa quête de l’arme ultime. Kung Fury doit voyager dans l’espace et dans le temps pour sauver ses amis, défendre la prestigieuse Académie de Kung Fu de Miami et vaincre le mal une fois pour toutes.

Depuis, le court-métrage, le scénariste et réalisateur David Sandberg, 33 ans, travaillait ces derniers mois sur l’adaptation en long-métrage de la suite des aventures de Kung Fury. Le scénariste et réalisateur suédois a accordé une interview au Hollywood Reporter.

Nous apprenons que le tournage a récemment pris fin en Bulgarie et en Allemagne et que le film entame les douze mois de postproduction nécessaires pour sa finalisation. Avec Arnold Schwarzenegger dans le rôle de POTUS et Michael Fassbender d’un acolyte qui s’appelle Colt Magnum et un Hitler qui voyage dans le temps (Jorma Taccone), des Vikings armés de mitrailleuses, un policier à moitié dino, à moitié humain connu sous le nom de Triceracop et David Hasselhoff, Kung Fury 2 semble être la comédie la plus folle depuis le ccourt-métrage sorti en 2015.

Lorsque nos confrères demande au jeune réalisateur comment s’est passé la transition entre un projet d’une bande d’amis à la réalisation d’un projet de plusieurs milliards de dollars, David Sandberg répond :

La plus grande différence était la quantité de travail qui devait être effectuée en très peu de temps. Le tournage du court métrage s’est étalé sur une période de deux ans. Si vous lisez un scénario[pour le film], il y a tant de choses qui se passent et tant de décors, mais nous avons dû tout tourner en 40 jours. J’ai aussi dû me concentrer sur le jeu et la mise en scène. Parfois, je bloquais une scène et j’étais tellement concentrée là-dessus que je me disais : ‘Oh, d’accord, je suis dans cette scène !’

Le court-métrage a ce style des films VHS à petit budget, une touche qui donne tout son charme au film de Sandberg. Une esthétique qui l’a souhaité maintenir pour la suite.

Nous avons passé beaucoup de temps en préparation, en nous assurant de conserver cette même ambiance. Ça a été dur de faire ce film parce qu’il est indépendant. Mais si nous avions opté pour le studio, je craignais que nous perdions le contrôle et que les choses aient changé.

Le réalisateur ajoute qu’il a été approché par les studios à Hollywood, mais il a préféré rester indépendant afin de conserver l’aura de Kung Fury. En effet, les studios voulaient refondre le personnage : ‘Nous avons eu un tas de réunions, mais la grande chose qui en est ressortie, c’est qu’il allait falloir le refondre complètement (…) Et ça aurait été bizarre. Quand on a appris que Michael Fassbender était dans le film, les gens ont cru qu’il jouait Kung Fury. Et ils étaient un peu déçus que nous l’ayons refondu. J’ai donc toujours eu l’intention de garder cet esprit vivant et de bâtir sur ce que nous avions plutôt que de le refaire complètement à partir de zéro.‘ déclare le réalisateur.

Au sujet de la participation de Fassbender, il explique que le réalisateur est arrivé sur le projet après avoir visionné le court-métrage : ‘Il avait vu le court-métrage et l’avait vraiment aimé. Et une fois qu’il a appris qu’un film était en développement, il a demandé à son agent s’il pouvait lire le scénario. Puis il a voulu me rencontrer et en discuter, et j’ai été époustouflé. J’ai dit : ‘Quoi ? C’est le meilleur acteur du monde… Que se passe-t-il ?’ Je suis allé à New York, on a dîné ensemble et on s’est bien entendus. On en a parlé pendant des heures. Et il a vraiment compris l’ambiance du film.

Enfin, au sujet de la présence de Schwarzenegger dans le film, David Sandberg confie : ‘Arnold est une grande source d’inspiration pour moi. Lorsque j’ai fait le court métrage, j’avais des citations d’Arnold, j’ai lu sa biographie et j’ai écouté ses exposés. C’est comme si c’était une chose qui me motivait. Et puis mon manager m’a dit qu’il était ami avec l’avocat d’Arnold. J’ai demandé s’il y avait un moyen de lui faire voir le court-métrage. Et il m’a répondu : ‘Oui, il a dit qu’il adorait ça.’ J’étais genre, ‘Quoi !’? Il a organisé un déjeuner-rencontre quand j’étais à L.A., et il m’a dit qu’il aimait le court-métrage à cause de la violence et de la comédie à outrance. J’ai donc écrit cette partie pour lui et il est monté à bord. Ce qui était tout simplement incroyable.

L’équipe du film a récemment fêté la fin du tournage à une fête d’Oktoberfest. Lorsque nos confrères lui demandent ‘qui s’est soûlé en premier ?’, il répond : ‘Je crois que j’étais ivre après une bière. J’avais été absent depuis si longtemps[pour le tournage], depuis avril. Mais c’était la fête d’adieu parfaite. Il y avait un groupe qui jouait et Arnold nous a emmenés sur scène et tout le monde l’acclamait. C’était incroyable.

Ci-dessous, vous retrouverez les nouvelles images du film.

Officiellement, le casting de Kung Fury 2 se compose à cette heure de David Sandberg, Alexandra Shipp, Arnold Schwarzenegger, Michael Fassbender et d’Eiza Gonzalez.

Kung Fury 2 est produit par David Katzenberg, Seth Grahame-Smith et Aaron Schmidt via KatzSmith Productions, Philip Westgren via B-Reel Films et Conor McCaughan. Pelle Strandberg est productrice exécutive pour Laser Unicorns.

Bloom s’occupe des droits étrangers sur le film et assure la distribution en Allemagne/Suisse, Italie, Amérique latine, Philippines, Roumanie, Scandinavie, Corée du Sud, Espagne, Taiwan et Turquie. Endeavor Content et CAA s’occupent des ventes nord-américaines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.