La chaîne Youtube Pop N Chill consacre une vidéo à The Matrix Online, le prequel de Matrix 4.

Pour son second long-métrage, Nia DaCosta s’attaque à Candyman avec Jordan Peele. Le film est-il la suite spirituelle du film de Bernard Rose ? Découvrez l’histoire du reboot de Candyman.

Réalisé par Nia DaCosta, Candyman est écrit par Jordan Peele, Win Rosenfeld et Nia DaCosta. Si le film se vend comme une suite directe du film originale de Bernard Rose de 1992 – basé sur la nouvelle « The Forbidden » de Clive Barker – il prend bien en compte la mythologie du personnage du second opus.

Au casting du quatrième film de la saga Candyman, nous retrouvons Yahya Abdul-Mateen II, Teyonah Parris, Nathan Stewart-Jarrett et Colman Domingo, ainsi que Vanessa Williams, Tony Todd – le temps d’un court cameo – et Virginia Madsen – un cameo vocal – qui reprennent leurs rôles du film original.

Candyman : 16 choses que vous ne saviez pas sur ce classique de l’horreur

Le reboot de Candyman est-il réussi ?

Le film de Nia DaCosta co-écrit avec Jordan Peele va diviser pour plusieurs raisons. Tout d’abord le film n’est pas mauvais dans sa mise en scène, bien que scolaire, et son mélange de commentaire social et d »horreur’, entre guillemets car le film ne fait absolument pas peur, est limite ennuyant. Si l’approche de la suite spirituelle de Candyman – comme aime le vendre le studio – se veut intéressante, très rapidement on se rend compte que nous sommes en face d’un film de Jordan Peele qui fait du Jordan Peele.

Ainsi le personnage de Candyman, passe du boogeyman à l’anti-héros de Jordan Peele. Comme le film originale qui n’est pas une adaptation de la nouvelle de Clive Barker, mais inspiré de The Forbidden, le film de Nia DaCosta propose sa version de Candyman. Le problème c’est que son film veut prendre en compte l’original de Bernard Rose et à un moment donné, si l’idée est bonne, elle ne fonctionne pas. Peele et DaCosta auraient du faire leur propre film original en lieu et place de cette suite dont on préférera finalement Candyman 2.

Candyman : Retour sur les films de la saga horrifique

Que raconte le reboot de Candyman ?

En 2019, vingt-sept ans après les événements du premier film, l’artiste visuel Anthony McCoy (Yahya Abdul-Mateen II) vit à Chicago avec sa petite amie, Brianna Cartwright, directrice de galerie d’art. Troy, le frère de Brianna, lui raconte la légende urbaine d’Helen Lyle, une étudiante diplômée qui s’est livrée à une folie meurtrière au début des années 1990. Son déchaînement a culminé avec un feu de joie à l’extérieur de la cité Cabrini-Green, où elle a tenté de sacrifier un bébé. Les résidents ont pu sauver l’enfant avant qu’Helen ne périsse dans le feu dans un acte apparent d’auto-immolation.

Cherchant désespérément une étincelle de créativité pour relancer sa carrière, Anthony erre dans Cabrini-Green en quête d’inspiration. Il finit par rencontrer William Burke, un propriétaire de laverie automatique qui lui fait découvrir l’histoire du Candyman. Lorsqu’il était enfant, en 1977, Burke a fait une rencontre effrayante avec Sherman Fields, un homme aux mains crochues qui, selon la police, était responsable de l’insertion d’une lame de rasoir dans un bonbon qui a fini dans les mains d’une petite fille blanche. Burke a alerté par inadvertance la police de la présence de Sherman à l’intérieur des murs de l’une des tours, ce qui a conduit les policiers à battre Sherman à mort. Lorsque les enfants ont continué à recevoir des bonbons avec des lames de rasoir à l’intérieur, Sherman a été disculpé et la légende implique que si quelqu’un dit cinq fois « Candyman » à un miroir, l’esprit de Sherman apparaîtra et tuera l’invocateur.

Inspiré, Anthony développe une exposition d’art basée sur la légende du Candyman et la présente à la galerie d’art de Brianna. Il est consterné de constater qu’elle ne suscite pas de réaction positive de la part du public. Cette nuit-là, un des collègues de Brianna et sa petite amie sont massacrés par le Candyman après avoir prononcé son nom cinq fois devant une pièce de l’exposition d’Anthony, un miroir. La légende se répand et d’autres personnes sont tuées après avoir répété le nom du Candyman, notamment un critique d’art et un groupe d’adolescentes qui brutalisent une Afro-Américaine dans une salle de bains.

Anthony commence à subir une transformation physique, suite à une piqûre d’abeille reçue à la main, qui se transforme en une énorme croûte qui commence à se répandre sur tout son corps. Il se rend à l’hôpital où il apprend que sa mère Anne-Marie a menti sur son lieu de naissance. Lorsqu’il la confronte, elle lui révèle à contrecœur qu’il est le bébé qu’Helen a « sauvé » de l’incendie la nuit de sa mort. Bien qu’Helen l’ait sauvé de Daniel Robitaille, le premier Candyman, qui l’avait enlevé et avait prévu de le sacrifier dans l’incendie, Anne-Marie ne lui en a jamais parlé car elle voulait qu’Anthony ait une vie normale. La communauté avait juré de ne jamais répéter la légende du Candyman après cette nuit et elle craint ce qui va se passer maintenant que quelqu’un a rompu le pacte. Anthony part, résigné à son sort, et erre dans les maisons en rangée de Cabrini-Green.

Qui est Candyman Daniel Robitaille ?

Inquiète pour Anthony, Brianna réalise que Burke lui a d’abord parlé du Candyman et se rend à Cabrini-Green pour les retrouver. Au lavomatique, elle est attaquée et maîtrisée par Burke qui l’emmène dans une église abandonnée où Anthony, dont le corps continue de se détériorer, l’attend. Anthony entre dans un état de fugue et tente de la sauver alors que Burke révèle qu’il n’a pas seulement été témoin de la mort de Sherman, mais qu’il a également vu l’esprit de Sherman revenir sous la forme du Candyman et l’a vu assassiner sa sœur aînée et son ami qui l’ont invoqué. Burke prévoit de faire abattre Anthony par la police pour créer une nouvelle légende où le Candyman serait un instrument de vengeance plutôt qu’un symbole de la douleur et de la souffrance des Noirs. Pour achever la transformation d’Anthony en Candyman, Burke lui scie la main droite et la remplace par un crochet.

Brianna parvient à s’échapper de l’église et est poursuivie dans Cabrini-Green par Burke, qu’elle poignarde vicieusement à mort. Anthony apparaît et s’effondre dans ses bras alors que la police, attirée sur les lieux par Burke, arrive et abat Anthony. Brianna est arrêtée et menottée. Un officier tente de l’intimider pour qu’elle reconnaisse qu’Anthony a provoqué la police pour qu’elle lui tire dessus, mais Brianna utilise le rétroviseur de la voiture de police pour invoquer le Candyman. Celui-ci apparaît, maintenant sous l’apparence d’Anthony, et massacre les policiers. Alors que d’autres policiers arrivent sur les lieux, Anthony prend l’apparence de Robitaille et demande à Brianna de « le dire à tout le monde ».

Candyman 2 devait mettre en scène Jack L’Eventreur

Réalisé par Nia DaCosta, Candyman est basé sur l’œuvre de Clive Barker et est écrit par Jordan Peele et Win Rosenfeld. Le casting se compose de Yahya Abdul-Mateen II – le nouveau visage de Candyman – Teyonah Paris, Tony Todd – le Candyman des films originaux – Colman Domingo, Nathan Stewart-Jarrett, Rebecca Spence, Aaron Crippen, Brian King (II) et Ashland Thomas.

La chaîne Youtube Pop N Chill revient sur la Success Story de la franchise Fast and Furious.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.