Laissons les tendances de côté et intéressons-nous à l’originalité. Avec Adopte un Créatif, vous allez découvrir des passionnés, des créatifs, des youtubeurs / youtubeuses méconnu(e)s qui font l’actualité du web. Pour ce nouveau numéro, nous sommes partis à la rencontre du Youtubeur ALT 236. Vidéaste et compositeur, ALT 236 décortique, analyse le pouvoir des images. ALT 236 c’est aussi l’art de conter, a chacune de ses vidéos, sa voix nous porte et nous embarque dans un voyage vers l’imaginaire. Clairement, ALT 236 gagne à être connu, ses vidéos pourraient facilement être diffusées sur ARTE tant la qualité est au rendez-vous.

Bonjour Alt 236, merci de participer à notre chronique ‘Adopte un Créatif’. Dans le cas où il y aurait des internautes ignorant ton actualité peux-tu te présenter et nous rappeler ton parcours?

Alt 236 : Salut à vous ! Alors, après un bac ES, j’ai fait quatre ans de fac de droit. J’ai arrêté pour me lancer dans la musique. Après ces deux échecs, j’ai décidé de recommencer des études, et j’ai intégré les Beaux-Arts de Paris à 24 ans ! J’en suis sorti diplômé à 29 ans, avec de solides amitiés faites dans l’école, comme Rafaël Cherkaski avec qui nous avons réalisé le film Sorgoï Prakov, ou encore Luis Nieto, pour qui j’ai bossé à quelques reprises. Après les Beaux-Arts, j’ai fait plein de petits boulots pour finir par bosser dans un collège en tant que prof d’arts plastiques. C’est là que j’ai créé la chaîne ALT 236, à laquelle je me consacre désormais à plein temps, depuis un mois !

Quelle est ta toute première expérience avec internet ?

Alt 236 : Comme ceux de ma génération – je suis né en 1980 – , j’ai commencé avec les minutes AOL qui bloquaient le téléphone fixe à la maison ! Mais à l’époque, je ne voyais pas Internet comme le terrain de jeu qu’il est aujourd’hui. On essayait de télécharger des MP3, et on chattait sur MSN, rien de bien fou…

Présente-nous ton univers :

Alt 236 : Pour mon pseudo, je cherchais un nom qui puisse englober toutes les thématiques vastes que je voulais explorer, il fallait quelque chose qui ne soit pas uniquement cinéma, ou art, ou musique, mais qui soit tout à la fois. Au départ, je voulais mettre le symbole de l’infini ∞ , mais c’était relativement imprononçable, et les gens auraient eu du mal à me trouver ! Du coup, j’ai eu l’idée d’utiliser un raccourci clavier, à l’époque c’était alt + 236 pour faire ce fameux symbole, j’ai flashé tout de suite ! Aujourd’hui, ce raccourci a changé, je vous laisse aller voir ce qu’il donne… Quant à mon univers, j’essaye d’aborder l’univers des images à la façon d’un archéologue. J’analyse les œuvres pour y trouver des symboles, des sens cachés, du sens tout simplement. Je suis plutôt spécialisé dans les images « bizarres », sombres, dérangeantes, mais toujours esthétiques. J’essaie d’amener les gens à y voir une forme de beauté plutôt que de simplement détourner le regard !

Qu’est ce qui t’a donné ta vocation ?

Alt 236 : Sans doute des choses qui m’ont marqué dans mon enfance : TéléChat, V, les dessins animés japonais, et aussi les nombreux musées où ma mère nous traînait le dimanche. C’est comme ça que j’ai découvert Bosch, Dürer, Wahrol, et tant d’autres artistes qui ont mis l’étincelle de l’art au fond de mes yeux. A l’adolescence, c’est le rock et les films d’horreur qui sont devenus ma source de découvertes d’univers et d’images. Je ne me suis jamais vraiment arrêté depuis !

Quelle a été la réaction de tes proches ?

Alt 236 : Comme ma vie n’était pas spécialement « successful », je pense qu’ils ont d’abord vu ça comme un « projet de chambre » comme un autre, et pendant un an, même si j’adorais ça, la chaîne est restée très confidentielle. Jusqu’à ce que Patrick Baud / Axolot, et d’autres me fassent la sympathie de partager mon travail : là, les choses ont changé, mes proches ont vu que ça commençait à devenir sérieux, et ils m’ont encouragé à poursuivre mon rêve qui était de m’y consacrer pleinement. Ils me voient heureux pour la première fois de ma vie, je pense que c’est ce qui compte le plus pour eux !

Quelle sont tes sources d’inspiration ?

Alt 236 : L’infinité des images, le fait qu’en une vie, on ne puisse en faire le tour. L’imagination des hommes est un continent avec tant de choses à explorer et de concepts à en extraire… Je peux aussi bien être inspiré par la créativité d’un artiste, connu ou non, la profondeur d’un film, les mystères d’un jeu vidéo. Avec un certain regard, tout prend du relief, il suffit juste de s’y attarder et tout devient inspirant.

Quelle est ta première expérience de tournage ? Comment cela s’est passé ?

Alt 236 : J’ai fait beaucoup de vidéos avant la chaîne, j’ai bossé notamment sur des clips, mais toujours en amateur. La plus forte expérience reste sans aucun doute Sorgoï Prakov, le film de fin d’études des Beaux-Arts de mon ami Rafaël Cherkaski, un film qu’on peut trouver en streaming sur Internet. C’était plus de cent acteurs, du tournage dans la rue sans autorisation, des scènes à effets spéciaux, de l’hémoglobine… bref, une vraie aventure cinématographique !

Quel a été ton meilleur moment de réalisation ? Le pire ?

Alt 236 : Pour le meilleur moment, j’ai déjà répondu, quant au pire, j’ai plutôt de la chance, même si pour la chaîne, j’ai dû parfois me filmer seul, ce qui est un cauchemar – plans flous, mal cadrés, etc-, j’en garde un souvenir attendri. Je suis quand même soulagé de ne plus montrer ma tête et de ne plus avoir à me filmer !

Quelles sont, dans tes vidéos, celles qui te semblent les plus intéressantes, qui te tiennent le plus à cœur, et pourquoi ?

Alt 236 : Si je devais en trouver une préférée, ce serait celle d’Hellraiser, car j’ai pu partager une mythologie ultra-riche, finalement peu connue en France. Les gens connaissent bien les films, mais il y avait cent comics en anglais et deux romans, qui eux, sont généralement méconnus des aficionados. J’avais donc l’impression d’explorer quelque chose de nouveau et de pouvoir apporter une richesse à ceux qui étaient attirés par l’univers. Sinon, j’aime beaucoup aussi celle sur le Body Horror, car c’est un thème qui touche finalement à l’intime, et dans lequel j’ai pu passer un message presque politique et féministe. C’était aussi un bel exercice d’arriver à faire une vidéo finalement assez douce avec des images aussi horribles !

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux jeunes créatifs qui souhaitent partager leurs univers sur la toile ?

Alt 236 : Le premier, c’est de parler uniquement de ce qui les passionne, et non pas de ce qui est « à la mode » en ce moment. Ça demande tellement de travail et d’investissement sur le temps personnel qu’il faut absolument s’y retrouver pour s’y impliquer autant. Deuxièmement, je conseillerai de prendre un bon micro et de soigner le son, c’est ce qui fait toute la différence dans une vidéo. Et enfin, essayer de soigner également ce qu’on produit au point d’en devenir fier et de se dire qu’on fait une vidéo qu’on aurait voulu voir en tant que spectateur.

Si tu pouvais adresser un message à toi-même à l’âge de 10ans, lequel serait-ce ?

Alt 236 : Lâche pas l’affaire, gamin, un jour tu trouveras ta place.

Que ferais-tu avec un budget digne d’un blockbuster ?

Alt 236 : J’adapterais Requiem de Mills et Ledroit. Je rebooterais la franchise Hellraiser. Je ferais une série TV sur Thorgal. J’ai encore mille autres idées, je continue ? (Rires)

Nous faisons appel à ton esprit créatif. A toi de nous proposer quelque chose et de commenter.

Alt 236 : Ce mystérieux message est la représentation – en mal fait – de mon premier tatouage. Je ne vous dit rien de ce qu’il veut dire mais celles et ceux qui chercherons pourraient bien tomber sur une histoire si folle qu’on en viendrait à se tatouer sur le corps une partie de ce mystère.

adopte-un-creatif-alt-236-crea

Tu le sais, notre thématique est la Pop Culture. Que signifie pour toi la culture populaire ?

Alt 236 : C’est à la fois une culture qui parle à tous et tente d’être l’inverse d’une culture élitiste. Pour autant, c’est une culture qui cache énormément de signes et de symboles qui ne parleront qu’aux initiés sans donner un sentiment d’exclusion à ceux qui passeront à côté. C’est au fond l’image qu’on se renvoie de nos fantasmes et de nos cauchemars sociétaux.

Quelles sont tes œuvres de référence dans la Pop Culture ?

Alt 236 : Dans le cinéma, je citerais Jodorowski, Barker, Cronenberg. En série, X-Files, Lost… En jeu vidéo : NaissanceE, tous les jeux du studio From Software, et Rockstar quand ils partent loin, comme dans Manhunt par exemple.

Pour les comics, Sandman de Neil Gaiman, et j’ai adoré Les sous-sols du Révolu de Marc-Antoine Mathieu. Enfin, en musique, en ce moment j’écoute exclusivement des musiques de film, et je vous conseille par exemple le groupe Goblin qui a signé la plupart des musiques de Dario Argento, ça défonce !

Et quelles sont tes attentes ?

Alt 236 : J’attends beaucoup de la série autour de l’univers de Midian – dans l’univers de Nightbreed de Clive Barker – et aussi celle sur Castle Rock, la série qui unifie tous les romans de Stephen King.

Un mot sur ton actualité ? Tes projets en cours ?

Alt 236 : Je continue mes formats vidéo habituels, mais je vous prépare aussi des nouveautés, et quelques surprises, stay tuned !

A quel autre créatif souhaiterais-tu voir poser ces questions ?

Alt 236 : J’aimerais bien connaître les réponses de @41Strange, un compte Twitter énigmatique de quelqu’un attiré par les mêmes univers, et j’aimerais beaucoup aussi lire les réponses de @Dollywood, passionnée par les univers et esthétiques gothiques.

As-tu beaucoup de retour des personnes qui te suivent ?

Alt 236 : Oui énormément, et ça me porte beaucoup, je reçois beaucoup d’encouragements et de soutien, et notamment de gens pour qui les vidéos leur donnent envie de créer ou de persévérer dans leur pratique, et ça c’est inestimable !

Tes fans te soufflent des idées parfois ?

Alt 236 : Oui, ça a été le cas pour Blame notamment, que je ne connaissais pas, et je suis toujours très attentif à ce qu’on me conseille !

Que voudrais-tu dire à tous tes fans et aux prochains ?

Alt 236 : C’est grâce à eux si je peux continuer à faire ce que je fais aujourd’hui, car ma seule source de revenus actuellement, c’est Tipee, ou encore des projets qui ont découlé de la création de la chaîne, comme la chronique mensuelle que j’ai la chance d’écrire désormais dans Canard PC.

Pour terminer, quelle question aurais-tu souhaité que l’on te pose et qu’aurais-tu répondu ?

Alt 236 : J’aurais aimé qu’on me demande quel est mon goût inavouable, et j’aurais du confesser que j’étais fan de Survivor, la version américaine de Koh Lanta : j’ai mangé 18 saisons fût un temps lors d’un passage à vide dans ma vie ! C’est comme ça que j’ai appris l’anglais ! Heureusement que tu ne m’as pas posé cette question…

Encore une fois merci Alt 236 d’avoir participé à Adopte un Créatif.

Alt 236 : Merci à vous !

ALT 236 sur Youtube
ALT236 STREAMS sur Youtube
ALT 236 sur Twitter
ALT 236 sur Facebook
ALT 236 sur Twitch

Propos recueillis par Thomas O. pour Eklecty-City.fr, qui remercie ALT 236 de s’être prêté au jeu d’une interview.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.