AccueilSériesLes ActusMoon Knight : La scène post-crédits expliquée

Moon Knight : La scène post-crédits expliquée

Comme les précédentes productions de Marvel Studios, la série Moon Knight comprend une scène post-générique qui aura un impact sur l’avenir du MCU et plus précisément sur Marc Spector / Steven Grant.

Avant d’évoquer la scène post-générique de la série de Marvel Studios, il est nécessaire de revenir sur les évènements du dernier épisode de la série. Ce qu’il se passe dans le sixième épisode de la première saison de Moon Knight est essentiel pour comprendre la scène post-générique.

Que se passe-t-il dans l’épisode 6 de Moon Knight ?

  • Layla El-Faouly est la Scarabée Écarlate du MCU

Dans l’épisode 6 de Moon Knight, Layla El-Faouly (May Calamawy) devient la super-héroïne Scarabée Ecarlate. Alors qu’elle essaie de sauver Marc / Steven (Oscar Isaac), elle libère Khonshu, mais refuse de lui servir d’avatar. Plus tard, Taweret supplie Layla de devenir son avatar en lui expliquant d’autres avatars sont nécessaires pour combattre Ammit et Harrow (Ethan Hawke).

Dans les comics, The Scarlet Scarab est l’identité secrète du Dr Abdul Faoul. Un nom qui n’est pas sans rappeler celui du père de Layla dans la série, Abdallah El-Faouly. Pour les besoins du Marvel Cinematic Universe, le personnage de Layla El-Faouly (May Calamawy) est une relecture du Scarabée Écarlate de la version papier.

Dans les épisodes précédents : Suite à une blessure par balle, infligée par Arthur Harrow (Ethan Hawke), Marc Spector et Steven Grant se retrouvent dans l’au-delà égyptien connu sous le nom de Duat. Durant l’épisode 5, Steven se sacrifie pour sauver Marc.

Dans l’épisode 6, Marc Spector quitte le Champ des roseaux pour sauver Steven Grant. Alors qu’ils sont tous les deux gelés dans la Duat, les portes d’Osiris s’ouvrent. Khonshu, tout juste libéré grâce à l’intervention de Layla, ressuscite son avatar Marc / Steven.

  • Harrow est l’avatar de la déesse Ammit

Marc / Steven sont prêts à affronter Harrow qui est devenu l’avatar de la déesse Ammit. Durant la bataille finale, nous assistons à un nouveau black-out de la part de Marc / Steven. Une autre personnalité semble avoir pris le dessus sur Harrow.

Après la défaite d’Harrow, Marc / Steven refuse de le tuer et demande à Khonshu de le libérer. Le dieu de la lune semble accepter la requête. A la fin de l’épisode, Marc / Steven se réveille dans son lit.

La scène post-générique de Moon Knight expliquée

Dans la scène post-générique de Moon Knight, Arthur Harrow est admis dans un hôpital psychiatrique. Alors qu’une infirmière s’occupe de lui, un homme parlant espagnol intervient et sort Harrow de l’institution.

L’homme, dont on ne voit pas le visage, fait monter Arthur Harrow à l’arrière d’une limousine blanche. A l’intérieur, Harrow se retrouve face à Khonshu. Le dieu de la lune lui révèle que bien qu’il est « libéré » Marc et Steven, la personnalité de Jake Lockley lui appartient toujours en tant qu’avatar.

A la demande de Khonshu, la troisième identité sombre et très violente, que Marc et Steven n’ont pas encore rencontrée, tue d’une balle Arthur Harrow. Ce qui a pour conséquence de mettre un terme à la menace que représentait Ammit.

 

Qui est Jake Lockley ?

Dans les comics de Moon Knight, chacune des personnalités de Marc Spector ont une caractéristique propre.

Steven Grant joue le rôle d’un riche mondain et financier et Jake Lockley est un informateur. Il travaille comme chauffeur de taxi et a développé un réseau impressionnant de contacts. Un réseau qui permet d’alerter Moon Knight sur les crimes. L’un de ces contacts n’était autre que Bertrand Crawley, qui apparait dans la série comme la statue vivante de la fontaine à qui Steven parlait après le travail.

L’introduction de Jake Lockley dans le MCU n’est pas une copie conforme de son homologue des comics. Si Moon Knight est reconduit pour une seconde saison, ou si le personnage apparait dans un futur film Marvel, il ne fait aucun doute que cette nouvelle personnalité sera au cœur du récit.

Tout savoir sur le MCU :

Vous avez aimé ? Partagez :

Thomas
Thomas
Rédacteur en chef et chroniqueur anti-protocolaire. Enfant des années 80's / 90’s biberonné à la Pop Culture.

Les favoris

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.