Retour sur la sitcom culte des années 60, la série Les Arpents Verts, créée par Jay Sommers avec Eva Gabor et Eddie Albert.

Les Arpents Verts (Green Acres en VO) est une sitcom américaine mettant en scène Eddie Albert et Eva Gabor dans le rôle d’un couple qui quitte New York pour s’installer dans une ferme en campagne. Produite par Filmways comme une série sœur de Petticoat Junction, la série a été diffusée pour la première fois sur CBS, du 15 septembre 1965 au 27 avril 1971. La sitcom a été diffusée en syndication et est disponible en DVD et en VHS aux Etats-Unis. En 1997, l’épisode en deux parties ‘A Star Named Arnold Is Born‘ a été classé n° 59 dans le classement des 100 plus grands épisodes de tous les temps de TV Guide.

La Purge Rurale de CBS

Bénéficiant de bonnes audiences pendant ses six années de diffusion, Les Arpents Verts a été annulée en 1971 dans le cadre de la ‘purge rurale’ de CBS.

La ‘purge rurale’ des réseaux de télévision américains, en particulier CBS, a consisté en une série d’annulations, au début des années 1970. Plusieurs programmes sur le thème de la ruralité, encore populaires et dont l’audience était biaisée sur le plan démographique. La majorité de ces annulations ont eu lieu à la fin de la saison télévisuelle 1970-71. En plus des émissions à thème rural telles que Mayberry R.F.D., The Beverly Hillbillies et Les Arpents Verts, les annulations ont mis fin à plusieurs émissions de variétés très appréciées qui étaient diffusées sur CBS depuis le début de la télédiffusion. CBS a connu un changement d’orientation radical avec ce changement, s’éloignant des émissions à thème rural et s’orientant davantage vers un public urbain et suburbain.

Une série radiophonique

Les Arpents Verts prend ses origines avec Granby’s Green Acres, une émission comique diffusée sur le réseau radio de CBS du 3 juillet au 21 août 1950. Cette série d’été de huit épisodes a été créée par Jay Sommers, qui a également écrit, produit et réalisé.

Les personnages principaux, un couple marié joué par Bea Benaderet et Gale Gordon, étaient originaires (bien que sous un nom de famille différent) de la série My Favorite Husband de Lucille Ball. Le principe de Granby’s Green Acres était qu’un banquier d’une grande ville réalise le rêve de toute une vie en installant sa famille dans une ferme délabrée, bien qu’il ne connaisse rien à l’agriculture. Le magasin d’aliments pour animaux voisin est géré par M. Kimball, un homme distrait, et les Granby embauchent un vieil homme de main nommé Eb (interprété par Parley Baer, qui jouera dans plusieurs épisodes de la série télévisée) qui fait souvent des commentaires sur l’incompétence de la direction.

Le portage à la télévision

Après le succès de The Beverly Hillbillies et Petticoat Junction, CBS a offert au producteur Paul Henning un autre créneau d’une demi-heure sur la grille, sans exiger d’épisode pilote. Confronté à la gestion de trois émissions, Paul Henning encourage Jay Sommers à créer une série pour ce créneau horaire. Sommers écrira et produira environ un tiers des épisodes.

Lors du développement de la série plusieurs titres ont été proposés comme Country Cousins et The Eddie Albert Show.

Les Arpents Verts, de quoi parle la série ?

Les Arpents Verts raconte l’histoire d’Oliver Wendell Douglas (Eddie Albert), un riche avocat de New York, qui réalise son rêve de devenir agriculteur, et de Lisa Douglas (Eva Gabor), sa séduisante épouse hongroise, déracinée malgré elle d’un appartement luxueux de Manhattan pour s’installer dans une ferme désaffectée de Hooterville, qu’Oliver achète à l’incrédulité des agriculteurs des environs.

Le premier épisode est un documentaire fictif sur leur décision de s’installer en zone rurale, présenté par l’ancien présentateur de nouvelles d’ABC, John Charles Daly. Daly était l’animateur du jeu télévisé What’s My Line sur CBS, et quelques semaines après le début de l’émission, Albert et Gabor lui ont rendu la pareille en apparaissant dans What’s My Line en tant qu’invités mystères de cet épisode, et ont publiquement remercié Daly de les avoir aidés à lancer leur série.

Bien que de nombreux épisodes adoptent le style des sitcoms standard des années 1960, la série développe un courant sous-jacent régulier de surréalisme et de satire. Les scénaristes ont rapidement développé une série de blagues récurrentes et de gags visuels, et les personnages brisent souvent le quatrième mur pour s’adresser au public.

La série se déroule dans le même univers télévisuel que Petticoat Junction de Paul Henning, avec des villes comme Hooterville, Pixley, Crabwell Corners et Stankwell Falls, ainsi que des personnages communs comme Joe Carson, Fred et Doris Ziffel, Sam Drucker, Newt Kiley et Floyd Smoot.

Oliver Wendell Douglas et Lisa Douglas

Une grande partie de l’humour provient des efforts d’Oliver pour atteindre le succès et le bonheur dans une situation absurde, en dépit des citoyens ruraux, de sa femme Lisa, qui est très exigeante, et de sa mère aisée (Eleanor Audley), qui le ridiculise régulièrement pour ses rêves d’agriculture. Oliver fait l’objet de railleries de la part des habitants de la ville lorsqu’il effectue des tâches agricoles vêtu d’un costume trois pièces, et lorsqu’il se lance dans des monologues sur le ‘fermier américain’ – avec un fifre jouant ‘Yankee Doodle’ en arrière-plan (que tous les personnages à l’écran, sauf Oliver, peuvent entendre).

La chaîne Youtube Pop N Chill vous parle de l\'avenir de la franchise Metal Gear Solid.

Oliver conduit une berline Lincoln Continental décapotable, un contraste frappant avec les véhicules vintage souvent décrépis généralement montrés. Dans les saisons suivantes, la Lincoln est remplacée par une Mercury Marquis décapotable.

Lisa et Oliver sont tous deux des vétérans de la Seconde Guerre mondiale, ayant été, respectivement, membre de la résistance hongroise et aviateur de l’armée de l’air américaine. La vision biaisée du monde de Lisa et son ignorance domestique constituent un terrain fertile pour des gags récurrents. Une grande partie de sa vie a été vécue en Hongrie, où elle a grandi choyée dans une famille aisée. Au lieu de faire la vaisselle, Lisa la jette parfois par la fenêtre de la cuisine. Dans l’épisode ‘Alf and Ralph Break Up‘, Lisa admet qu’elle n’a aucun talent de cuisinière et dit que son seul talent est son imitation de Zsa Zsa Gabor. Dans la vie réelle, la comédienne Zsa Zsa Gabor est la sœur de Magda Gabor et d’Eva Gabor, l’interprète de Lisa.

Oliver et Lisa sont tous deux dépeints comme des poissons hors de l’eau. Alors qu’Oliver est à l’origine du déménagement de Manhattan à Hooterville malgré les objections de Lisa, il est typiquement incompréhensif et impatient avec les habitants. Lisa, une tête en l’air naturelle, s’adapte plus naturellement à l’illogisme de leurs voisins tout en s’assimilant rapidement à leur environnement excentrique et décalé. Oliver, malgré ses efforts pour s’intégrer, a souvent du mal à saisir les situations surréalistes.

Eva Gabor (Lisa Douglas) nous a quitté le 04 julet 1995 à 76 ans. Eddie Albert (Oliver Wendell Douglas) nous a quitté le 26 mai 2005 à 99 ans.

Un univers partagé avec The Beverly Hillbillies

Dans l’épisode ‘The Beverly Hillbillies’ de mars 1967 (saison 2, épisode 23), le théâtre de Hooterville monte une pièce en hommage à la ‘célèbre émission de télévision’ The Beverly Hillbillies. Oliver joue le rôle de Jethro face à Lisa qui incarne Mamie Clampett.

À partir de 1968, The Beverly Hillbillies a diffusé des épisodes avec les Clampett à Hooterville rendant visite à des cousins éloignés, la famille Bradley. Cela a permis de faire coïncider l’univers des trois séries avec la même réalité. ‘The Thanksgiving Story’ comprend un insert d’une fraction de seconde d’Eddie Albert et Eva Gabor à table avec les acteurs des trois séries. Il y a une sous-intrigue avec Eb Dawson tombant amoureux d’Elly May Clampett qui se poursuit dans l’épisode suivant ‘The Courtship of Homer Noodleman’. Les Clampett reviennent à l’hôtel Shady Rest dans l’épisode ‘Christmas in Hooterville’ avec Eb toujours en train de flatter une Elly May réticente.

L’annulation de la série

En 1970-1971, lors de la sixième saison de la série, Les Arpents Verts s’est classée 34e sur 96 émissions. Malgré des audiences respectables et le gain de son créneau horaire, le réseau a annulé l’émission au printemps 1971 après 170 épisodes. À l’époque, CBS subissait une pression croissante de la part de ses sponsors pour avoir plus de programmes à thème urbain dans sa grille. Pour faire de la place pour les nouvelles émissions, presque toutes les émissions à thème rural ont été annulées.

En raison de l’annulation soudaine, il n’y a pas eu de finale de série. Les deux derniers épisodes étaient des pilotes détournés pour deux émissions qui n’ont jamais été retenues par un réseau. Dans l’avant-dernier épisode de la saison 6 ‘Hawaiian Honeymoon’, Oliver et Lisa font un voyage à Hawaii. La majeure partie de l’épisode se concentre sur le propriétaire de l’hôtel, Bob Carter (Don Porter), et sa fille Pam (Pamela Franklin), c’est pourquoi le titre proposé pour la nouvelle série était simplement Pam. Le dernier épisode de la sixième saison, et le dernier de la série, mettait fortement en scène l’ancienne secrétaire d’Oliver à Manhattan, Carol Rush (Elaine Joyce), les titres proposés pour les spin-offs étant Carol ou The Blonde.

Un revival pour Les Arpents Verts

Les membres en vie de la distribution – à l’exception d’Eleanor Audley, qui avait pris sa retraite 20 ans plus tôt – ont été réunis pour un téléfilm intitulé ‘Return to Green Acres‘. Il a été diffusé sur CBS le 18 mai 1990. L’intrigue du téléfilm prend place eux décennies après la série. Oliver et Lisa sont retournés vivre à New York, mais y sont malheureux. Les Hootervilliens implorent le couple de revenir et de sauver la ville d’un plan visant à la détruire, concocté par M. Haney et un riche promoteur sournois (Henry Gibson). Les frères Monroe n’ont toujours pas terminé la chambre des Douglas, tandis qu’Arnold, âgé d’une vingtaine d’années, a survécu à ses ‘parents’ et se retrouve chez son ‘cousin’, la jolie nièce des Ziffel. Pour faire un clin d’œil à l’époque, le dernier produit de Haney est un engrais miracle russe appelé ‘Gorby Grow’.

Eddie Albert et Eva Gabor ont recréé leurs personnages des ‘Arpents Verts‘ pour le spécial de 1993 de CBS intitulé ‘The Legend of the Beverly Hillbillies‘.

Le 19 novembre 2007, Richard L. Bare a annoncé qu’il travaillait sur un revival de la série. Un projet sur lequel a travaillé le réalisateur de la série originale jusqu’à sa mort en mars 2015. Il étudiait également la possibilité d’une adaptation au cinéma avec Phillip Goldfine et Hollywood Media Bridge pour la produire. Une comédie musicale pour Broadway était également en cours de développement.

Les Arpents Verts en DVD et VOD

Si la série n’a jamais été éditée en DVD en France, l’intégralité de la série est disponible en DVD et VOD aux États-Unis. MGM Home Entertainment a publié les trois premières saisons de Green Acres en DVD (Zone 1). Shout ! Factory qui a acquis les droits de la série en 2017, à sortie l’intégralité de la série en DVD (Zone 1) la même année, puis la saison 4 le 28 novembre 2017, la saison 5 le 27 février 2018, suivie de la saison 6 le 10 juillet 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.