kojima-iphone-own-face

A l’approche des VGA, Metal Gear Solid : Rising dévoilera bientôt ses secrets mais risquera aussi de donner plus souvent de ces nouvelles non pas sur le jeu en lui même mais sur l’équipe qui le développe avec le retour de Hideo Kojima à la grande surprise de tous.

hideo-kojima-playstation-officila-magazine-uk-65-couverture

L’Official PlayStation Magazine UK marquera déjà le retour du game design le 29 novembre où il s’y confira, mais déjà ses premiers propos après un long silence mettent en condition les joueurs sur un véritable changement opéré sur le jeu comparé à ses prédécesseurs :

« Si vous vous dites « J’aime Snake », que vous vous attendez à un gameplay et une expérience de furtivité traditionnels, vous aurez probablement difficile de vous immerger dans Metal Gear Solid: Rising, mais pour ceux qui sont plus ouverts et disposés à essayer de nouvelles choses, cela ne devrait pas être un problème. Raiden dans Metal Gear Solid 4 a reçu un très bon accueil et j’ai voulu continuer dans cette direction avec Metal Gear Solid: Rising. Tous ceux qui l’ont aimé dans MGS 4 l’aimeront dans Rising. Dans le jeu, le personnage est censé faire qu’un avec le joueur. Dans ce cas, si vous voulez présenter des choses à une nouvelle recrue, vous devez apprendre comment interagir avec ce monde et avec le personnage. Si nous avions mis Snake dans MGS2, qui est vieux et un vétéran expérimenté, il aurait été déconnecté avec les nouveaux joueurs. C’est pour cette raison que nous avons mis Raiden. »

Vous lisez bien la phrase en gras ? Au départ le jeu avait la particularité d’être développé non plus par Kojima (qui avait un rôle mineur) mais par sa jeune équipe avec à sa tête Shigenobu Matsuyama qui a laissé place à Kore-P il y a quelques jours seulement. La question est la suivante depuis quand Kojima a repris son propre flambeau et que s’est-il passé dans le développement du jeu pour un pareil changement au sein de l’équipe quitte à faire revenir le créateur de la série himself ? Les questions trouvent déjà une petite partie des réponses sans toute fois nous aider :

« Cette fois, je ne suis vraiment pas intervenu. J’ai laissé Metal Gear Solid: Rising dans les mains de la nouvelle équipe, ce n’est pas comme si j’avais perdu le contrôle total. C’est plutôt le point de départ – le concept de base, l’idée de départ. En d’autres mots, le concept vient de l’équipe. C’est eux qui ont eu l’idée que Raiden devienne le personnage principal, et de faire du titre un jeu d’action. Même pour l’histoire, j’essaie de ne pas la lire, parce que si je le fais, alors je sais que je voudrais apporter mon grain de sel, et je ne veux plus que ça arrive à nouveau ! »

S’il revient à la tête du projet, alors les changements apportés risquent d’être plus qu’un grain de sel à la construction scénaristique du titre.
On croirait Hideo Kojima enchainé à sa création et incapable de s’en défaire, détenteur jaloux de l’esprit de la saga, seraient ce des différents de cette sorte ou cette peur de voir l’avenir du prochain Rising changé que Kojima est revenu malgré son désir de passer le flambeau ?

« Très tôt dès le début, j’ai posé des limites et j’ai donné quelques conseils, maintenant, si quelque chose irait à l’encontre de l’esprit de Metal Gear, dans ce cas je réagirais. Mais j’essaie de ne pas franchir la frontière tant que cela est possible. Metal Gear Solid: Rising avance bien, mais sur ce point, il est très différent des autres. »

Hideo Kojima sera présent aux VGA 2011 le 10 décembre pour annoncer « la vérité » à propos du jeu et de faire taire les « rumeurs » en espérant voir dans ce trailer un gameplay plus aboutit que le tranchage de pastèque. Peut être révèlera t il ces agissements plus en détails ou qu’il le fera dès le 29 novembre dans le numéro spécial de l’Official PlayStation Magazine UK.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.