Génération-Pixels-Logo-01

Dès 20h35 Disney Channel consacre sa soirée aux jeux-vidéo avec la diffusion en première partie de soirée de Super Mario Bros (1993), qui sera suivi du documentaire « Génération Pixels ». Écrit et réalisé par Bertrand Amar (Re-7, Star Player) et Gemma Halsey, « Génération Pixels » revisite 40 ans d’histoire du jeu vidéo à travers ses personnages intemporels, ses jeux mythiques avec l’intervention de ces enfants qui avaient pour héros Pac-Man, Space Invaders et Pitfall.

Aujourd’hui âgés de 40 ans, ces grands enfants, qui forment la première Génération Pixels, sont toujours aussi passionnés, et nous entrainent avec Bertrand Amar dans un voyage à travers le temps pour découvrir ou redécouvrir ces personnages qui ont rythmé notre jeunesse et qui continuent à faire vivre des aventures extraordinaires aux nouvelles générations.

Ci-dessous trois extraits exclusives et un extrait du communiqué officiel.

Imaginé dans les années 1960, le jeu vidéo devient rapidement incontournable pour toute une génération d’enfants grâce à la sortie du premier jeu commercialisé, Pong, et à la création du légendaire éditeur Atari en 1972.

Puis en 1982, ces enfants jouent avec Pac-Man, Space Invaders et Pitfall avant de découvrir une fois adolescents Mario, Sonic et Zelda. Des années plus tard, les stars des consoles s’appellent Crash Bandicoot sur Playstation ou encore Les Pokémons sur l’indispensable Game Boy. Tous existent depuis plusieurs décennies, ont évolué avec les technologies ainsi que les joueurs et sont toujours appréciés par les parents et les enfants, unis dans une même passion.

Si ces noms vous évoquent des souvenirs, c’est que vous avez 40 ans aujourd’hui et que vous faites partie de ce que l’on nomme la première Génération Pixels. Vous êtes parmi les premiers à partager avec vos enfants cette passion pour le jeu vidéo et à la vivre avec eux devant une console, dans les salles d’arcade et sur des salons.

Génération Pixels est un film-documentaire unique dans le paysage audiovisuel français qui nous emmène à la rencontre de personnalités rares en télévision et nous invite à vivre de grands moments du jeu vidéo à travers le regard de quatre familles. Elles évoquent les héros qui ont marqué leurs jeunes années qu’elles partagent aujourd’hui avec leurs propres enfants, et nous donnent leur vision de cette nouvelle pop’culture qui a révolutionné les loisirs :

 IDRISS et sa maman COLLINE : Idriss, 13 ans, partage souvent avec sa maman des moments de jeu vidéo et notamment sur Mario Kart, seul jeu sur lequel Colline parvient à battre son fils. Tous deux sont membres de l’association MO5.com qui préserve le patrimoine « vidéo-ludique » en organisant des expositions sur les anciens jeux vidéo. Nous les suivons au sein de cette association, à la découverte de jeux sortis avant la naissance d‘Idriss mais auxquels il joue avec bonheur.

LUCIEN et sa maman CÉCILE : Cécile a toujours été passionnée par les jeux vidéo et à transmis cette culture à son fils Lucien, 11 ans. Dans cette famille, les jeux vidéo s’intègrent comme n’importe quelle autre activité : le sport, la lecture etc.

LUNA et sa maman SANDRINE : Luna, 8 ans, a la chance d’assister aux plus grands salons et de tester en avant-première les nouveaux jeux grâce au métier de sa maman, Sandrine, passionnée de jeu vidéo et de hightech. Sandrine dirige un des blogs les plus influents sur l’actualité digitale, « GamonGirls.com ». Luna, quant à elle, préfère les jeux sur Smartphones ou tablettes et laisse de côté la console de sa mère. Nous les accompagnons dans un centre culturel dédié à l’art numérique.

ABDALA et son papa SÉBASTIEN-ABDELHAMID : Sébastien-Abdelhamid, trentenaire, a grandi avec les jeux vidéo japonais. Journaliste-animateur (Le Mouv, Canalstreet.tv…) il élève son fils Abd-Allah, 8 ans, dans cette culture des pixels japonais. Ils se rendent régulièrement dans une petite boutique de jeux vidéo pour jouer ensemble et faire de nouvelles découvertes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.