La chaîne Youtube Pop N Chill consacre une vidéo à The Matrix Online, le prequel de Matrix 4.

A l’occasion de l’avant-première du nouveau film de Natacha Thomas, The Late Marilyn, Nephael, qui interprète la plus célèbre des golden girls à l’écran, se livre à une introspection.

Animatrice, modèle érotique, camgirl, mais aussi actrice, Nephael a plus d’une corde à son arc. Déjà à l’affiche de Blossom, Nephael est la vraie surprise de The Late Marilyn. Trop souvent réduite à sa plastique de sex symbol et d’objet de consommation, par certains esprits étroits, le parallèle entre Norma Jeane Mortenson et celle qui l’incarne devant la caméra de Natacha Thomas est une évidence.

Pour accompagner l’avant-première du film de Natacha Thomas, j’ai proposé à Nephael de se livrer à un petit travail d’introspection.

the-late-marilyn-natacha-thomas-01

Bonjour Nephael, tout d’abord merci à toi d’avoir accepté de répondre à mes questions. A quelques heures de l’avant première de The Late Marilyn, quel est ton état d’esprit ?

Nephael : Bonjour Thomas et aux lecteurs ! Beaucoup de sentiments se mélangent, je suis à la fois excitée et impatiente que le public découvre le film, curieuse de savoir ce qu’ils vont en penser et légèrement nerveuse aussi des possibles retours. Un bon trac d’avant-première en somme !

Quelle a été ta réaction lorsque Natacha t’a proposé d’incarner Marilyn dans ses derniers jours ?

Nephael : J’étais très surprise et heureuse, j’adore travailler avec Natacha et quand je reçois un mail de sa part avec un scénario ou une idée ça me file toujours le sourire. Ensuite j’ai un peu paniqué parce que Marilyn Mornoe, quand même, ce n’est pas rien ! je me suis demandée si j’allais être à la hauteur du projet, du personnage mais j’aime les défis et si Natacha a pensé à moi pour l’incarner c’est qu’elle m’y voyait bien alors je l’ai suivi.

Aujourd’hui encore, Marilyn Monroe est trop souvent réduite à sa plastique de sex symbol et d’objet de consommation. Sur les réseaux sociaux, il arrive, trop souvent encore, que l’on te réduise à ton activité de modèle. Peut-on faire un parallèle entre la vie de Norma Jeane Mortenson et la femme qui se cache derrière Nephael ?

Nephael : Je n’irai évidemment pas jusqu’à comparer ma carrière à celle de Marilyn mais il y a forcément des paroles de Norma Jeane qui ont fait écho en moi. Notamment sur sa solitude et sur le regard que les gens avaient d’elle ou comme elle le dit « l’image qu’ils font de moi ». Les réseaux sociaux peuvent être dévastateurs et je me suis demandé si la carrière de Marilyn aurait été différente aujourd’hui avec cet outil en plus, cette surexposition constante et cette haine gratuite que l’on y trouve ou si c’était déjà comme ça à l’époque à cause de la présence/pression constante des photographes/tabloïds et du public. L’important dans le fond, c’est de savoir qui on est vraiment peu importe ce que les gens font de vous, mais ce n’est pas toujours évident !

blossom-natacha-thomas-short-movie-picture-01

Ce n’est pas la première fois que l’on te retrouve à l’affiche d’un film. Précédemment, tu as participé à Blossom dans un rôle à l’extrême opposé de tout ce que tu avais pu proposer jusqu’alors. Dis-moi en plus de cette expérience sur Blossom.

Nephael : Blossom c’était un peu pour moi le baptême du feu. Premier rôle sérieux, première collaboration avec Natacha à la réalisation et je ne vais pas te mentir, je ne suis pas totalement satisfaite de ce que j’ai donné à ce personnage et je me le suis pas mal reproché à l’époque. Il y avait quelque chose de bloqué en moi avec un peu de peur, de manque de confiance et peut-être aussi une habitude de travail que j’avais de mon époque télé qui m’avait un peu formatée à certaines mauvaises habitudes. Je n’ai à mon sens pas assez nourri le rôle. Très honnêtement, même si j’ai adoré l’expérience de Blossom, jamais je n’aurais pensé que Natacha me confierai un autre rôle et encore moins d’incarner Marilyn Monroe !

Avec The Late Marilyn, on constate une nette évolution dans ton jeu, tu es totalement habitée par Marilyn Monroe. Comment expliques-tu cela ?

Nephael : Pour faire suite à ce qui a été dit juste avant, j’étais surprise que Natacha veuille retravailler avec moi et sur un rôle comme celui ci. Alors j’ai saisi ma deuxième chance ! Sa confiance m’a portée et je ne la remercierai jamais assez pour ça. Avant et pendant le tournage je me suis plus fait confiance, j’ai profité de l’instant, me suis détendue, je me suis mise dedans et j’ai nourri le personnage, le jeu au point d’avoir l’air totalement déprimée entre deux prises et que des membres de l’équipe me demande si tout allait bien ! On en a d’ailleurs discuté avec Natacha en fin de tournage, elle avait constaté ce changement entre Blossom et The Late Marilyn et ça m’a touchée, j’étais super contente de son retour.

Comment as-tu préparé le rôle ?

Nephael : J’ai beaucoup lu le scénario, regardé et écouté les séquences que l’on peut entendre dans le film, regardé des films avec Marilyn. Comme je le disais plus haut, certaines paroles ont fait écho en moi, je suis donc allée chercher ces sentiments, ces émotions vécues pour incarner le rôle. J’ai pris le temps de me m’imaginer à sa place. En bref ce que je pense être le travail d’un comédien mais comme ce n’est pas mon métier, j’apprends, je tâtonne.

the-late-marilyn-natacha-thomas-03

Dans le film, nous avons deux Marilyn. Tu l’interprètes à l’écran quand Sarah Bonrepaux incarne la pensée en voix off de Marilyn. Y-a-t-il eu des échanges entre Sarah et toi pour la préparation du personnage ?

Nephael : Il n’y en a pas eu, on s’est écrit après avoir toutes les deux terminé nos interprétations ! J’ai découvert le film il y a peu – je n’ai pas su attendre l’avant-première ! – et je la trouve tellement juste, bouleversante et je pense que vous serez d’accord avec moi.

Pour The Late Marilyn, tu t’es totalement abandonnée à Natacha Thomas. Comment décrirais-tu ta relation avec la réalisatrice ?

Nephael : Nous avons une relation amicale qui s’est développée pendant le tournage de The Late Marilyn. On était les seules à dormir sur place donc on a vraiment pu échanger sur plein de choses le soir et encore aujourd’hui on se message régulièrement sur divers sujets et beaucoup autour des paillettes, la grande passion de Natacha ! J’admire beaucoup son travail, sa passion pour les lumières, les couleurs, les focales et l’interaction entre tous ces éléments. C’est une vraie touche à tout qui adore explorer, tester et qui sait porter ses idées, son équipe et qui laisse sa place à chacun.

Avant The Late Marilyn et Blossom, tu as participé à Neon Slut, le trailer d’un film d’exploitation type 70’s qui aurait pu exister. Reverra-t-on cette jeune et heureuse Bavaroise dans un film ? (rires)

Nephael : Hahaha cette bonne vieille Olga ! Je ne sais pas du tout, les voies des 3 R sont impénétrables ! (les 3 R étant les scénaristes/réalisateurs du projet Renaud DuplessisRenaud Daniel et Romain Minart !) En tout cas c’est sur ce projet que j’ai rencontré Natacha Thomas !

Revenons quelques années en arrière. En 2011, tu as participé au clip des Rois de La Suède, mis en scène par Kendy Ty, avec Mr Poulpe et Ivan le fondateur des Fatals Picards. Quel regard as-tu sur cette évolution artistique, d’une participation à un clip de potes au rôle de Marilyn ?

Nephael : Difficile pour moi de voir un lien entre tout ça ! Comme tu le dis, les clips des Rois de La Suède c’était un délire entre potes et je ne me suis jamais imaginée ou rêvée comédienne ni en 2011 ni même encore aujourd’hui ! Pour le rôle de Marilyn c’était beaucoup plus un challenge avec une vraie interprétation. Non pas que je sous-estime mon rôle de lapine coquine qui remue ses fesses dans le clip ‘myspace tu vas mourir‘ mais les deux n’ont pas grand chose à voir. Le point commun entre ces projets auxquels je participe ce sont les super rencontres qui en découlent. J’aime participer aux projets qui me font vibrer ou qui m’amusent avec des gens que j’apprécie, dont j’aime le travail.

Que peux-tu nous dire sur tes prochains projets et ceux en cours ? Un nouveau film avec Natacha Thomas ?

Nephael : De mon côté je n’ai rien en cours. On a discuté dernièrement d’autres projets de Natacha et elle sait déjà que je me ferai une joie de tourner à nouveau pour elle. Et peut-être même qu’il y aura du texte. Ce qui est bien c’est qu’avec Natacha, j’y vais étape par étape ! Enfin ceci dit, une interprétation sans texte n’est pas aussi évidente qu’on pourrait le penser !

Quel(s) rôle(s) aimerais-tu que l’on te propose ?

Nephael : Si tu as entendu parler de ma passion pour le tir, je dirais forcément un rôle avec des armes, une flic ou un rôle carrément Badass dans un film d’action!

As-tu un message pour l’équipe de The Late Marilyn ?

Nephael : Comme le dirait Natacha sur un tournage ‘vous êtes parfaits‘ ! J’ai adoré ces journées de tournage en votre compagnie, toujours dans la bonne humeur et la bienveillance. Merci pour vos sourires et vos rires, j’ai hâte de remettre ça et de vous retrouver pour mettre en image les prochaines idées pailletées et parfois farfelues de Natacha ! Bravo à Sarah et Romain pour leurs interprétations et puis une fois de plus, un grand merci à Natacha pour sa confiance.

Nous sommes arrivés à la fin, encore merci Nephael de t’être prêtée au jeu d’une interview, à bientôt.

Nephael : Merci à toi pour l’invitation. Bonne avant première à toutes et à tous j’espère que le film vous plaira ! A bientôt !

Propos recueillis par Thomas O. pour Eklecty-City.fr, qui remercie Nephael de s’être prêtée au jeu d’une interview.

the-late-marilyn-avant-premiere

La chaîne Youtube Pop N Chill revient sur la Success Story de la franchise Fast and Furious.

1 COMMENTAIRE

  1. Néphael mérite ce rôle, elle est multiple et je salue son talent ! Merci pour cette interview qui me permet de découvrir ce film que je vais , grâce à vous, découvrir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.