Présent au Comic-Con 2018, le réalisateur de l’adaptation de Metal Gear Solid, Jordan Vogt-Roberts, a donné des détails sur l’intrigue du film au micro de IGN.

Comme nous le savions depuis plusieurs mois, l’adaptation de Metal Gear Solid ne sera pas une adaptation d’un des jeux de la saga. C’est une bonne chose, les jeux de Hideo Kojima sont déjà des œuvres cinématographiques, en adapter une à l’écran c’est décevoir les fans, les attentes et causer du tort au jeu. C’est donc une bonne chose de partir dans une toute autre direction tout en respectant l’œuvre dans sa globalité.

Présent au Comic-Con 2018, le réalisateur de Metal Gear Solid, Jordan Vogt-Roberts, a partagé les détails de l’intrigue – le scénario étant terminé – au micro d’IGN.

« Nous ne sommes pas exactement en train d’adapter mot à mot quelque chose comme « ce jeu », mais nous n’allons pas seulement le jeter d’une manière folle dans la Dark Tower qui ignore complètement pourquoi les fans aiment cette chose » déclare Jordan Vogt-Roberts. Le réalisateur rappelle que durant l’E3 de 2017, Hideo Kojima l’a encouragé à se diversifier, lui disant littéralement « Fais ce que je ferais, trahis ton public« . On se souvient tous de cette réplique culte de Kojima lors de la « masterclass » avec Jordan Vogt-Roberts à l’E3. Une phrase qui signifie que le réalisateur ne doit pas répondre aux attentes du public, pas dans le sens de les décevoir, mais au contraire les surprendre.

Jordan Vogt-Roberts ajoute que l’adaptation est « une chose très Kojima-San« , il a expliqué ses propres objectifs pour le film en disant « Mon but est vraiment d’essayer de traduire ce que les fans veulent et attendent, et de vraiment prendre la chronologie lourde, étonnante, qui s’étend sur plusieurs décennies et d’avoir un moyen de faire en sorte que cela ait un sens en tant que film.« 

Jordan Vogt-Roberts continue en disant que « Tout ce que je peux dire, c’est que je suis si fier et excité. Je pense que la façon dont nous l’avons adapté est la meilleure façon pour Kojima-San d’adapter cette chose, et le scénario est l’une des choses les plus cool que j’aie jamais lue. En particulier, la façon dont nous traitons les périodes de temps et leur portée est l’une des choses que j’examine dans le scénario et je dis : « Je n’ai jamais vu cela auparavant ».« 

Jordan Vogt-Roberts confie que l’approche qu’ils ont adoptée s’éloigne d’une structure traditionnelle de films en trois actes. Il dit que les spectateurs sont aujourd’hui habitués, connaissent les ficelles et s’ennuient. Il a également dit qu’il « puise dans l’histoire de Metal Gear d’une manière que les gens n’ont tout simplement pas vue. »

Pour ce qui est du casting, le réalisateur explique qu’il a « un milliard d’idées différentes dans ma tête » mais qu’ils « viennent de rendre le script« , donc ils n’ont pas encore commencé le processus de casting. Il a également souligné que même si la dernière œuvre d’art conceptuel a une ressemblance avec Christian Bale en tant que Snake, cela ne doit en aucun cas être considéré comme une indication de l’intention de le caster pour le rôle. Il a juste été utilisé comme base par l’artiste. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’intégralité des concepts arts de l’adaptation de Metal Gear Solid en suivant le lien.

Rappelons que l’adaptation de Metal Gear Solid a été annoncé le 30 août 2012 à Tokyo, lors des 25 de Metal Gear. Depuis, le réalisateur de Kong Skull Island, qui comportait de nombreux clins d’œil à la saga Metal Gear, Jordan Vogt-Roberts travaille sur le film. En effet, le réalisateur a eu le projet entre les mains, après avoir écrit pour Sony Pictures une sorte de bible de ce que doit être une adaptation de jeu vidéo et surtout une adaptation de Metal Gear Solid. Outre ses personnages emblématiques, sa caractéristique à briser le quatrième mur, Metal Gear c’est avant tout une formidable histoire, une formidable aventure qui aborde plusieurs questions. L’univers de la série oscille entre réalisme et science-fiction aborde des thèmes comme la politique, les hautes technologies ou encore les relations humaines. Une adaptation est très risquée.

Face au travail de Jordan Vogt-Roberts – qui a laissé cette « bible » à Sony Pictures en leur faisant comprendre qu’ils devaient absolument la prendre en compte pour respecter l’œuvre de Kojima – le réalisateur s’est vu confié la direction du film. Depuis plusieurs années, ce fan de Metal Gear travaille régulièrement avec Hideo Kojima sur le projet. Ils ont de nombreuses discussions et à cette heure Hideo Kojima valide la vision du réalisateur qui est depuis devenu un ami proche. Nous pouvons être sur que Kojima fera une apparition dans le film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.