John Wick Parabellum fait partie des films les plus attendus de 2019. Après deux très bon volets, on pouvait s’attendre à un troisième opus dans la même veine. Nous ne sommes pas déçus. Loin de là. La suite dans le texte.

Si vis pacem, para bellum

John Wick Parabellum reprend là où le deux nous avaient laissés. C’est-à-dire à l’excommunication de Wick après avoir abattu Santino d’Antonio dans le Continental de New-York. Notre héros a une heure avant que la sentence ne soit effective et doit trouver un moyen de survivre.

Ce sera le but de John. Survivre. Le long-métrage nous fait bien ressentir ce sentiment que le héros est seul et contre tous. Bref, je ne vais pas en dire davantage sous peine de divulgâcher le scénario.

Bien entendu, on ne va pas voir John Wick pour sons intrigue, même le film s’en moque à certains moments : ‘Tout ça pour un chien ?‘. Mais malgré tout il y a un univers riche. Il y a un ordre établi, avec des règles, avec une grande instance nommée ‘Grande table’ ou ‘High table’ pour les anglophones. Le lore est riche et fourni et pourra même donner lieu à de futurs spin-offs.

john-wick-3-parabellum-movie-picture-07

I want guns… a lot of guns

John Wick 3 se veut plus sombre et plus viscéral voire gore que ses deux prédécesseurs. Une hausse de budget probablement. C’est notamment dans la première partie du film que les combats sont plus intenses même si la fin vaut clairement le détour.

Chad Stahelski sait y faire avec les scènes d’actions. Il y transpire un amour pour la les chorégraphies aussi bien avec les armes qu’avec les combats pieds/poings et armes blanches.

C’est presque aussi viscéral qu’un The Raid. Film philippin de haute volée dont deux acteurs sont ici présents dans John Wick Parabellum. J’ai nommé Yayan Ruhian et Cecep Arif Rahman. Comment ne pas y voir une déclaration d’amour aux films asiatiques et un clin d’œil à Gareth Evans.

La mise en scène y découlant est magistral. Il y a des plans séquences bien menés et enfin des scènes d’actions filmés en grand angle et non à la shaky-cam où cuté comme le savent très bien le faire les frères Russo.

john-wick-3-parabellum-movie-picture-03

Conclusion :

John Wick Parabellum est à la hauteur de nos attentes. Le film est bon, beau et très maîtrisé. Il a le mérite et l’intelligence d’employer des acteurs bâtis pour les films d’actions. Mention spéciale à Marc Dacascos. Il montre à tout le monde qu’il a de très bons restes (jetez un œil à Only The Strong si ce n’est pas fait). John Wick fait partie de la pop-culture désormais et a su trouver des fans dont le cercle ne fait que grandir d’opus en opus.

En bref, vous ne regretterez pas le visionnage. Le film se veut un peu plus sombre que le second opus et ce n’est pas pour nous déplaire. Après la hype Avengers : Endgame, faite place à M.Wick.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.