Après 17 ans d’absence, les Bad Boys sont de retour avec Bad Boys For Life, le troisième film de la franchise. Attendu depuis des années par les inconditionnels du duo formé par Mike ‘Will Smith’ Lowrey et Marcus ‘Martin Lawrence’ Burnett, le film de Bilall Fallah et Adil El Arbi rend-il hommage au duo de choc ?

CRITIQUE AVEC SPOILERS

bad-boys-affiches

Bad Boys : Duo de choc

En 1995, Michael Bay réalise son premier long-métrage, Bad Boys une comédie d’action produite par Don Simpson et Jerry Bruckheimer. En tête d’affiche, deux acteurs phares du petit écran, Martin Lawrence et Will Smith tous deux les vedettes dans leurs propres séries à succès, Martin et Le Prince de Bel-Air. Les deux acteurs campent deux jeunes amis policiers que tout oppose, l’un (Mike Lowrey) est un séducteur invétéré, héritier d’une fortune et policier par passion, l’autre (Marcus Burnett ) est un homme rangé, marié et père de famille.

Durant le tournage, Michael Bay a souvent laissé Martin Lawrence et Will Smith improviser les dialogues, devenus cultes avec le temps – dans la veine des buddy movie et des buddy cop des 80’s 90’s, L’Arme Fatale ou Le Flic de Beverly Hills – qui ont contribué au succès du film.

L’alchimie entre les deux acteurs et les deux personnages principaux se complète à merveille. Le film a connu un succès commercial et a rapporté 141 407 024 $ à l’échelle mondiale – 65 807 024 $ en Amérique du Nord et 75 600 000 $ à l’étranger.

En 2003, après The Rock (1996), Armageddon (1998) et Pearl Harbor (2001), Michael Bay retrouve Martin Lawrence et Will Smith pour un second opus. Produit par Jerry Bruckheimer, Bad Boys II a reçu des critiques mitigées, certains lui reprochent sa longueur et le trop grand nombre d’explosions. Si ce nouveau volet s’éloigne du premier opus pour nous en mettre plein les yeux, il y a toujours des scènes et des dialogues mémorables pour les fans du genre. C’est le dernier bon buddy cop action que l’on ait eu.

Bad Boys 2 a été un modeste succès financier. Il a rapporté 138 608 444 $ en Amérique du Nord et 134 731 112 $ dans les autres territoires, soit un total de 273 339 556 $ à l’échelle mondiale pour un budget de 130 000 000 $ – presque le double de la somme du film original.

Bad Boys : One Last Time

L’idée d’un troisième épisode pour Bad Boys remonte à 2008, soit plus d’une décennie avant la sortie dans les salles de ‘Bad Boys For Life’. Michael Bay confiait en 2008 son désir de rempiler, mais ce dernier expliquait que le plus grand obstacle de cette suite était le coût et les exigences salariales de Will Smith. L’année suivante, Columbia Pictures engage Peter Craig pour écrire le scénario de Bad Boys III. Il faut attendre 2014 avant que le film ne refasse parler de lui via le producteur Jerry Bruckheimer et l’arrivée de David Guggenheim au scénario. L’année suivante, le réalisateur Joe Carnahan signe pour écrire et diriger le troisième opus prévu pour le 17 février 2017, Sony Pictures annonce également un quatrième épisode pour le 3 juillet 2019. Alors que Carnahan entame la pré-production du film, Bad Boys 3 est repoussé au 2 juin 2017, puis au 12 janvier 2018 et au 9 novembre 2018.

En 2017, le réalisateur Joe Carnahan quitte le projet en raison de contraintes d’emploi du temps – en réalité il y a eu des différents créatifs – avant que le studio retire le film de son calendrier de sortie.

Alors qu’ils sortent de deux succès, Black et Gangsta, les réalisateurs belges Adil El Arbi et Bilall Fallah sont annoncés à la réalisation d’un quatrième opus pour ‘Le Flic de Beverly Hills 4‘. Finalement, le duo signe en 2018 avec Sony Pictures pour la direction de Bad Boys For Life.

Bad Boys a son Arme Fatale 4

17 ans après Bad Boys 2, nous retrouvons Will Smith et Martin Lawrence dans leur rôle respectif de Mike Lowrey et Marcus Burnett. Après avoir fait tomber le baron de la drogue Johnny Tapia, les deux flics de Miami ont continué à poursuivre les vilains trafiquants dans un monde rempli de nouvelles technologies. Mike n’est plus avec Syd, la sœur de Marcus (Gabrielle Union), et est toujours accro à l’adrénaline. Quant à Marcus, il s’apprête à devenir grand-père au début du film. La famille Burnett s’agrandit avec la naissance du film de Megan et de Reggie, le petit ami de Megan dans le second opus qui fait l’objet d’une scène d’improvisation mémorable.

Marcus goûte à la retraite et à la joie d’être grand-père après que l’on ait essayé de tuer Mike. Une retraite qui sera de courte durée après une série d’assassinats de plusieurs personnalités politiques et du mentor de nos héros, le Capitaine Howard. Le duo se reforme pour une dernière ‘virée’ et collabore avec l’unité AMMO dirigée par Rita (Paola Núñez), qui a une histoire personnelle avec Mike Lowrey.

Les antagonistes du film sont Isabel Aretas et son fils Armando Armas. Si plusieurs personnalités sont prises pour cible par le duo, c’est bien plus personnel avec Mike Lorey. Nous apprenons dans le dernier acte quel est ce lien entre Aretas et Lowrey.

Lorsque Mike Lowrey était à l’école de police – avant les événements du film original – il a été en mission d’infiltration. Sous couverture, il est devenu chauffeur au sein du cartel de drogue de la famille Aretas. Il s’est approché intimement d’Isabel, mais lorsque la police s’est attaquée au Cartel, il l’a laissée se faire arrêter. En prison, elle a donné naissance au fils de Mike, Armando. C’est ce fils qui a essayé d’éliminer Mike et qui a tué les personnalités politiques ainsi que le capitaine Howard.

Bad-Boys-1995-Movie-Picture-01

Vers un Bad Boys 4 Life

A la fin du film, après avoir appris l’identité de son père, Armando est gravement blessé. Marcus ne prend pas sa retraite et Rita est la nouvelle Capitaine. Dans une scène au milieu du générique de fin, Mike rend visite à son fils en prison et lui propose une opportunité pour réduire sa peine. Et c’est à ce moment précis que l’on comprend quel est ce petit quelque chose qui ne fonctionne pas depuis le début du film.

Si Bad Boys 3 se concentre davantage sur les personnages principaux plutôt que sur l’action – c’est plutôt une bonne chose – Bad Boys For Life souffre d’un énorme problème d’écriture. Les rôles secondaires sont rapidement oubliés. Des rôles directement rattachés à nos personnages principaux, pourtant nécessaires à la franchise, ont purement et simplement disparu du récit. Depuis le départ, un quatrième opus est pensé pour accompagner le troisième épisode. Si celui-ci avait été retiré du calendrier de Sony Pictures, la fin ouverte de Bad Boys 3 montre qu’il y a une volonté du studio de proposer un dernier run en cas de succès. Cette fin ouverte, qui sous-entend que le fils de Mike va faire équipe avec son père, souligne les faiblesses du script. Le responsable de l’assassinat de plusieurs personnalités politique et du Capitaine Howard a ‘racheté ses fautes’ aux yeux de Mike et Marcus… Ça n’a pas réellement de sens sauf dans un épisode de La Casa De Papel. De plus, si certains passages nous font évidemment sourire, d’autres notes d’humour tombent à plat.

Du côté de la direction, Bilall Fallah et Adil El Arbi sont deux bons artisans, cependant les deux réalisateurs belges singent le cinéma de Michael Bay. On ne sait pas ce que l’on regarde, ce n’est ni du Michael Bay ni du Fallah El Arbi. Attention, leur mise en scène n’est pas à jeter – ils ont tout notre respect, tenir la barre d’un Bad Boys, ce n’est pas évident – mais il manque quelque chose. Cela peut être dû au fait que l’esprit explosif de Bay ne soit plus derrière la caméra. Le film souffre de l’utilisation d’images de synthèses dans les scènes d’action, mais aussi lors des combats au corps à corps. C’est bien dommage quand les effets pratiques participaient au sel de la franchise.

Ni bon, ni mauvais, Bad Boys For Life n’est pas le renouveau du buddy cop movie et nous rappelle que ces films appartiennent à une autre époque. Souffrant de gros problèmes d’écriture, le film est sauvé par l’alchimie du duo Mike ‘Will Smith’ Lowrey et Marcus ‘Martin Lawrence’ Burnett.

On regrette l’absence d’un caméo de Gabrielle Union et Jessica Alba vedettes de la série spin-off L.A.’s Finest. Surtout après que la CW nous ait montrée avec Crisis On Infinite Earths que des liens entre le cinéma et la télévision pouvaient être possibles.

Réalisé par Adil El Arbi et Bilall Fallah, Bad Boys For Life est prévu pour le 22 janvier 2020 dans les salles avec Will Smith, Martin Lawrence, Vanessa Hudgens, Alexander Ludwig, Charles Melton, Paola Nunez, Kate del Castillo, Nicky Jam, Joe Pantoliano, Jacob Scipio et Bianca Bethune.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.