La nouvelle série de Netflix, The Naked Director, met en scène la vie du réalisateur de vidéo japonaises pour adultes Toru Muranishi. Joué par le comédien Takayuki Yamada, découvrez qui est Toru Muranishi.

Toru Muranishi est un réalisateur novateur et controversé de vidéo japonaises pour adultes (AV) qui, dans un article paru en 1992 dans le Tokyo Journal de Kjell Fornander, a été appelé ‘le plus sale des vieux hommes sales de l’industrie‘. Il est connu au Japon comme ‘l’Empereur du Porno‘ et a été considéré comme un des créateurs du style quasi documentaire que l’on retrouve dans les AV japonais, un genre populaire dans l’industrie pour adulte au Japon.

Les débuts de Toru Muranishi chez Crystal-Eizou

Toru Muranishi rejoint le studio Crystal-Eizou à la fin de l’année 1984. Il a commencé à réaliser des films avec eux peu de temps après. Muranishi est reconnue pour avoir lancé la carrière d’une des premières superstars de l’AV, Kaoru Kuroki qui a débuté Crystal-Eizou en octobre 1986. Parmi les développements pionniers de Muranishi à Crystal-Eizou, nous pouvons citer sa série Face Shower, qui terminait sur des éjaculations faciales, la série Fuck Lunch, satirique culinaire, et les vidéos Conch Shell dans lesquelles les actrices soufflait dans un sifflet en forme de coquillage pour signifier qu’elles avaient atteint l’orgasme.

Au cours de sa carrière, Toru Muranishi a eu de nombreux problèmes avec la loi. Il été condamné sept fois pour des infractions criminelles. Plus tard la même année, Muranishi entame un marathon de tournage à Hawaï avec une quinzaine d’actrices où il réalise 30 films en 30 jours. En décembre 1986, il est arrêté à Hawaï pour violation de passeport et inculpé en vertu de la loi Mann. La loi sur la traite des esclaves blancs, ou loi Mann, est une loi fédérale des États-Unis, adoptée le 25 juin 1910. Elle porte le nom du membre du Congrès James Robert Mann de l’Illinois. Muranishi est libéré en juillet de l’année suivante et est de nouveau arrêté et condamné à une amende pour avoir réalisé un film avec une actrice de 17 ans en août 1988.

Diamond Visual

En septembre 1988, Muranishi quitte Crystal-Eizou pour fonder sa propre entreprise, Diamond Visual. Selon Kjell Fornander, Diamond Visual est ‘un géant de la vidéo qui pousse le porno vers de nouvelles limites et souvent au-delà‘. La star Kaoru Kuroki travaille également avec lui chez Diamond Visual. En février 1989, une nouvelle star, Kimiko Matsuzaka, débute chez Diamond.

Au début des années 1990, Diamond Visual était la plus grande société de production AV et Muranishi a déclaré que les ventes annuelles de la société s’élevaient à 10 milliards de yens (environ 80 millions de dollars). Muranishi s’aventure également dans le domaine du softcore du film rose et réalise en décembre 1990 Daikyonyuuu : Noshikakaru pour Xces avec les deux stars de Diamond Visual, Kaoru Kuroki et Kimiko Matsuzaka. L’année suivante, il écrit le scénario de Daikyonyuuu : Kaikan Shibori, sorti en mars 1991 chez Xces. Malgré sa popularité, Diamond Visual a fait faillite en 1992 avec des dettes de 5 milliards de yens (environ 40 millions de dollars) et Muranishi a dû modifier considérablement son style de vie, passant d’une maison de luxe et de Rolls-Royce à un petit appartement.

La fin de Toru Muranishi

Toru Muranishi, qui prétend avoir connu 7000 femmes et produit quelque 3000 vidéos pour adultes, est resté dans l’industrie du divertissement pour adultes après l’effondrement de Diamond Visual et a rapidement diffusé sur sa propre chaîne de télévision par satellite. Il produit environ 15 films par mois avec lui-même comme producteur, réalisateur, cameraman et acteur. Cette entreprise s’est également effondrée.

Muranishi a fait l’objet d’un documentaire télévisé intitulé The Sex Shogun of Shinjuku sur la chaîne britannique Channel 4. Le documentaire explore ‘les exploits du célèbre pornographe japonais Touru Muranishi‘ et s’est penchée sur le genre du porno documentaire avec ‘du vrai sexe avec de vraies femmes dans des lieux réels‘. The Sex Shogun of Shinjuku est ensuite sortie (en 1997) en format VHS. En tant qu’acteur, Toru Muranishi est apparu dans le film Renshin Joshikousei Patty, produit en 2000 par Soft On Demand avec à l’affiche l’actrice Kurumi Morishita.

Muranishi est également un écrivain prolifique, tant en ligne que sur papier. Il a contribué à un blogue sur le site Web du fournisseur japonais de services audiovisuels DMM, , à un autre blogue, sur son propre site Web, et à une série d’articles remontant à 2005. Il a également publié un certain nombre d’ouvrages, dont Toru Muranishi’s Grade Book, une collection de 400 pages de ses blogs publiée par Cosmos Books en mars 2010.

En février et mars 2007, Takara Visual a publié une collection en quatre volumes des œuvres de Muranishi de 1999 à 2001. Le réalisateur a fait l’objet d’un film documentaire Toru Muranishi : It Is Nice réalisé par Akira Takatsuki qui a été projeté au New Directors Film Festival à Tokyo en novembre 2014. Le film, qui tire son nom d’une des premières vidéo de Toru Muranishi pour Crystal-Eizou, a remporté un prix spécial au festival.

The Naded Director : Une série semi-autobiographique

Toru Muranishi est actuellement au centre de la série semi-autobiographique The Naked Director, disponible depuis le 8 août 2019 sur Netflix. Muranishi est interprété par l’acteur Takayuki Yamada. D’après Japan Times, le réalisateur X était enchanté par l’idée d’être le sujet d’une série Netflix, bien que celle-ci soit romancée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.