A la fin du grand crossover du Arrowverse intitulé ‘Elseworlds‘, The CW a diffusé un teaser du crossover de l’année prochaine, Crisis on Infinite Earths.

Après l’efficace ‘Crisis on Earth-X‘ l’année dernière et ‘Elseworlds‘ cette année, le prochain crossover de The CW sera l’adaptation de ‘Crisis on Infinite Earths‘ le premier événement crossover majeur de DC qui a permis de faire un reboot de l’univers DC Comics.

Cette année, le manque de moyen de la CW s’est fait cruellement ressentir sur Elseworlds, mais on ne peut que saluer le fait que les séries puisent dans les comics pour ses histoires. Après la présence du Monitor et du Psycho-pirate, interprété par Bob Frazer, les fans étaient nombreux à supposer l’arrivée de ‘Crisis on Infinite Earths‘.

Cet évènement est teasé depuis l’épisode pilote de The Flash et dans toutes les saisons de la série via le fameux journal. Dans le journal daté du 25 avril 2024 présent dans la pièce secrète de S.T.A.R. Labs., un article écrit par Iris West Allen dit que Flash disparait en pleine crise.

Notons que dans l’épisode pilote de The Flash, le journal affiche que ‘la fusion Wayne Tech/Queen Inc. est achevée‘. Si l’existence de Bruce Wayne / Batman au sein du Arrowverse a toujours fait débat, l’année dernière Oliver mentionnait le nom de Bruce Wayne. Dans le crossover ‘Elseworlds‘ de cette année Bruce Wayne / Batman existe bel et bien dans l’univers des séries de The CW. Nous apprenons également que Kate Kane/Batwoman, jouée par Ruby Rose, est bien la cousine de Bruce Wayne qui a disparu depuis trois ans.

the-flash-pilote-crisis

L’histoire du journal de The Flash a repris son importance dans la saison 5 avec la présence de Nora West-Allen, la fille de Iris et Barry venue du futur pour rencontrer son père qu’elle n’a jamais connu. Nora avait fait une première apparition l’année dernière dans le crossover ‘Crisis on Earth-X‘ pour le mariage de Iris et Barry.

Crisis on Infinite Earths : Le Mega Crossover de DC Comics

Crisis on Infinite Earths est une bande dessinée américaine publiée par DC Comics. L’histoire, écrite par Marv Wolfman et dessinée par George Pérez, a d’abord été publiée en série sous la forme d’une maxi série de douze numéros d’avril 1985 à mars 1986. En tant qu’élément principal d’un crossover, certains éléments de l’histoire ont été présentés dans des numéros d’autres publications DC. Depuis sa publication initiale, la série a été réimprimée dans divers formats et éditions.

L’idée de cette série est née du désir de Marv Wolfman d’abandonner le Multivers DC, qui devenait trop compliqué à suivre pour les lecteurs et aussi pour ses nombreuses incohérences. Pour justifier les incohérences entre les récits du catalogue de DC Comics et de ses rachats, les scénaristes avaient élaborés un système d’univers parallèles. Au fil des ans, divers écrivains ont pris des libertés en créant des Terres parallèles supplémentaires en tant que dispositifs d’intrigue et pour abriter des personnages que DC avait acquis d’autres compagnies. Ainsi, les récits les plus modernes, de l’Age de Bronze, se déroulent sur Terre 2 ; les récits plus anciens, de l’Age d’Or et de l’Age d’Argent, se déroulent sur Terre 1. Après plusieurs années de complexité scénaristique suite au Multivers DC, la décision est prise, il faut supprimer les univers parallèles et les fusionner en une seule et même réalité. Des personnages vont voir leurs origines modifiés et d’autres vont tout simplement disparaitre.

Chris Sims confie que le Multivers DC est un ‘désordre compliqué. Le multivers … semblait démodé, conjurant des images ‘d’histoires imaginaires’ et des personnages que DC avait acquis lors de l’achat de leurs concurrents de l’Âge d’Or et avaient transposé dans leurs propres univers. Marvel, de leur côté, semblait contemporain… et quand vous les mettiez côte à côte, il y a une différence qui dépasse tout le reste : Marvel semble unifié.

De plus, à cette époque, les ventes des comics DC étaient bien en dessous de celles de leur concurrent Marvel Comics. Une baisse en lien avec la complication de l’univers DC, il était difficile pour les lecteurs de suivre une cohérence dans les histoires. Une anecdote image ce propos, en 1981, Marv Wolfman, qui éditait Green Lantern, a reçu une lettre d’un fan qui demandait pourquoi un personnage ne reconnaît pas Green Lantern dans un numéro récent, alors que les deux personnages ont travaillé ensemble dans un numéro trois ans plus tôt.

L’idée est donc de faire table rase de 40 ans de comics pour repartir à zéro. DC Comics et Marv Wolfman sont conscients que le crossover ne pouvait pas se vendre, et causer un désastre pour DC, mais c’était aussi l’occasion de montrer le savoir de DC en termes de narration. Le travail préparatoire a durée plusieurs mois. En 1982, DC a embauché un chercheur pour parcourir sa bibliothèque et lire toutes les bandes dessinées qu’elle avait publiées, une tâche qui a duré deux ans. La série a été reportée à 1983 en raison du temps consacré à la recherche, puis à 1985 car elle n’était pas encore prête, mais aussi pour coïncider avec le cinquantième anniversaire de DC.

La fondation de Crisis on Infinite Earths s’est développée grâce à un personnage, le Monitor, introduit dans The New Teen Titans de Marv Wolfman en juillet 1982 avant le début de la série elle-même. Le personnage apparait et est cité plusieurs fois au cours des années précédents la sortie du crossover Crisis on Infinite Earths.

alex-ross-crisis-on-infinite-earths

L’Histoire de Crisis on Infinite Earths

Dans Crisis on Infinite Earths, un être cosmique, dont son origine remonte à la nuit des temps, le Monitor, recense toutes les réalités, mais il a un double maléfique, l’Anti-Monitor, qui vient d’un univers fait d’antimatière. Après un accident avec l’antimatière sur un univers, l’Anti-Monitor commence à détruire beaucoup de réalités avec une vague d’antimatière. L’Anti-Monitor souhaite devenir le seul dirigeant de toutes les réalités.

Pour combattre ce phénomène, le Monitor réunit une assemblée de héros de différentes Terres pour ériger cinq tours, afin d’aider à fusionner le Multivers en un seul pour le rendre plus fort. Cependant, il est assassiné par sa protégée, Harbinger, qui est possédée par l’un des démons de l’Anti-Monitor. Sa mort libère assez d’énergie pour projeter les cinq dernières Terres parallèles. L’Anti-Monitor recrute Psycho-Pirate afin de manipuler les héros de Terre-4, Terre-S et Terre-X contre le reste ; mais il échoue lorsque les cinq Terres entrent dans les Limbes.


Les Limbes sont un endroit où résident des personnages de comics inutilisés lorsqu’ils ne sont pas imprimés. Les résidents se rendent compte qu’ils sont des personnages de fiction, mais la plupart d’entre eux ne veulent rien d’autre que d’être ‘utilisés’ dans les bandes dessinées. Si un personnage a la chance d’échapper aux limbes en étant écrit dans un livre, il oublie son temps passé dans les limbes et qu’il est un personnage fictif.

Harbinger recrute alors des héros parmi les Terres restantes pour mener une attaque contre l’Anti-Monitor dans l’univers de l’antimatière, en utilisant les pouvoirs d’Alexander Luthor Jr. pour ouvrir un portail entre les univers des Limbes et de l’antimatière. Pariah traque l’Anti-Monitor dans sa forteresse, et les héros détruisent un convertisseur, alimenté par l’énergie stellaire, pour détruire les cinq dernières Terres ; l’Anti-Monitor est blessé et bat en retraite. Supergirl meurt.

Pendant une accalmie dans la guerre, les méchants s’unissent sous Brainiac, qui tue Alexei Luthor de Terre-2 tout en recrutant sur Terre-1 Lex Luthor pour conquérir les autres Terres. Pendant ce temps, l’Anti-Monitor se crée un nouveau corps et essaie d’utiliser un canon d’antimatière pour pénétrer dans les Limbes et détruire les cinq Terres partiellement fusionnées. Le Flash (Barry Allen) meurt en arrêtant cette tentative. L’Anti-Monitor, furieux, absorbe l’énergie de millions de mondes et fait le vœu de voyager dans le temps pour empêcher la création du multivers. Le Spectre unit les héros et les méchants en les avertissant du plan de l’Anti-Monior ; les héros remontent le temps pour arrêter l’Anti-Monitor, tandis que les méchants remontent le temps vers l’ancienne planète Oa pour empêcher le scientifique renégat Krona de créer la technologie nécessaire au succès du plan de l’Anti-Monitor. Les méchants échouent, et Krona continue son expérience. L’Anti-Monitor attend qu’Alex Luthor rouvre le portail entre les univers positif et antimatière, capturant les héros, mais un Spectre magique crée une surcharge énergétique qui brise l’espace et le temps. Les cinq Terres fusionnent en un seul univers commun, et les super-héros retournent au présent ; seuls ceux qui sont présents à l’aube des temps se souviennent des réalités originelles.

Un Anti-Monitor à pouvoir cosmique attaque à nouveau. Il transporte la nouvelle Terre dans l’univers d’antimatière et invoque une horde de démons de l’ombre. Il tombe dans une contre-attaque soigneusement planifiée, dont le point culminant est une bataille avec Kal-L (Superman de Terre-2), Alexander Luthor de Terre-3 et Superboy de Terre-Prime, avec l’aide de Darkseid, adversaire de New Gods. Dans cette bataille finale, l’Anti-Monitor, réduit à une tête enflammée, s’écrase sur une étoile et est tué par le Superman Terre-2. Comme ils sont les quatre seuls à se souvenir du passé originel, Alex envoie Superman de Terre-2, Lois Lane de Terre-2, Superboy de Terre-Prime et lui-même dans une dimension ‘paradisiaque’ de poche, laissant les héros de la terre qui reste pour régler les conséquences de cette crise.

Réception

La série a été un best-seller pour DC et a été bien accueillie par les critiques de bandes dessinées, qui ont loué son ambition et ses événements dramatiques. L’histoire est créditée d’avoir popularisé l’idée d’un crossover à grande échelle dans la bande dessinée, et ses événements ont provoqué le redémarrage de l’ensemble du DCU.

Héritage

Au cours des 35 années qui suivirent – période de l’Age Sombre – d’autres évènements viennent modifier et réajuster l’initiative de Crisis. C’est le cas de Heure zéro : Crise Temporelle, Infinite Crisis avec le retour des univers parallèles, et Final Crisis. En 2011, Flashpoint refonte complètement l’univers de DC et entame une nouvelle ère, celle de la Renaissance.

Infinite Crisis (2005–2006) de Geoff Johns et Final Crisis (2008–2009) de Grant Morrison sont les suites de Crisis on Infinite Earths et forme la trilogie Crisis.

Nous retrouvons bien évidemment des histoires à l’extérieur de la continuité de l’Univers DC, ce qui a donné la création de plusieurs labels DC. Le label Elseworlds avec des titres comme Batman : Gotham au XIXe siècle (A Tale Of The Batman: Gotham by Gaslight) sorti en 1989 ou encore Superman : Red Son en 2003 où Superman n’est pas élevé aux États-Unis mais en Union soviétique. D’autres personnages comme Lucifer apparaissent sous le label Vertigo. L’idée est que ces personnages, ces histoires, n’ont aucune relation avec les versions de l’Univers DC Original et les événements qui s’y déroulent n’ont aucune influence sur le nouvel Univers.

L’adaptation de Crisis on Infinite Earths par The CW

Que devons-nous attendre de Crisis on Infinite Earths ?

L’année prochaine, le catalogue des séries DC de The CW sera composé de Arrow, The Flash, DC’s Legends of Tomorrow, Supergirl, Black Lightning et de Batwoman. Si DC’s Legends of Tomorrow n’a pas participé au crossover de cette année et que Black Lightning ne fait, actuellement, pas partie de l’Arrowverse, la série Legends of Tomorrow devrait logiquement participer au prochain crossover.

Dans ‘Elseworlds‘ Oliver a passé un accord avec Monitor pour éviter la mort de Kara et Barry. Si on ignore quel est l’objet de cet accord, les fans sont nombreux à penser qu’il a échangé leur vie contre la sienne. Depuis quelques semaines, il se dit que la série Arrow arriverait à sa fin pour laisser place à Batwoman – dont le casting a débuté pour le reste de la distribution – pour la rentrée prochaine. Il se pourrait que Arrow / Oliver Queen meurt l’année prochaine dans le prochain crossover.

Vous le savez, Crisis on Infinite Earths met en scène plus versions de nos héros et il se pourrait que la CW propose la même chose avec les incarnations précédentes de nos personnages. Il y a eu un premier sous-entendu dans ‘Elseworlds’. John Wesley Shipp qui a joué dans The Flash Henry Allen, le père de Barry (saisons 1, 2 et 3) ; Jay Garrick / Flash (Terre 3, depuis la saison 2) a joué Barry Allen / Flash de Terre-90 dans le dernier crossover. Rappelons que l’acteur a interprété le héros de DC Comics dans la série Flash de 1990. Un rôle qu’il a donc repris pour ‘Elseworlds’ et qu’il pourrait rejouer pour ‘Crisis on Infinite Earths’.

Il y a quelques jours, Stephen Amell a publié une photo d’une réunion avec Tom Welling et Michael Rosenbaum, les interprètes de Clark Kent / Superman et de Alex Luthor dans la série Smallville. Quand on sait l’importance des deux personnages – et des différentes versions – dans ‘Crisis on Infinite Earths’, il ne serait donc pas étonnant de voir les deux acteurs reprendre leur rôle dans le crossover de l’année prochaine.

Enfin, ‘Crisis on Infinite Earths’ pourrait permettre à la série Supergirl de se dérouler sur la même terre que les autres séries du Arrowverse.

Rendez-vous en décembre 2019. D’ici là, on ne peut que vous conseiller pour Noël l’intégrale de Crisis on Infinite Earth chez Urban Comics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.