Alors que Death Stranding est disponible depuis le 8 novembre, Hideo Kojima songe d’ores et déjà à l’avenir. Dans une récente entrevue avec The Guardian, Kojima a offert un aperçu de ce que pourrait être son prochain projet.

Le papa de Metal Gear est actuellement en pleine promotion de son dernier bébé, Death Stranding. Kojima a eu une conversation approfondie avec le journal britannique, dans laquelle il justifiait ses décisions plus controversées, expliquait comment Internet n’avait pas réussi à rapprocher les gens, et expliquait même comment la perte de son père l’avait finalement poussé à devenir le célèbre auteur qu’il est aujourd’hui. C’est une grande lecture, qui humanise l’auteur excentrique, tout en expliquant l’intention derrière sa dernière création, déroutante.

Death Stranding est une œuvre singulière, un jeu très inégal. Après le prologue, le début est difficile, il faut plusieurs heures de jeu pour comprendre l’ergonomie des menus. On ne va pas se mentir, les menus sont ergonomiquement horribles. Le gameplay est souvent frustrant, la maniabilité des véhicules et il y a de nombreux bugs de collision, c’est pourquoi les notes parfaites pour le jeu de Kojima sont exagérées. Il y a de la répétition et le jeu débute véritablement avec l’épisode 3. Toutefois, en mettant tout ça de côté, nous sommes véritablement en face d’une œuvre unique. Bien que nous sommes conscients des nombreux défauts du jeu, et que nous comprenons les détracteurs du dernier titre de Kojima, il s’agit sans conteste d’un des meilleurs jeux de cette génération. La prise en main est difficile, le jeu divise, mais c’est bien un ‘A Hideo Kojima Game‘ qui nous fait passer par toutes sortes d’émotions. Death Stranding mérite que les joueurs s’y attardent. Enfin, le jeu se suffit à lui-même, on espère que cela ne deviendra pas une franchise, car on n’a pas forcément envie de refaire le même jeu. Death Stranding n’est pas un ‘Metal Gear‘ cela va être difficile de faire une autre itération qui puisse séduire les fans et les joueurs.

A cette heure, Metal Gear Solid 2, reste l’œuvre la plus visionnaire de Kojima. Un jeu qui prédisait les dangers du contrôle de l’information numérique 15 ans avant l’émergence de Cambridge Analytica.

Kojima Productions : L’après Death Stranding

Récemment, Hideo Kojima expliquait que son studio allait se tourner vers le cinéma. Lors de son interview avec le journal britannique The Guardian, le papa de Sam Porter Bridges a teasé son prochain projet. Un teasing énigmatique qui va dans le sens de sa précédente déclaration au sujet de faire du cinéma avec Kojima Productions.

Je ne peux pas le dire maintenant, mais c’est quelque chose que tu n’as jamais vu (…) C’est un jeu, mais aussi un film… non, je commence à le dire ! Pour l’instant, vous pouvez diffuser de l’Esports et les gens le regardent. Quelle est la prochaine étape ? Un créateur crée un jeu, quelqu’un y joue, et à l’avenir, les spectateurs pourraient devenir des créateurs, eux aussi. Je ne peux pas en dire plus.

Depuis longtemps, la frontière entre le cinéma et le jeu vidéo est poreuse. Depuis la première Playstation nous avons vu des jeux très cinématographiques. Kojima s’apprête-t-il à réduire cette frontière ? Certes, ce n’est pas grand-chose, mais au moins nous savons qu’il a quelque chose en tête qu’il en a fini avec son expérience Fedex dans un monde post-apocalyptique.

Chaque interview, chaque bande-annonce et chaque tweet de l’auteur font partie intégrante de l’expérience, brouillant la frontière entre les jeux et la réalité. Plus tard, le même jour de son interview, dans la soirée, il s’adresse à un public lors d’une présentation au Bafta et partage les mêmes détails sur son nouveau projet qu’il avait ‘accidentellement’ laissé échapper lors de son échange avec le Guardian. Si son prochain projet n’a pas été annoncé officiellement, le jeu, lui, vient d’ores et déjà de débuter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.