Alors que la bande-annonce de Color Out of Space, l’adaptation de la nouvelle fantastique et de science-fiction ‘La Couleur Tombée du Ciel’ de Howard Phillips Lovecraft, vient de tomber, nous apprenons que SpectreVision développe tout un univers pour les œuvres de Lovecraft.

En effet, nos confrères de ComingSoon ont discuté avec Elijah Wood et Daniel Noah de SpectreVision de leur prochain film Color Out of Space, avec Nicolas Cage. Les deux amis ont confié leur amour pour H.P. Lovecraft, mais aussi qu’ils tentent de ‘construire un univers Lovecraft’ avec Richard Stanley, le réalisateur et co-auteur de Color Out of Space.

Elijah Wood et Daniel Noah ajoute qu’ils sont aux tout premiers stades du développement de L’Abomination de Dunwich (The Dunwich Horror)et qu’il y aurait suffisamment de matière pour faire trois films.

Déjà en 2015, Richard Stanley confié son désir d’adapter The Dunwich Horror avant se s’attaquer à Color Out of Space. Noah et Wood ont été attirés par le scénario de Stanley pour Color Out of Space, car rester fidèle au matériau source de Lovecraft est incroyablement important pour le duo.

Lovecraft est peut-être l’auteur d’horreur le plus adapté de tous les temps, mais il n’y a jamais vraiment eu d’adaptation totalement fidèle de ses œuvres. Je pense qu’il y en a quelques-unes qui sont assez proches. L’une d’entre elles est la version allemande de Color Out of Space qui est sortie il y a quelques années. Les films de Stuart Gordon sont merveilleux, mais ils sont plus Stuart Gordon que Lovecraft. Nous nous étions acharnés à trouver l’adaptation de Lovecraft qui capturait vraiment la peur cosmique (…) Quand nous avons eu connaissance du scénario de Richard Stanley, je me souviens d’avoir envoyé un texto à Elijah après avoir lu la première page et dit : ‘C’est ça. On l’a trouvé.’ Quand vous verrez ce film, vous verrez qu’il y a toutes sortes de petites références qui font allusion à d’autres histoires de Lovecraft.‘ confie Daniel Noah.

Noah a également parlé de traduire des histoires complexes en films, de qualifier le cinéma et la littérature de ‘cousins proches’ et de décrire quelque chose d »inconnaissable’ en le rendant subjectif. ‘Le personnage est capable de le savoir. Vous le vivez à travers leurs yeux et leurs oreilles, et cela peut être une expérience très abstraite et psychédélique. C’est le cas de Color Out of Space, le troisième acte est le chaos absolu. Je veux dire, la surcharge sensorielle est telle qu’après ce film, les gens diront ‘je ne comprends même pas vraiment ce qui s’est passé au cours des 30 dernières minutes, mais c’était écrasant’. Et ça, c’est Lovecraft. Tu ne sais pas ce qui se passe. Les dieux ne s’arrêtent pas pour dire aux êtres insignifiants ce qu’ils font et pourquoi ils le font. On n’est que des fourmis au fond de la chaussure de quelqu’un. Et nous n’apprenons jamais à nous connaître. C’est la thèse de Lovecraft, et personnellement nous ne pensons pas qu’il soit impossible de le dire à l’écran.

Réalisé par Richard Stanley, Color Out of Space est attendu dans les salles américaines pour le 24 janvier 2020 avec Nicolas Cage, Joely Richardson, Madeleine Arthur, Brendan Meyer, Julian Hilliard, Elliot Knight, Josh C. Waller, Q’orianka Kilcher et Tommy Chong.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.