Alors que Terminator Dark Fate – notre critique – est un échec critique, public et au box-office, Tim Miller s’est exprimé sur le ton du film, mais aussi au sujet des fans. C’est magique.

Durant une interview accordée à BoxOfficePro au sujet de Terminator Dark Fate, le réalisateur Tim Miller est revenu sur le ton du film. Selon lui, le sixième opux de la saga est beaucoup plus sombre que les autres films Terminator. Déjà, on voit que le réalisateur a oublié le film original qui était un film d’épouvante s-f plutôt qu’un blockbuster de science-fiction. Ensuite, il affirme que dans Terminator 2 : Le Jugement Dernier qu’aucun personnage ne meurt.

Il y en a quelques-uns, mais il n’y en a pas beaucoup. Ce film est beaucoup plus sombre que les autres films de Terminator, où si vous regardez T2, personne ne meurt vraiment – je veux dire, peut-être quelqu’un dans une voiture renversée. Mais nous avons ici… disons qu’il y a beaucoup de mort dans le film, et que la mort est une chose difficile à préface avec la légèreté, donc ce n’est pas bien de faire beaucoup de blagues. En fait, nous avions plus d’humour dans le scénario. ‘On ne peut pas faire cette blague parce qu’on vient de mourir cinq minutes plus tôt.

Il explique également la touche d’humour de Terminator Dark Fate via Linda Hamilton. Selon le réalisateur, l’actrice souhaiterait faire une comédie avant de raccrocher définitivement. Il explique aussi cet aspect comique du T-800 avec les attentes du public. Tim Miller est persuadé que les fans attendent de l’humour chez Arnold Schwarzenegger : ‘D’habitude, les gens sont tellement heureux quand Arnold se montre plus tard dans le film parce qu’ils savent qu’il va être un peu plus léger et moelleux, curieusement. Tu peux le sentir dans le public quand Arnold arrive. Ils se disent : ‘D’accord, wow, ça a été lourd. Maintenant, nous allons être un peu soulagés.

Résumons. Bien que le film contienne de l’humour à la T3, si ce n’est pire, pour Tim Miller, Terminator Dark Fate est le film le plus sombre de la licence et sape une fois de plus Terminator 2. Il sait vendre son film celui-ci…

Au sujet des critiques négatives et les critiques des fans, il répond : ‘ les critiques qui arrivent sont vraiment mitigées. Je veux dire, je ne dirais pas mixte, peut-être que ce n’est pas le bon mot. Polarisé serait un meilleur mot. Et je pense que les gens qui le déteste semblent être ceux qui le déteste pour des raisons indépendantes de ma volonté. Ils détestent ça parce que c’est le sixième film, et Hollywood devrait faire des films originaux et ne pas répéter les franchises bla, bla, bla, bla. Il semble qu’ils aient été, à bien des égards, pré-décidés.’

Pour Tim Miller, toutes les personnes qui n’ont pas aimé son film, l’ont décidé avant la sortie du film. Il ajoute qu’il ne retient que les bonnes critiques qui vont dans sons sens car pour le réalisateur ‘c’est une représentation plus exacte‘. Ce n’est pas une façon saine de voir les critiques. Bien que certaines peuvent être difficiles, il est important d’y prêter attention, car elles visent des choses justes.

Je savais donc que je ne pouvais pas rivaliser avec ces films (Ndlr : T1 et T2), je voulais juste faire un bon film et je voulais continuer l’histoire de Sarah avec Linda, et ce sont toutes des choses que nous avons faites (…) Nous y avons tous mis tout notre cœur et toute notre âme. Et si les gens vont le détester, j’ai l’impression que ce serait bien qu’ils le jugent pour ce qu’il est au lieu d’y accumuler leurs déceptions passées. Mais tu sais, je ne m’attendais pas à ce que ça n’arrive pas. Tu sais, j’en ai rien à foutre.

Les fans n’ont jamais voulu un film qui rivalise avec les deux films de James Cameron. T1 et T2 sont représentatifs de leur époque, personne n’arrivera à faire mieux. Toutefois, réaliser un bon film Terminator est largement du domaine du possible. Si le film est un échec critique et au box-office, ce n’est pas de la faute des fans, c’est bien que quelque chose ne fonctionne pas. Terminator Dark Fate est mauvais, il n’a strictement rien d’un Terminator.

Tim Miller devrait peut-être se demander pourquoi les deux premiers films Terminator ont connu un tel succès avant de chercher à blâmer les fans… surtout qu’aujourd’hui, à part les fans, tout le monde se contrefout d’un film Terminator.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.