Alors que Terminator 6 a terminé son tournage principal depuis quelques jours, le casting commence à faire quelques révélation sur le film de Tim Miller qui fera suite au second opus de James Cameron.

La portée politique de Terminator 6 n’est pas vraiment une surprise. Depuis le départ, Terminator 6 doit se dérouler au Mexique, ce qui n’est pas surprenant puisque le territoire est lié au personnage de Sarah Connor entre les évènements du premier et second film. Là où on a commencé à avoir des doutes sur la portée politique du film c’est la perspective que la frontière États-Unis-Mexique figure dans l’histoire.

Par la suite, avec les premières photos de tournage nous avons découverts des décors intérieurs transformés en camp d’immigration. Comme le souligne nos confrères de TerminatorFans nous pouvons ajouter les échanges virulents sur Twitter entre Donald Trump et Arnold Schwarzenegger et le problème du réchauffement climatique avec Trump qui a mit en colère James Cameron… avec tous ces éléments, il semblait que Terminator 6 pouvait avoir un discours politique.

Natalia Reyes confirme que Terminator 6 aura un discours politique

Dans une interview datant de mi-octobre avec El Pais, Natalia Reyes – l’interprète de Dani Ramos, le nouveau personnage principal du film et probable futur leader de la résistance – a révélé que Terminator 6 abordera de nombreuses questions concernant les États-Unis et que le film aura bien une portée politique.

Au sujet de son personnage, elle confie à El Pais : ‘La vérité, c’est qu’on ne parle plus beaucoup des détails des personnages, on veut garder la surprise pour le public. Ce que l’on sait, c’est que je suis Daniela Ramos, je suis une fille mexicaine, très jeune et j’entre dans cette saga de ‘Terminator’ qui va avoir beaucoup de saveur latine, qui va toucher de nombreuses questions de la frontière et ce qui se passe aux États-Unis. C’est un film très actuel, mais qui garde l’essence de ‘Terminator’ et toute cette question de la façon dont nous sommes de plus en plus à la merci de toutes les technologies et machines.

Lorsqu’on lui demande si l’Amérique sera bien représentée dans le film, elle répond : ‘Oui, tout à fait. Je pense qu’ils essaient de sortir des stéréotypes et des clichés et de montrer de vraies personnes, des personnes auxquelles nous pouvons tous nous identifier.

Nos confrères continuent l’interview en évoquant l’expansion des rôles latinos dans les films à Hollywood, des rôles qui s’éloignent des clichés que l’on nous proposait autrefois.

Je pense que cela fait partie de ce qui se passe et c’est précisément le fait d’avoir un marché latino beaucoup plus grand aux États-Unis, de commencer à avoir une plus grande représentation dans les films et dans tous les aspects culturels il y a une présence latine beaucoup plus importante, qui fait aussi partie du film et qui, évidemment, est une bonne opportunité non seulement pour moi, mais pour tous les Latinos aux États-Unis.‘ déclare Natalia Reyes avant de revenir sur son personnage : ‘mon rôle, par exemple, n’est pas un personnage latin typique. Il y a d’autres possibilités de voir les Latinos et le spectre s’est élargi, vous pouvez commencer à voir d’autres types de personnages et d’histoires qui représentent la variété et les différents types de Latinos.

Toujours dans la même interview, l’actrice confie que l’action du film se déroulera notamment en mer.

Ça a été une production géante, il y a mille choses que je n’ai jamais vues. J’apprends et je me surprends chaque jour, en essayant de profiter de chaque seconde et de chaque aventure, parce que chaque jour il y a quelque chose de différent. Nous avons beaucoup d’effets spéciaux, d’hélicoptères, de bateaux, d’eau, de sauts, de harnais, ou plutôt, c’est une production d’action, alors j’apprends, je suis heureuse. C’est aussi un travail très dur, c’est six mois de tournage, de nombreuses heures, chaque jour, d’une très forte demande physique, donc c’est un travail très dur, mais je suis très heureuse et reconnaissante.

Natalia Reyes parle également de son entrainement pour le rôle : ‘Chaque personnage peut exiger quelque chose de différent. Terminator est un film d’action, il demande beaucoup d’agilité physique, nous avons eu beaucoup d’entraînement pour les scènes sous l’eau, avec les harnais, dans les hélicoptères, il y a beaucoup d’action et nous avons dû préparer beaucoup pour ce genre de scènes, mais chaque personnage nécessite une préparation différente.’

L’actrice ajoute que si elle a bien une doublure pour les cascades elle a souhaité faire un maximum de chose elle-même. Natalia a également parlé de travailler avec Arnold Schwarzenegger :

Oui, nous avons déjà tourné avec lui. C’est un homme très intelligent, qui a cette idée de ‘Terminator’ et le voir aujourd’hui âgé de 70 ans et avec cette force, avec ce désir de travailler et de l’avoir sur le plateau, est très amusant. C’est une chance de pouvoir faire des scènes avec quelqu’un comme lui.

Tout autre chose maintenant. Pour fêter la fin du tournage, l’actrice Fruzsina Cseh a publié une photo aux côtés de Linda Hamilton. En légende, nous lisons ‘Terminator 6 Phoenix‘ qui pourrait être le titre de projet du film. Un titre déjà évoqué par l’acteur Enrique Arce sur lasprovincias.es.

Réalisé par Tim Miller, d’après un scénario de Billy Ray (The Hunger Games) basé sur une histoire de James Cameron, Tim Miller et David Ellison, produit par James Cameron et David Ellison avec Dana Goldberg, Don Granger, Bonnie Curtis, Julie Lynn, Tim Miller, John Kelly et Edward Cheng qui officient comme producteurs exécutifs, le casting de Terminator se compose d’Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton (Sarah Connor), Mackenzie Davis (Grace une Terminatrice), Natalia Reyes (Dani Ramos), Gabriel Luna (Un Terminator) et Diego Boneta. Terminator est attendu dans les salles américaines pour le 22 novembre 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.