AccueilCinémaQue vaut Rocky IV : Rocky vs. Drago ? Le Stallone Cut...

Que vaut Rocky IV : Rocky vs. Drago ? Le Stallone Cut du film culte !

Sorti en 1985, Rocky IV s’offre une seconde jeunesse avec une version director’s cut chapeautée par Sylvester Stallone. Comme le Snyder Cut de Justice League, cette nouvelle version du film intitulée ‘Rocky IV : Rocky vs. Drago’ ne change pas l’histoire, mais propose une nouvelle expérience. Le Stallone Cut apporte un nouveau ton au film qui renoue avec l’original.

Écrit, réalisé et interprété par Sylvester Stallone, Rocky IV a été le film de sport le plus rentable de tous les temps – depuis détrôné par The Blind Side (2009) de John Lee Hancock avec Quinton Aaron, Sandra Bullock et Tim McGraw – et le plus grand succès financier de la franchise. Si la réception critique du film est mitigée à sa sortie – notamment pour son changement de ton, le film est davantage un divertissement qu’un drame comme l’original – il connait un énorme succès auprès du public.

Une œuvre culte

Dans ce quatrième opus, l’Union soviétique et son meilleur boxeur font leur entrée dans la boxe professionnelle avec leur meilleur athlète Ivan Drago (Dolph Lundgren), qui veut initialement affronter le champion du monde Rocky Balboa (Sylvester Stallone). Apollo Creed (Carl Weathers), l’ami de Rocky, décide de l’affronter à sa place, mais il est tué sur le ring par Drago. Enragé, Rocky décide de combattre Drago en Union soviétique pour venger la mort de son ami et défendre l’honneur de son pays.

Legends Rocky Balboa Vs Jake Lamotta

Rocky IV est une œuvre importante dans la Pop Culture. Le film est un savant mélange d’action, de drame, de testostérone le tout rythmé par une bande-originale légendaire. A lui seul, Rocky IV est une synthèse parfaite des 80’s et annoncé ce qui aller se passer dans la décennie suivante. Les spécialistes notent que la structure du film met l’accent sur le pouvoir de l’individu, incarné par Rocky, le héros typiquement américain, inventif, déterminé et idéaliste, qu’ils opposent à la caractérisation hyperbolique d’Ivan Drago en tant que représentant de la puissance soviétique dans le contexte de la dernière partie de la guerre froide. Le film est également interprété comme un commentaire sur la lutte pour le pouvoir entre la technologie et les humains, illustrée à la fois par le robot de Paulie et la technologie utilisée par les entraîneurs de Drago.

Le Stallone Cut de Rocky IV

the-making-of-rocky-vs-drago-by-sylvester-stallone

En août 2020, Sylvester Stallone a annoncé qu’une édition director’s cut du film sortirait pour commémorer le 35e anniversaire e la sortie de Rocky IV. L’acteur réalisateur a passé un peu plus de neuf mois à remanier le film pour en obtenir une version proche du premier opus. Rocky IV: Rocky vs. Drago The Ultimate Director’s Cut propose pas moins de 40 minutes de séquences inédites, dont des prolongations significatives des deux scènes de combat et de la scène des funérailles d’Apollo Creed. Aussi, toutes les scènes avec le fameux robot de Paulie ont été retirées du long-métrage.

Le director’s cut de Rocky IV a été projeté le 11 novembre 2021 dans les salles de cinéma américaines le temps d’une soirée et est disponible en digital depuis le 12 novembre aux États-Unis. Pour l’heure, nous ignorons la date de sortie française en numérique du film qui devrait bénéficier d’un nouveau doublage. Voici ce qu’il faut retenir de cette nouvelle version :

L’introduction du film a été revue. Si dans sa version originale le film débute sur un montage du dernier combat de Rocky contre Clubber Lang (Mister T.) accompagné de la musique ‘Eye Of The Tiger‘ de Survivor, le Stallone Cut de Rocky IV s’ouvre directement sur une récapitulation de l’amitié naissante entre Rocky et Apollo dans Rocky III. Les seconds rôles qu’Adrian (Talia Shire) et Duke (Tony Burton) ont plus de temps à l’écran alors Ludmilla (Brigitte Nielsen) en a perdu.

Au niveau du ton, le film renoue avec le tout premier film de la franchise, plus humain avec un vrai voyage émotionnel. Tout comme le Zack Snyder’s Justice League, Rocky IV : Rocky vs. Drago The Ultimate Director’s Cut propose la même histoire avec les mêmes personnages, mais c’est un film complètement différent. Pour nos confrères américains, le Stallone Cut de Rocky IV propose un meilleur film, mais la version originale se veut plus divertissante et plus fidèle à la décennie qu’elle représente.

Vous avez aimé ? Partagez :

La Rédaction
La Rédaction
Passionnée, indépendante pour une actualité différente.

Les favoris

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.