En 2010 Rajinikanth ou Superstar pour les intimes avait fait sensation avec Enthiran. Le célèbre acteur tamoul avait prêté ses traits pour les personnages du Dr Vaseegaran et Chitti, son alter-ego robotique. 8 ans plus tard, 2.0 signe le retour de notre héros robotique. Qu’en est-il ? Cette ‘suite’ est-elle à la hauteur ?

Chitti is back, number one, super one !

2.0 s’ouvre par la pendaison d’une étrange personne sur une antenne de télécommunication. Pourquoi ce drame ? Qu’en est-il ? Cette scène n’est pas vaine et engendrera des conséquences sur la suite des événements. Mais après cela, nous retrouvons le Dr. Vaseegaran et son assistante Nila. Une assistante robotique qui s’avérera être d’une aide précieuse.

Je ne vais pas en dire davantage sur l’histoire, mais sachez que celle-ci est plutôt intéressante. L’ennemi de Chitti, Pakshi est profond, possédant un background poussé, expliquant ses motivations et ce qui l’a poussé à basculer dans le meurtre et la destruction d’antenne téléphonique. Au premier abord, cela pourrait paraitre insipide, mais ce n’est clairement pas le cas, en effet, Shankar, réalisateur et co-scénariste du film véhicule plusieurs messages dans le long-métrage.

En effet, comme dans Sivaji, autre film du réalisateur avec Rajini également, une dénonciation vis-à-vis des politiques et des pots de vin était présente et c’est toujours le cas dans 2.0. De plus, le film traite également de la place de la technologie dans notre quotidien et la dépendance à laquelle nous sommes entrainés. Celle-ci n’ayant pas non plus de bons effets sur notre environnement et plus particulièrement sur les animaux qui nous entourent.

Une histoire que l’on suit durant plus de deux heures et cela sans se soucier du temps qui passe. Une prouesse dont Shankar est habituée.

Thalaiva !

Au tout départ, Rajini ne devait pas reprendre le rôle, mais celui-ci revient reprendre son rôle. Celui-ci est taillé pour lui. La première partie est dédié à poser les personnages et les enjeux. Et la seconde est centrée sur celle de Chitti et de Chitti 2.0. Ce dernier représentant le Rajini dont on a l’habitude, sûr de lui, arrogant et charismatique.

Notons d’ailleurs les références au premier volet assez subtile et ne basculant jamais dans le fan-service. Côté effets spéciaux, le film oscille entre le très bon et le moins bon. En effet, la première partie n’est pas très reluisante, mais la seconde quant à elle est vraiment de très bonne facture et est très impressionnante notamment en 3D. Car oui, 2.0 est avant tout un film utilisant la technologie 3D. Shankar n’a pas lésiné sur les moyens et le rendu est très bon.

Ajoutons à cela, l’absence de chansons et de chorégraphie si ce n’est aux crédits de fin. Rahman est aux commandes des musiques de background et de celle de fin et il faut dire que le long-métrage n’a pas besoin de musiques chorégraphiées. L’histoire se suffit à elle-même et n’as pas besoin de fioritures.

Et Akshay Kumar ?

L’acteur de Bollywood s’en sort très bien dans son rôle de méchant. Convaincant, il arrive à être crédible de bout en bout. Bien entendu, si vous avez vu la version tamoule, sachez qu’il est doublé, l’acteur ne sachant pas parler la langue. Kumar ne déçoit pas et étonne même dans un rôle qui n’est pas simple notamment quand en face nous avons un acteur du calibre de Rajini.

Quelle version aller regarder ?

Si vous êtes un néophyte en la matière. Sachez que la version originale du film et la tamoul. En effet, 2.0 (2Point0) a été également traduit en Hindi et en Telugu afin de pouvoir exporter le film et assurer un succès plus conséquent.
Notons d’ailleurs que la promotion indienne du film s’axe également sur la présence d’AkshayKumar en plus de Rajini pour toucher un public plus large comme ce fut déjà le cas avec le premier et Aishwarya Rai.

Conclusion :

2.0 est une réussite. Dans la continuité de son prédécesseur avec un petit clin d’œil à Aishwarya Rai pour les fans. Shankar a mis la barre assez haute et beaucoup d’attente pesait sur ses épaules et sur celle de Rajini dont le succès devait être au rendez-vous surtout face à une relève incarnée par Vijayde plus en plus persistante. 2.0 nous emmène dans une aventure prenant le temps de construire ses enjeux et de nous les exposer.

Reste maintenant à espérer que Rajini reste dans cette continuité de très bons films à succès. Il faudra attendre 2019 probablement, pour voir Petta arriver sur nos grands écrans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.