La chaîne Youtube Pop N Chill consacre une vidéo à The Matrix Online, le prequel de Matrix 4.

Diffusée depuis septembre 2021 sur Apple TV+, la série Foundation créée par David S. Goyer et Josh Friedman est basée sur les histoires d’Isaac Asimov. Nous devons à l’auteur des Trois lois de la robotique les romans Les Cavernes d’acier (1954), Les Robots (1950) ainsi que de la nouvelle Le Robot qui rêvait (1988), trois œuvres qui ont librement inspiré le film I, Robot réalisé par Alex Proyas. Initialement, si tous les écris d’Asimov n’étaient pas canoniques, l’auteur a finalement rendu l’ensemble de ses œuvres canon. Peut-on donc considérer la série Foundtation comme la suite du film I-Robot ?

La série Foundation relate la saga de mille ans de la Fondation, un groupe d’exilés qui découvrent que la seule façon de sauver l’Empire Galactique de la destruction est de le défier. Revenons sur le Cycle de Fondation.

Le Cycle de Fondation

Le Cycle de Fondation est une série de livres de science-fiction écrite par l’auteur Russe, naturalisé américain, Isaac Asimov. Initialement publiée sous la forme d’une série de nouvelles en 1942-50, puis de trois recueils en 1951-53, la série a constitué pendant trente ans une trilogie : Fondation, Fondation et Empire et Seconde Fondation.

Asimov a commencé à ajouter de nouveaux volumes en 1981, avec deux suites : Fondation Foudroyée (Foundation’s Edge) et Terre et Fondation (Foundation and Earth), et deux préquelles : Prélude à Fondation (Prelude to Foundation) et L’Aube de Fondation (Forward the Foundation). Les ajouts faisaient référence à des événements des séries Robot et Empire d’Asimov, indiquant qu’ils se déroulaient également dans le même univers fictif.

Le Cycle des Robots

La série des Robots est une série de 37 nouvelles de science-fiction et de six romans de l’écrivain Isaac Asimov, mettant en scène des robots positroniques. Ce cycle s’étend de l’année 1980 jusque vers 5090, ce qui correspond au moment où les robots vont se développer, et à celui où les humains auront deux grandes vagues de colonisation (spacien et colonien) dans toute la galaxie. Il précède le Cycle de l’Empire.

Le Cycle de l’Empire

Le Cycle de l’Empire est composé de trois des premiers romans d’Isaac Asimov, et est prolongé par une nouvelle. Les histoires décrivent la constitution de l’empire galactique qui a pour capitale la planète Trantor. Ce cycle fait suite au Cycle des robots et précède le Cycle de Fondation.

L’ordre chronologique des histoires d’Isaac Asimov

Afin de rendre le tout un peu plus compréhensible, regardons la chronologie des romans d’Asimov se déroulant dans l’univers des Cycles Robot/Empire/Fondation. Ci-dessous, les romans sont classés dans un ordre chronologique de narration et non de publication.

  • I, Robot (1950) : Cycle des Robots – Un roman composé de 9 histoires courtes sur les robots, se déroulant au 21e siècle sur Terre.
  • Tout sauf un homme (The Positronic Man) (1992) : Un roman autonome sur les robots, coécrit avec Robert Silverberg, basé sur la nouvelle d’Asimov de 1976 ‘The Bicentennial Man‘, qui se déroule du 22e au 24e siècle.
  • Nemesis (1989) : Un roman indépendant, qui se déroule au 23e siècle dans un système stellaire situé à environ 2 années-lumière de la Terre, à une époque où les voyages interstellaires sont encore récents.
  • Les Cavernes d’acier (The Caves of Steel) (1954) : Cycle des Robots – Premier roman de la série Robot/R. Daneel Olivaw, dont l’action se déroule au 35e siècle sur Terre.
  • Face aux feux du soleil (The Naked Sun) (1957) : Cycle des Robots – Deuxième roman de la série Robot/R. Daneel Olivaw, dont l’action se déroule au 35e siècle sur la planète spatiale Solaria.
  • Les Robots de l’aube (The Robots of Dawn) (1983) : Cycle des Robots – Troisième roman de la série Robot/R. Daneel Olivaw, dont l’action se déroule au 35e siècle sur la planète spatiale Aurora.
  • Les Robots et l’Empire (Robots and Empire) (1985) : Cycle des Robots – Quatrième roman de la série Robot/R. Daneel Olivaw, qui se déroule au 37e siècle sur la Terre, Solaria, Aurora et Baleyworld.
  • Tyrann (The Stars, Like Dust) (1951) : Cycle de l’Empire – Premier roman de la série Empire, qui se déroule des milliers d’années dans le futur, avant la fondation d’un empire galactique.
  • Les Courants de l’espace (The Currents of Space) (1952) : Cycle de l’Empire – Deuxième roman de la série Empire, qui se déroule des milliers d’années dans le futur, pendant l’unification de la galaxie par Trantor en un Empire galactique.
  • Cailloux dans le ciel (Pebble in the Sky) (1950) : Cycle de l’Empire – Troisième roman de la série Empire, dont l’action se déroule principalement des milliers d’années dans le futur sur la Terre, lorsque la galaxie est unifiée en un Empire galactique.
  • Prélude à Fondation (Prelude to Foundation) (1988) : Cycle de Fondation – Premier roman de la série Foundation.
  • L’Aube de Fondation (Forward the Foundation) (1993) : Cycle de Fondation – Deuxième roman de la série Foundation.
  • Fondation (Foundation) (1951) : Cycle de Fondation – Troisième roman de la série Fondation.
  • Fondation et Empire (Foundation and Empire) (1952) : Cycle de Fondation – Quatrième roman de la série Fondation.
  • Seconde Fondation (Second Foundation) (1953) : Cycle de Fondation – Cinquième roman de la série Fondation.
  • Fondation Foudroyée (Foundation’s Edge) (1982) : Cycle de Fondation – Sixième roman de la série Foundation.
  • Terre et Fondation (Foundation and Earth) (1986) : Cycle de Fondation – Septième roman de la série Fondation.
  • La Fin de l’Éternité (The End of Eternity) (1955) : Un roman autonome, sur l’éternité, une organisation « hors du temps » qui vise à améliorer le bonheur humain en modifiant l’histoire.

Que raconte Fondation ?

Le principe de ces histoires est que, dans les jours de déclin d’un futur Empire galactique, le mathématicien Hari Seldon passe sa vie à développer une théorie de la psychohistoire, une nouvelle sociologie mathématique qui permet de prédire l’avenir de grandes populations. Seldon prévoit la chute imminente de l’Empire et un âge sombre qui durera 30 000 ans avant qu’un second empire ne surgisse. Bien que l’élan de la chute de l’Empire soit trop important pour être arrêté, Seldon élabore un plan pour limiter cette crise à seulement mille ans. Pour mettre en œuvre son plan, Seldon crée les Fondations – deux groupes de scientifiques et d’ingénieurs installés aux extrémités opposées de la galaxie – pour préserver l’esprit de la science et de la civilisation, et devenir ainsi les pierres angulaires du nouvel empire galactique.

La série Foundation est-elle connectée au film I, Robot ?

foundation-series-picture-01

Comme Alex Proyas avec I, Robot mettant en scène Will Smih, David S. Goyer et Josh Friedman ont pris quelques libertés afin de pouvoir adapter Foundation, jugée inadaptable, en série.

Par exemple, plusieurs personnage principaux ont été féminisés : la mathématicienne Gaal Dornick (Lou Llobell), la gardienne de la planète Terminus Salvor Hardin (Leah Harvey) et le robot humanoïde Eto Demerziel (Laura Birn). Notons également que l’idée génétique de la dynastie des empereurs clonés Cléon ne figure pas dans les romans. Les personnages Frère au Grand Jour, Frère au Soir et Frère à l’Aurore sont des personnages originaux créés pour la série qui permettent de diviser le rôle de l’empereur en trois.

Dans la série Foundation, les Empereurs sont assistés et guidés par un androïde nommé Eto Demerzel. La comédienne Laura Birn interprète l’unique androïde de la série. L’absence d’autres androïdes de son espèce est expliquée par une référence à la ‘Guerre des Robots’. Initialement, les romans des robots ne devaient pas se connecter au Cycle de la Fondation. Asimov a décidé de lui-même de fusionner ses franchises via le robot androïde R. Daneel Olivaw connu également sous le pseudonyme Eto Demerzel. Pour l’auteur, Demerzel est le véritable fondateur de l’Empire et même comme celui qui a inspiré Hari Seldon à créer la psychohistoire.

Isaac Asimov confie dans ses mémoires : ‘Dans Foundation’s Edge, je me suis fait un devoir de faire référence à divers de mes romans non-Fondation et d’indiquer comment ils pourraient s’intégrer dans l’univers de Fondation. Quelques-uns des critiques ont désapprouvé cette démarche, mais je suis bien incapable de savoir pourquoi. Ce sont mes livres et je peux en faire ce que je veux, je pense.

Avec la présence d’Eto Demerzel, interprétée par Laura Birn, dans Foundation, Apple TV+ s’offre clairement la possibilité d’élargir l’univers de sa série de science-fiction. Alors qu’une seconde saison de Foundation a été récemment commandée, il ne serait pas surprenant d’apprendre la mise en chantier d’une série faisant office de prequel qui pourrait adapter le Cycle des Robots.

Quant à la question : La série Foundation est-elle connectée au film I, Robot ? La réponse serait oui et non. Narrativement, la série de David S. Goyer et Josh Friedman se déroule bien après les évènements sur lequel se base le film d’Alex Proyas. Toutefois, Apple TV+ n’a pas pensé sa série comme étant une suite du long-métrage I,Robot, mais rien ne vous empêche de considérer la série comme une suite se déroulant plusieurs années après.

La chaîne Youtube Pop N Chill revient sur la Success Story de la franchise Fast and Furious.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.