Chaque sortie d’un film de Quentin Dupieux vient titiller notre curiosité. Ce réalisateur français pas comme les autres à su créer son propre univers, son identité propre et un genre bien à lui. Qu’en est-il avec le daim ?

Un blouson, une mission, un homme !

Nous suivons la vie de Georges, un homme quitté par sa femme dont la seule mission et ambition est de récupérer un blouson en daim. Blouson payé cher, très cher, au point de bloquer Georges dans cette petite ville.

Je n’irai pas plus loin dans le scénario sous peine de divulgâcher sévèrement l’intrigue du film. Cependant, le dit blouson de Georges aura des conséquences psychologiques importantes sur notre héros.

L’histoire est plutôt bien ficelé et c’est avant tout du Quentin Dupieux. Les personnes hermétiques son genre ne rentreront pas dans son univers avec Le Daim. Cela reste un long-métrage dans les canons du ‘Dupieux Cinematic Universe’. C’est particulier, fantasmagorique et surtout ancré dans un monde régulé uniquement par les règles établies par Dupieux lui-même.

Dans Le Daim, il est impossible de donner une échelle temporelle, tout semble vintage et vieillot. Les voitures, les meubles, la ville et les vêtements comme en témoigne la veste en daim. On aurait pu croire que l’action se déroule dans les années 80 jusqu’à que Georges utilise son iPhone.

Jean Dujardin excelle encore une fois dans un rôle aux antipodes de ses précédents. Son personnage sombre petit à petit dans la folie avec des moments de colères mais aussi des moments de malaise. C’est ainsi que l’on reconnait un excellent acteur. Ce dernier n’a rien à prouver. Il dévoile tout son talent durant ces 1h17 de film.

Concernant les bonus, rien à dire de ce côté. C’est du grand classique. Commentaires de Jean Dujardin et bande-annonce. En bref, rien de gros à se mettre sous la dent. Pour les fans de Dujardin, ça fait un peu de contenu de plus à se mettre sous la dent.

Conclusion :

En bref, Le Daim est un bon film si l’on accroche au style de Dupieux. Les néophytes découvrant le style du réalisateur pourront accrocher. Autrement, cela va s’avérer être compliqué tant le film reste dans la droite lignée de ce qu’il a l’habitude de faire. Dujardin est bon, l’histoire tient en haleine même si bien entendu elle est alambiquée de par la nature de son réalisateur, tout en restant cohérent avec lui-même. En conclusion. N’hésitez pas si vous êtes un fan.

Le Daim sera disponible en DVD, Blu-ray et VOD le 5 Novembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.