Dans un monde où les films d’actions sont légions, Equals parait être un ovni dans le paysage cinématographique. Le film réalisé par Drake Doremus est une véritable petite surprise. Que faut-il en penser ? Vaut-il le coup d’un achat ?

Une histoire qui laisse de marbre

Imaginez un monde où les émotions sont retirées ou du moins, refoulés dès la naissance, où l’amour à fait place à la procréation sans partenaires, où la solitude n’est plus un problème, où l’humain ne doit plus avoir de contacts physiques. C’est ce que propose Equals, du moins c’en est sa vision.

Mais deux êtres : Nya (Kristen Stewart) et Silas (Nicholas Hoult) tentent de braver les interdits. Ces derniers, à force de se côtoyer au travail ressentent une attirance mutuelle. Au départ, ils tentent de refouler leur sentiments, Silas allant même jusqu’à se déclarer malade et tentant de se suicider, mais il faut croire que l’amour reste malgré tout plus fort.

C’est alors que s’ensuit un véritable périple pour ne pas finir condamner à mort pour s’aimer et éprouver des sentiments. Le synopsis du film a de quoi rendre sceptique, mais au fur et à mesure que l’on se plonge dans cet univers où tout le monde se ressemble, ces deux personnages pourtant atypique deviennent attachant, à tel point que l’on s’identifie à eux.

A vrai dire, le film nous pousse à la réflexion vis-à-vis de notre société moderne. L’avènement des nouvelles technologies poussant parfois à l’isolation et restreignant un peu plus les interactions sociales. Equals nous fait comprendre, qu’il est important de ne pas perdre ces contacts qui font de nous les humains que nous sommes.

Côté réalisation ?

Avec sa mise en scène épurée et sa photographie d’une beauté surprenante dans un monde austère, Equals sait varier ses décors et nous dépaysé même en arborant un monde terne et dépourvu d’émotions.

Ce film est une véritable pépite avec un jeu d’acteurs millimétrés. Tantôt angoissant, tantôt sympathique, nous sommes véritablement absorber par ces deux personnages mélancoliques voulant seulement goûter aux joies de la liberté.

Doremus a réussi un véritable tour de force agréable et épique sans même un seul combat. Je dis chapeau l’artiste. Ce film atypique au pari osé saura, je pense, trouver écho en chacun d’entre nous, à travers des messages qui sont limpides.

Pour conclure

Il serait bête de passer devant un film d’une telle puissance. Loin des films d’actions, celui-ci pousse davantage à la réflexion et donne une vision d’un monde sans une once d’émotions. Cela fait froid dans le dos, mais c’est traité avec un tel réalisme que c’en est puissant.
Concernant le Bluray/DVD sachez que celui-ci est disponible et propose comme bonus des featurettes avec le réalisateur, Kristen Stewart et Nicholas Hoult.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.