Prévu pour le 1er décembre 2021 dans les salles, SOS Fantômes : L’Héritage va-t-il convaincre les fans de Ghostbusters ? Ce SOS Fantômes 3 fait-il mieux que le reboot de Paul Feig ? Notre avis avec quelques spoilers !

Une franchise culte

Ghostbusters-1984-Movie-Picture-01

Créée en 1984, GhostbustersSOS Fantômes – est une franchise américaine de comédie surnaturelle. Le film original réalisé par Ivan Reitman et porté par Bill Murray, Dan Aykroyd, Harold Ramis, Ernie Hudson, Sigourney Weaver, Rick Moranis, Annie Potts et William Atherton met en scène un groupe de scientifiques excentriques de New York qui enquêtent sur les fantômes et les capturent pour gagner leur vie.

Très rapidement, le film obtient le statut de film culte et fait l’objet d’une suite, S.O.S. Fantômes II (1989). La franchise qui a marqué la Pop Culture se décline en figurines, romans, bandes dessinées, jeux vidéo et séries télévisées. Dès les 90’s il est question d’un troisième opus avec l’idée d’une nouvelle équipe de chasseurs de fantômes.

Un troisième film attendu

Ghostbusters-2016-Movie-Picture-02

Depuis la sortie du second opus, le développement d’un troisième film plane sur la planète Hollywood. Un premier scénario écrit par Dan Aykroyd prévoyait que nos héros soient transportés dans une version alternative de Manhattan. Un univers dans lequel les gens seraient des versions ‘maléfiques’ de la Terre originale. Dans cet univers, l’équipe devait croiser le chemin d’une autre équipe, plus jeune, de chasseurs de fantômes.

Cependant, le projet se heurte à la réticence des acteurs originaux, notamment Bill Murray, qui ne souhaitent pas rempiler pour une suite. S.O.S. Fantômes 3 connaît un interminable development hell. Sans refaire toute l’histoire du projet, Ghostbusters 3 fait l’objet de plusieurs réécritures et à chaque fois il est question d’introduire une équipe plus jeune.

Alors que le projet refait régulièrement parler de lui dans les 2010’s, l’interprète d’Egon Spengler, Harold Ramis, nous quitte le 24 février 2014. La disparition du comédien et co-scénariste des deux films enlève tout espoir de voir un S.O.S. Fantômes 3. Un film sans Harold Ramis étant inenvisageable. Sony Pictures sort en 2016 un reboot réalisé par Paul Feig porté par un casting 100% féminin. Malheureusement le film peine à convaincre son public.

Finalement, un nouveau film connecté aux opus originaux est annoncé en 2019. Jason Reitman, le fils du réalisateur et co-scénariste des deux premiers films, Ivan Reitman, réalise et co-écrit le scénario avec Gil Kenan.

Un film à la Amblin

ghostbuster-afterlife-movie-picture-02

SOS Fantômes : L’Héritage (Ghostbusters : Afterlife) n’est pas seulement un film pour les fans, mais un passage de flambeau d’un père, Ivan Reitman, à son fils, Jason Reitman, nourri à la Pop Culture.

32 ans après les évènements de S.O.S. Fantômes II, une mère célibataire (Carrie Coon) et ses deux enfants s’installent dans une petite ville de l’Oklahoma, où ils découvrent leur lien avec les premiers S.O.S. Fantômes et l’héritage secret de leur grand-père, Egon Spengler.

Egon est décédé et a légué une ferme isolée à sa fille qui emménage avec ses deux enfants, Phoebe (Mckenna Grace) et Trevor (Finn Wolfhard). Rapidement, les enfants découvrent qu’ils se passent des choses étranges en ville, comme des tremblements de terre, mais aussi que leur grand-père n’était pas l’illuminé que décrivent les gens. Phoebe, qui a un gout prononcé pour la science, se reconnait en lui.

Le film met en place une mythologie afin de se connecter aux films originaux. Toutefois, ce SOS Fantômes 3 n’a pas la saveur de ses ainés, et ressemble davantage à un film Amblin (E.T., Goonies). Certains diront qu’il s’agit d’une facilité de la part du réalisateur et scénariste. Depuis la série Stranger Things, Hollywood ne cesse de jouer avec la nostalgie des 80’s et des films comme Les Goonies pour conquérir le cœur des spectateurs élevés à la Pop Culture de cette époque et leurs enfants.

Dans le cas de SOS Fantômes : L’Héritage, Jason Reitman ne pouvait pas faire autrement. Un film est le reflet de son époque et aujourd’hui les opus orignaux sont vus, bien souvent, comme des ovnis par les jeunes générations. Ça ne leur parlent absolument pas et ne comprennent pas ce statut de films cultes. En 2021, il est clairement impossible de proposer un film SOS Fantômes dans la veine des précédents, ça ne fonctionnerait tout simplement pas. Et soyons honnête, le reboot de Paul Feig n’était pas si différent des films originaux…

Avec ce troisième opus canonique, Jason Reitman a compris qu’il devait parler aux fans, mais aussi à une nouvelle génération pour que cela fonctionne un minimum. Si le film ne devrait pas laisser la même emprunte que ses prédécesseurs sur la Pop Culture, il offre un bon moment. Le dernier acte du film, donne aux fans le plus bel hommage possible que l’on pouvait faire aux chasseurs de fantômes orignaux, mais aussi à Harold Ramis.

La chaîne Youtube Pop N Chill revient sur la Success Story de la franchise Fast and Furious.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.