AccueilCinéma Robuste : Un somnifère de plus

[CRITIQUE] Robuste : Un somnifère de plus

Présenté au festival de Cannes en mai dernier lors de la quinzaine des réalisateurs, et après trois courts-métrages, Constance Meyer nous présente son premier long-métrage «Robuste». Avec en autres Gérard Depardieu et la jeune actrice Déborah Lukumuena.

Au-delà des différences

L’histoire se focalise principalement sur deux personnages excentriques, à savoir Aïssa, une jeune agente de sécurité et combattante en lutte, et Georges, un vieil acteur lassé et fatigué par son métier. Suite au départ de son bras droit, Georges fera ainsi la rencontre d’Aïssa. Peu à peu, une alchimie va s’installer et créer un lien social, au-delà de leurs différences respectives.

Pas grand chose à raconter

Une coquille vide, comme on en voit «trop» souvent dans le paysage cinématographique français actuel. La forme est une nouvelle fois délaissée par une mise en scène plate : scènes bancales, montage peu inspiré, champ-contrechamp exagéré, photographie terne.

La réalisatrice ne se préoccupe que de son sujet sans le magnifier ou l’embellir, à de rares exceptions près, avec ce passage ou les deux protagonistes se retrouvent devant un aquarium entouré de poissons des abysses, symbole d’une beauté difforme et différente, appuyé par un ton bleuâtre, comme pour la police d’écriture du titre du film et des acteurs.

Hélas, on s’en tient qu’au récit qui n’arrive jamais à décoller, la relation entre les deux acteurs est plutôt intéressante, l’ennui est omniprésent.
La scène du restaurant est celle qui reste en mémoire, puisque Gérard Depardieu nous prouve une énième fois qu’il est excellent dans ce registre-là, même si il aime jouer la carte du cabotinage.

Il n’y a pas de réelle substance dans « Robuste », ni d’impact émotionnel, ce qui aurait pu être bien plus intéressant à développer.
Constance Meyer survole son sujet, sans jamais lui donner une âme.

Conclusion

Pour son premier long-métrage, Constance Meyer rate le coche. Aidé néanmoins par un bon casting, elle n’arrive pas à susciter le moindre intérêt de son sujet. Cette différence des corps n’est qu’en surface. Gérard Depardieu sauve les meubles en quelque sorte, cela ne fait pas un film.

Robuste est disponible en DVD / Blu-Ray depuis le 23 aout 2022.

RÉSUMÉ

Lancinant et peu incarné, « Robuste » est un film peu intéressant, que ce soit dans le fond ou dans la forme. Une faible proposition cinématographique en soit.

Vous avez aimé ? Partagez :

François
François
Grand fan de Batman, d'Alien et d'Halloween. Il vit dans sa grotte, mais reste toujours à l'écoute de l'actualité cinématographique. Disponible à plein temps, il réagit plus vite que son ombre. Il déteste la langue de bois, et n'hésite pas à descendre les films surestimés.

Les favoris

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lancinant et peu incarné, « Robuste » est un film peu intéressant, que ce soit dans le fond ou dans la forme. Une faible proposition cinématographique en soit.[CRITIQUE] Robuste : Un somnifère de plus