Suite à la diffusion de Passengers sur TF1 hier, je souhaitais partager avec vous une analyse du film de Morten Tyldum. Si le film n’est pas mauvais et que le duo formé par Chris Pratt et Jennifer Lawrence tient plutôt la route, le film a connu un petit échec du côté de la critique. En effet, bien qu’il ne soit pas mauvais, Passengers est très hollywoodien et très calibré, ce qui le rend oubliable. Toutefois, le film aurait pu être très bon.

Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

L’une des plus grandes déceptions de ces dernières années est le film Passengers, librement inspiré de la nouvelle Le Voyage Gelé, de Philip K. Dick, parue en 1980 – avec Chris Pratt et Jennifer Lawrence. Il avait tous les éléments pour réussir, mais ça ne s’est pas produit.

Chris Pratt a même confié à Variety qu’il avait été ‘pris au dépourvu’ par les réactions, qualifiant l’expérience entière de ‘leçon’.

Après la sortie du film, le YouTuber Nerdwriter1 s’est demandé si en réarrangeant simplement les événements du film, celui-ci pourrait-il être meilleur ? Pour vaincre la plus grande déception du film, c’est-à-dire la prévisibilité de l’intrigue, il faut procéder à une révision structurelle.

NerdWriter1, aka Evan Puschak, a essayé dans une courte vidéo en remaniant simplement les points principaux de l’intrigue. Résultat, le personnage joué par Chris Pratt passe par une incroyable refonte. Si le film aurait été du point de vu d’Aurora (Jennifer Lawrence), c’est à dire dès qu’elle se réveille de son sommeil artificiel, notre empathie pour le personnage de Jim se transforme en méfiance, si on ne connait pas de suite le début de son histoire, ses intentions ne sont pas claires.

De plus, Evan Puschak propose également une autre conclusion pour le film. Durant le dernier acte du film Aurora (Jennifer Lawrence) ne peut pas pardonner à Jim (Chris Pratt) pour ce qu’il a fait, et pendant qu’il tente de réparer le vaisseau, il meurt, la laissant seule. Aurora se trouve donc dans une position très semblable à celle de Jim, sa solitude à bord du vaisseau commence à la hanter… et elle est tenté de réveiller un passager, tout comme Jim.

Avec quelques réajustements dans la structure du film et une autre conclusion, cette romance S-F devient un film S-F dramatique. Et clairement, on aimerait voir cette version. Encore une fois Passengers n’est pas un mauvais film, c’est plutôt bien emballé, les acteurs sont bons, l’unique problème vient de sa structure.

Réalisé par Morten Tyldum, Passengers est sorti le 28 décembre 2016 avec Jennifer Lawrence, Chris Pratt, Michael Sheen, Laurence Fishburne, Aurora Perrineau, Kimberly Battista, Jamie Soricelli et Marie Burke.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.