Night-Fare-Julien-Seri-Movie-Picture-01

Découvrez Night Fare, un thriller mêlant avec habilité action et suspense, qui se veut être en quelque sorte une réinterprétation de « Duel » de Steven Spielberg.

Vous le savez, nous soutenons et relayons régulièrement des projets de crowdfunding, et bien Night Fare est l’un des projets que l’on souhaite voir le plus vite possible sur grand écran tant sa présentation nous a séduit. Après ces quelques lignes, vous aurez-vous aussi l’eau à la bouche.

Aujourd’hui les studios brident la création, c’est une vérité chez nos amis américains, mais c’est aussi une réalité en France. Le constat est simple, en matière de réalisation française au cinéma ou à la télévision nous n’avons plus aucune prise de risque. L’hexagone empêche clairement la création, malheureusement c’est une vérité qui ne touche pas seulement la culture mais aussi le monde de l’entreprise, la création fait peur.

De temps à autre, il y a des passionnés qui croient dur comme fer en leurs projets, c’est le cas de Night Fare et de toutes les personnes qui impliquées sur ce long-métrage. Au lieu d’attendre l’accord – et en se pliant aux exigences – ou pas des studios, l’équipe a décidé de faire son film tel qu’il est sur papier. Et c’est plutôt une bonne chose.

Night Fare est le quatrième long-métrage de Julien Seri dont son premier film n’est autre que « Yamakasi » alors qu’il n’était âgé seulement de 23 ans. Il enchainera ensuite sur « Les Fils du Vent » et « Scorpion » avec Clovis Cornillac et Olivier Marchal. Bref, le bonhomme n’est pas un clown et il sait s’entourer.

De quoi ça parle :

Deux jeunes de banlieue, de retour d’une soirée parisienne bien arrosée, montent dans un taxi pour rentrer chez eux à une quinzaine de kilomètres de Paris. Au moment de régler la course, ils décident de ne pas payer et s’enfuient en courant… Ce n’était ni le bon taxi, ni le bon chauffeur pour faire ça… Le taxi va se mettre en chasse toute la nuit. Il ne va pas les lâcher, ni physiquement, ni psychologiquement… Ils vont souffrir…

Nous le disions, Night Fare est un projet ambitieux, si ambitieux que le film a réuni une belle équipe. D’abord le casting où nous retrouvons la belle Fanny Valette (Vertige, La Loi de Murphy, La Traversée), Jonathan Demurger vu récemment dans le rôle de Jean-Baptiste, l’un des frères de Belle, dans le film « La Belle et la Bête » de Christophe Gans. Et Jonathan Michael Howard (World War Z, Thor : Le Monde des Ténèbres).

Du côté de l’équipe technique, nous avons également de grands noms du cinéma Olivier Schneider, comédien, chorégraphe de combats et cascades (Fast and Furious 6, Safe House) ou encore Michel Abramowicz, directeur de la photographie (The Thing, Taken).

Aujourd’hui le petit budget du long-métrage est presque bouclé, mais l’équipe a décidé d’ouvrir une campagne de crowdfunding sur Ulule afin de financer les cascades et les scènes spectaculaires et d’avoir un rendu final tel qu’il est imaginé sur le papier. La campagne séduit d’ores et déjà du monde puisque parmi les contributeurs nous avons l’acteur Gérard Dessalles, un grand monsieur, que nous avons vu également dans le dernier court-métrage de notre ami et réalisateur Thierry Paya, Witch Bitch.

Ci-dessous vous retrouverez la vidéo teaser du film et si vous souhaitez soutenir le projet, qui a pour référence « Duel » de Steven Spielberg et « Collateral » de Michael Mann, rendez-vous sur la page Ulule.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.