Après The Carrie Mirror, The Psycho Mirror, Pulp Fiction, Heat à la sauce Sergio Leone, son hommage aux escaliers du Cuirassé Potemkine, l’auteur du Hell’s Club diffuse son dernier mashup, La Malédiction des Bronzés.

Avec La Malédiction des Bronzés, Antonio Maria Da Silva nous propose un tout nouveau film ou plutôt un court-métrage. Le travail effectué est vraiment bluffant. A ce niveau on ne parle plus de mashup, Antonio Maria Da Silva nous donne l’impression d’avoir dirigé l’équipe du Splendid sur le plateau des Bronzés font du Ski pour nous proposer un film dramatique. C’est à la fois, drame, romantique, action et horreur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.