Présent au festival de Cannes 2018, Burning a tenté de faire sensation. Un film entre la romance et le thriller. Ce long-métrage de Lee Chang-Dong ne laisse pas indifférent. Pour autant faut-il se procurer le DVD ou le Blu-ray ?

Un film qui prend son temps

Le synopsis du film est simple :

Lors d’une livraison, Jongsu, un jeune coursier, tombe par hasard sur Haemi, une jeune fille qui habitait auparavant son quartier. Elle lui demande de s’occuper de son chat pendant un voyage en Afrique. À son retour, Haemi lui présente Ben, un garçon mystérieux qu’elle a rencontré là-bas. Un jour, Ben leur révèle un bien étrange passe-temps.

La première partie du film verse dans le sentimentale avec la rencontre de nos deux personnages et la romance qui va en découler. Jongsu tombant amoureux de Haemi dont le caractère est plutôt candide et “pure”. Celle-ci tente de croquer la vie à pleine dent malgré les contraintes imposées par la société comme le manque d’argent et l’obligation de vivre dans un appartement terriblement petit.

Mais le couple s’épanouit malgré tout jusqu’au jour où Haemi s’en va quelques temps en Afrique. Elle demande donc à Jongsu d’aller chez elle s’occuper de son chat durant son absence.

En bref, à son retour le protagoniste de Ben va faire son arrivée et chambouler les habitudes établies avant le départ. Le film va basculer de la romance au Thriller. Chose assez surprenante sachant qu’à aucun moment le film ne va nous surprendre. L’écriture est loin d’être parfaite, car on sait ce qui arrive à Haemi et le long-métrage prend trop son temps et à tel point de nous montrer des scènes dont l’utilité est inexistante. Ex : le jugement du père de Jongsu ou encore la scène avec la mère de ce dernier.

Loin d’être mauvais, Burning est agréable à regarder, même si les archétypes des personnages sont beaucoup stéréotypés. Le pauvre tentant de s’en sortir, mais loyal et droit, la fille totalement candide et le riche ténébreux, dont on ne sait rien.

La photographie sauve tout de même un peu le tout avec des paysages à couper le souffle par moment. Plus spécifiquement dans le village natal de Jongsu.
Notons qu’aucun bonus ne fut présent dans la version nous ayant été fournie.

Conclusion :

Burning est un bon film, il faut le dire. Cependant, il faut aimer les longs-métrages prenant leur temps. Toutefois, le film oscillant entre romance et thriller, il est difficile de bien l’apprécier.

Il mérite le visionnage et qu’on lui accorde du temps, même si certains pourront trouver le temps long tant Lee Chang-Dong prend le temps de bien poser ses personnages et son univers. Notons la bonne prestation des acteurs, même s’ils sont cloitrés à suivre un schéma cloisonné de par des archétypes de personnages très rigides.

Burning sera disponible en DVD, Blu-Ray et VOD le 5 Février.

2 Commentaires

  1. Merci pour votre critique.
    Je me permet de laisser un commentaire car je suis en désaccord.
    Je trouve justement qu’aucune scène n’est de trop et qu’elles ont toutes leur utilité. C’est la première chose que je me suis dit en sortant de la projection :
    « On a l’impression qu’il ne se passe rien alors que c’est tout l’inverse, chaque scène apporte une pierre à l’histoire ».
    Et pour le coup, nous ne pouvons pas du tout affirmer que nous savons ce qui arrive à Haemi.
    Nous pouvons le supposer mais plusieurs versions sont possibles, rien n’est confirmé. Et c’est là où c’est très fort (je trouve).
    Chaque scène apporte des informations et des mystères laissant toutes les interprétations possibles (dont la scène du procès du père et celle avec la mère).
    Par contre, je suis d’accord avec vous, la photographie est magnifique, à « couper le souffle ».
    Pour ma part, il s’agit d’un excellent film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.