AccueilChroniquesAdopte un CréatifAdopte un Créatif : Interview avec Jeremy L Ralte, l'auteur original de...

Adopte un Créatif : Interview avec Jeremy L Ralte, l’auteur original de la vidéo virale « Un homme affronte une tempête en imitant Michael Jackson »

Laissons les tendances de côté et intéressons-nous à l’originalité. Avec Adopte un Créatif, vous allez découvrir des passionnés, des créatifs, des youtubeurs / youtubeuses méconnu(e)s qui font l’actualité du web. Pour ce nouveau numéro, je suis parti à la rencontre de Jeremy L Ralte.

Aujourd’hui, c’est un numéro spécial d’Adopte un Créatif que je vous propose. Suite au buzz suscité par une vidéo sur nos réseaux sociaux, j’ai souhaité en savoir davantage sur son auteur. Explications.

Interview également disponible en Anglais.

Une vidéo virale de 2020

Remontons dans le temps. En avril 2020, le monde entier doit faire face à l’une des plus grandes crises sanitaires de son histoire. De nombreux pays mettent en place un confinement de la population pour essayer d’endiguer le Covid-19. Afin de s’occuper durant le premier confinement, les gens du monde entier vont faire preuve de créativité pour combattre l’ennui. C’est là que rentre en scène Jeremy L Ralte.

Jeremy est originaire du Mizoram, un État de l’Inde du Nord-Est. Lors d’une tempête cyclonique, il décide de braver le vent avec une imitation de Michael Jackson. Dans la vidéo, nous apercevons le jeune homme faire une performance en direct sur la chanson « Earth Song » de Jackson. Extrait de l’album HIStory (1995), la chanson aborde les thèmes de l’environnement et évoque la guerre, la pollution, la déforestation et la cruauté envers les animaux. L’objectif de Michael Jackson était de faire passer un message écologiste.

Très rapidement, la vidéo de Jeremy L Ralte devient virale. Son imitation du Roi de la Pop ainsi que sa sortie sur la pointe des pieds ont amusé les internautes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jerms (@jeremy.l.ralte)

Un second buzz en 2022

Début 2022, plusieurs îles de l’Ouest de l’Océan Indien sont en alerte suite au cyclone Batsirai. C’est notamment le cas pour l’île Maurice, La Réunion et Madagascar. Dans la foulée, notre page Facebook fait l’objet de plusieurs notifications.

En effet, la vidéo de Jeremy L Ralte connait un second buzz auprès de la population des îles en alerte cyclonique. Pour vous donner une idée, la vidéo (retirée depuis) est passée d’une centaine de vues à plus d’un millions de vue et des milliers de partages et réactions. Dans les commentaires, beaucoup d’internautes ont souhaité reproduire la vidéo de Jeremy L Ralte lors du passage de Batsirai.

C’est notamment le cas de l’artiste mauricien Warren Chris Etowar. Suite au buzz de la vidéo de Jeremy L Ralte sur notre page Facebook, plusieurs de ses amis lui ont demandé de reproduire la vidéo. Interrogé par le site lexpress.mu, Warren Chris Etowar explique : ‘Au fait, plusieurs amis m’ont taggué depuis l’annonce du cyclone Batsirai dans une vidéo datant de 2020. Tout en sachant que je suis fan de Michael Jackson depuis ma tendre enfance, ils me voyaient reprendre cette vidéo… Il était vers 15 h-15 h 30, j’étais chez mon cousin, on jouait aux jeux de société, et d’après les infos de la météo, le cyclone allait passer à son point le plus rapproché de Maurice vers 16 heures. Le vent était au rendez-vous, et je me suis souvenu de cette vidéo… Je ne m’attendais pas à ce que cette vidéo devienne virale jusqu’à même être partagée des milliers de fois sur les réseaux et faire le buzz à la Réunion et Madagascar.

A la rencontre de Jeremy L Ralte

Suite au second buzz de la vidéo de Jeremy L Ralte, j’ai proposé à Jeremy une interview. L’idée est de faire la lumière sur l’auteur de la vidéo originale, mais aussi de connaitre les coulisses d’une des vidéos les plus drôles d’Internet.

Découvrez les coulisses de cette vidéo et l’univers de Jeremy L Ralte, qui est aussi le chanteur du groupe de metal Stacy’s Penitence.

Bonjour Jeremy, merci d’avoir accepté mon invitation et d’avoir accepté de répondre à mes questions.

Jeremy : Merci Thomas de l’avoir proposé. Je suis vraiment nerveux et je ferai de mon mieux… Pour être honnête, je ne suis pas doué pour les interviews.

Dis-nous en plus sur toi :

Jeremy : Je vis à McDonald Hill, Zarkawt, Aizawl, Mizoram… un état du nord-est de l’Inde. Je suis toujours en train de trouver mon chemin dans la vie… J’aime la musique, les sports et oui, faire des vidéos… documenter les choses…

Tu es l’auteur d’une des vidéos les plus drôles d’Internet. Comment t’es venu l’idée d’imiter Michael Jackson en pleine tempête ?

Jeremy : (Rires) Ce n’est pas la vidéo la plus drôle. Eh bien, les tempêtes, où nous vivons n’est pas nouveau pour nous. En fait, j’ai eu l’idée de mon défunt frère qui m’a influencé dans tous les domaines. Il faisait ça quand on était enfants. Donc, la nuit avant que je tourne la vidéo… il y avait une autre énorme tempête et mon frère et moi, nous sommes sortis sous le porche et avons commencé à chanter à pleins poumons « Earth Song ». Puis ça m’a frappé, je me suis dit que lorsque la prochaine tempête arriverait, je ferais cette vidéo. Le lendemain matin, après ma course, il y avait un gros orage… alors je suis descendu, j’ai posé mon téléphone sur le porche… et c’est comme ça que c’est arrivé.

Ce qui a fait beaucoup rire les internautes, c’est aussi la fin de la vidéo où tu pars sur la pointe des pieds. Pourquoi avoir terminé la vidéo comme ça (rires) ?

Jeremy : (Rires) Oui ! J’ai beaucoup ri à la fin. Enfin, c’était surtout parce que je portais des chaussettes avec des tongs et que j’avais peur de glisser. J’essaie de maintenir l’équilibre ! La tempête a été assez soudaine et je n’ai pas eu beaucoup de temps pour me changer.

Très rapidement, la vidéo est devenue virale. Quelle a été ta réaction ?

Jeremy : J’ai été surpris en fait. Je fais des vidéos parce que j’aime faire des vidéos… Je n’essaie pas d’attirer l’attention ou quelque chose comme ça… c’est plus un hobby. Donc, quand elle est devenue virale, j’étais choqué et évidemment heureux, mais je ne savais pas vraiment quoi faire. Pour être honnête, j’étais nerveux pour ma prochaine vidéo. Que faire si ce n’est pas un succès ? Donc, je suppose que ça a changé ma mentalité en quelque sorte… ça a tellement changé que j’ai même oublié pourquoi j’ai commencé à faire des vidéos… pour le plaisir, pas pour l’attention ou pour devenir viral… Donc, j’ai essayé de m’améliorer et de m’amuser au lieu de faire des excès.

J’ai téléchargé cette vidéo parce que je pensais que je n’avais pas téléchargé de vidéos depuis un moment. Et puis les médias indiens m’ont envoyé un SMS et m’ont posé toutes ces questions… J’essayais de garder mon calme, c’était énorme pour moi. J’ai même commencé une chaîne YouTube. J’essayais de me développer autant que je le pouvais à l’époque… mais les choses changent.

J’ai vu sur ton profil Instagram une autre vidéo où tu imites les samouraïs en pleine tempête. Elle est très drôle également.

Jeremy : Oui, c’est arrivé en avril, les tempêtes sont fréquentes en avril… et c’était moi qui cherchait à attirer l’attention. (Rires). Mais le costume… c’est le costume de samouraï de mon frère et un bâton de bokken.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jerms (@jeremy.l.ralte)

As-tu enregistré d’autres vidéos dans ce style ?

Jeremy : Oui, je l’ai fait, comme je l’ai dit, les tempêtes sont fréquentes et elles ne sont pas nouvelles. J’en ai fait beaucoup en fait, dans la tempête. J’en ai fait un dans un costume de Bruce Lee, avec la fameuse combinaison jaune, et elle a même été partagée sur 9gag. J’ai fait d’autres vidéos où je danse à moitié nu sous la pluie et un peu d’orage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jerms (@jeremy.l.ralte)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jerms (@jeremy.l.ralte)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jerms (@jeremy.l.ralte)

Avant que je te contacte, savais-tu que ton imitation de Michael Jackson faisait encore le buzz en 2022 ?

Jeremy : Non, je ne le savais pas. Je pensais que c’était une chose du passé, bien que je reçoive des likes ici et là sur la vidéo de l’étranger. J’ai été surpris quand tu me l’as annoncé et quand tu m’as proposé cette interview. Et les gens m’envoient des liens où ma vidéo a été mise en ligne sur certaines plateformes, comme les gens qui réagissent sur YouTube avec le titre « ce que font les Philippins pendant un typhon », je ne suis pas sûr.

Et l’année dernière, le combattant de l’UFC Derrick Lewis a même mis en scène ma vidéo. Et les gens m’ont envoyé ça aussi. Donc, c’est tout.

Aujourd’hui, ta vidéo est devenue plus que virale. Elle fait elle-même l’objet de parodie. Que penses-tu des internautes qui reprennent ta vidéo ?

Jeremy : Je suis simplement heureux que les gens aient pu en tirer le meilleur parti, qu’ils l’apprécient et s’amusent avec. Au début, j’étais déçu parce que je pensais que je n’avais pas beaucoup de crédit en tant que propriétaire de la vidéo, pour être honnête. Les gens m’ont envoyé tous ces liens où ils utilisaient ma vidéo. Ils m’ont demandé pourquoi je n’avais rien fait, que je devais être crédité pour la vidéo et tout ça. Et je pense que ça m’a rendu amer. Et depuis qu’elle est devenue virale, je veux tellement être crédité que j’ai même ajouté mon nom sur certaines de mes vidéos qui ont suivi. Mais comme je l’ai dit, je me suis perdu pendant un moment à l’époque.

Cela a changé ma mentalité… mais d’une certaine manière, non pas que je me sois trouvé ou quoi que ce soit… crédit ou pas crédit, cela n’avait pas vraiment d’importance. Les gens l’apprécient, j’aime faire des vidéos… une situation gagnant-gagnant je suppose. Faire du monde un endroit heureux.

facebook-jeremy-i-ralte-cover-warren-chris-etowar

(Cliquez sur l’image pour voir la vidéo de Warren Chris Etowar)

facebook-jeremy-i-ralte-cover

(Cliquez sur l’image pour voir une autre reprise de la vidéo de Jeremy)

Quels contenus consommes-tu sur Internet ? Qu’aimes-tu regarder ?

Jeremy : Je regarde différents types de contenus. Ça change en fonction de mes intérêts dans la vie. Quand je suis dans la musique… Je regarde des vidéos sur la musique, et ainsi de suite… parfois je suis les tendances et les propositions d’Internet, donc je ne peux pas préciser. Parfois, des vidéos d’auto-assistance.

Quel est ton premier souvenir avec internet ?

Jeremy : C’était en 2003, nous avions un accès Internet par ligne commutée. Mon frère et moi jouions à « Kaun Banega Crorepati« , une version indienne de « Qui veut gagner des millions ?« . Nous avons utilisé l’un des jokers où l’on peut appeler à l’aide. Nous avons donc composé le numéro de la ligne fixe de notre grand-mère, et celle-ci a décroché le téléphone. Mais elle ne connaissait pas du tout les réponses. Et papa est arrivé et nous a grondé (rires).

Parlons Pop Culture. Peux-tu nous dire quels sont tes œuvres favorites ? Tes influences ?

Jeremy : Je suis un homme de loisirs, et je fais beaucoup de choses… Je joue de la musique et j’écoute surtout du rock, et je change selon l’humeur… donc je change de qui j’écoute selon mon humeur… Je suis influencé par des groupes comme Emery, Biffy Clyro, Linkin Park (Chester Bennington est un de mes chanteurs préférés)… et ils m’influencent aussi dans l’écriture de mes chansons (rires).

Je fais aussi du sport, je joue au football, au futsal, au basket (parfois). Et je m’entraîne pour devenir un triathlète. C’est un rêve pour moi d’être un Ironman. Depuis longtemps.. Je ne suis même pas sûr de ce que je veux dans la vie. Donc je suppose que je finis par faire beaucoup de choses. Puis j’ai découvert le triathlon et l’Ironman… ça a changé ma façon de voir la vie. Je ne sais pas comment, mais dans le bon sens.

J’aime documenter les choses, comme je documenterais une araignée mangeant une mouche et raconterais ce qui se passe ou documenter notre sentier quand nous faisons de la randonnée… J’ai fait ça il y a un moment. J’ai appris ça en regardant Discovery Channel. Donc je suppose que j’ai fait des vlogs avant que ça s’appelle vlogs (rires). Mais je les garde pour moi.

Et en 2013, j’ai commencé à faire ces vidéos influencées par Vine où je faisais une vidéo ‘défi’ où je criais dans des lieux publics, des gares, des avions, des salles de classe… (rires).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jerms (@jeremy.l.ralte)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jerms (@jeremy.l.ralte)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jerms (@jeremy.l.ralte)

Cette vidéo est peut-être la première qui est devenue virale localement. Au moins dans les États du nord-est de l’Inde… si je ne me trompe pas.

Et j’ai aussi commencé à lire des livres récemment, je n’en ai pas lu beaucoup, mais j’aime La Dernière Leçon de Mitch Albom… Je n’ai pas de favori…

Un de mes films préférés doit être Vampires en toute intimité (2014), mon ami Matthew m’a fait découvrir Taika Waititi, j’aime son humour. Et je pense que Friends est ma série préférée… ou The Office… Je n’arrive pas à me décider. Et pour ce qui est des anime, je n’en regarde pas beaucoup, mais j’aime bien Dororo (2019). J’adore l’OST de Dororo et les OST des anime sont toujours incroyables. J’ai récemment regardé The Demon Slayer ! Je l’adore. Et j’adore les œuvres des studios Ghibli. J’ai l’impression d’être au Japon.

Concernant, les super-héros, je préfère DC à Marvel… parce que c’est plus sombre. Et les méchants de DC sont si authentiques. Mon héros préféré, je suppose que c’est The Flash, car la super vitesse est un pouvoir qui me fait rêver… ou la téléportation. J’apprécie énormément la franchise Star Wars.

La liste peut être longue, mais globalement c’est ce que j’affectionne. En résumé, la musique et le sport sont mes passions.

stacy-s-penitence

Tu m’as parlé de la musique comme d’une passion, j’ai vu que tu faisais partie du groupe Stacy’s Penitence. Peux-tu nous présenter le groupe et les membres du groupe ?

Jeremy : Actuellement, le groupe compte 4 membres… Bobo Renthlei joue de la guitare, des synthés, et des chœurs et il produit notre musique. Il a un incroyable home studio. Puia Hmar joue de la guitare et des chœurs et Zama Ralte joue de la basse et des synthés et je chante dans le groupe. Parfois je joue du clavier ou de la guitare, s’ils me laissent faire (rires).

Nous avons fait de notre mieux pour être cohérents dans la musique, avoir plus de matériel, mais cela semble impossible parfois, nous essayons toujours et nous prévoyons de faire un album ou au moins un EP. Nous devons gérer avec nos affaires personnelles, il parfois difficile de trouver du temps.

Notre dernier titre, Reason To Stay, actuellement disponible sur Youtube, a été écrit par Zama, notre bassiste. Nous partageons et échangeons nos idées en studio. C’est comme ça que nous arrivons à une chanson… nous partageons nos idées.

Nous avons joué dans des festivals comme l’Orange Festival, Chapchâr Kût (Festival à Mizoram). Ma performance à l’Orange Festival a été massacrée à cause de mon allergie à l’hiver… J’avais tellement honte. J’avais des fissures dans la voix encore et encore.

Nous jouons différents genres de rock… surtout du rock… du métal, du metalcore… Le groupe n’appartient pas à un genre spécifique.

Avec un peu de chance, nous trouverons bientôt du nouveau matériel!

Penses-tu faire de nouvelles vidéos à l’avenir ?

Jeremy : Oui, je vais essayer de faire de nouvelles vidéos. C’est vraiment dur parfois. Il n’y a aucune idée, aucune motivation. Surtout depuis la disparition de mon frère. Je n’ai pas envie de faire quoi que ce soit. Mais je ne peux vraiment pas rester à bouder et à être triste… donc oui, je vais essayer de faire plus de vidéos !

Pour terminer. As-tu un message pour les internautes du monde entier, mais aussi les créateurs de contenus, qui ont apprécié ton imitation de Michael Jackson ?

Jeremy : (rires), je ne suis pas en état de dire quoi que ce soit à qui que ce soit. Je pense que nous devrions être honnêtes envers nous-mêmes… faire ce que nous aimons, je sais que c’est un cliché… et se rappeler pourquoi nous le faisons, et nous amuser. Aussi, faites tout ce que vous pouvez pour sauver l’environnement. #saveearth

Et, pour la vidéo… tous les crédits à la merveilleuse « Earth Song » de Michael Jackson… ma vidéo ne serait rien sans elle… et toutes les personnes impliquées dans celle-ci… les studios, les labels…

Et je pense aussi à mon frère, qui m’a donné l’idée et m’a fait découvrir une musique merveilleuse.

Nous sommes arrivés à la fin de l’interview. Une nouvelle fois, merci d’avoir répondu à mes questions.

Jeremy : Je te remercie beaucoup pour cette interview et cette discussion.

Retrouvez Jeremy sur les réseaux sociaux :
Instagram
Youtube

Retrouvez Stacy’s Penitence sur les réseaux sociaux :
Facebook
Instagram
Youtube

Propos recueillis par Thomas O. pour Eklecty-City.fr, qui remercie Jeremy de s’être prêté au jeu d’une interview.

Vous avez aimé ? Partagez :

Thomas
Thomas
Rédacteur en chef et chroniqueur anti-protocolaire. Enfant des années 80's / 90’s biberonné à la Pop Culture.

Les favoris

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.