Batman v Superman est un film qui divise beaucoup les foules. On a l’impression que le public attendait un chef d’œuvre pour ce blockbuster, une exigence demandée depuis la trilogie Batman de Nolan. Ce n’est pas une mauvaise chose de vouloir la qualité, c’en est une autre quand on critique le film en s’appuyant sur des œuvres de Nolan…

La déconstruction des personnages

Synder n’est pas Nolan, Ce film Superman ne fait pas parti de l’univers Nolanesque, et c’est tant mieux car le nouveau sang enrichi la figure mythique de la chauve souris et de l’homme d’acier qui avait tantôt perdu de sa superbe avec des séries (ou pas) ou qui a été incompris dans le film du Grand Bryan Singer.

N’oublions pas que la star du film c’est Superman. Un héros Dieu qui a réconcilié les non fans avec ce personnage lisse et parfait. Le premier film a été une vraie maestria redéfinissant le personnage de façon plus sombre et plus adulte. Même si le film avait quelques imperfections futiles qui ne gâchaient en rien la narration du long métrage, on a eu le droit à un personnage surpuissant égratigné par des forces qui l’ont fait vaciller et faire un choix final qui l’a conduit à perdre et à se rabaisser. On aime ou pas ce Superman plongé dans la violence, force est de constater qu’il évolue dans un monde complexe, un monde qui nous ressemble, froid, cynique, violent, fou mais en quête d’un sauveur (ou de quelque chose pouvant solutionner les problèmes).

Batman-v-Superman-Dawn-of-Justice-2016-–-Movie-Picture-61

La figure du super héro est connu, ils ont des codes, une noblesse… je n’ai pas ressenti cette noblesse et ces codes qui caractérisent ces figures « DCylogique » (comme « marvelogique » après tout, les super héros de DC et Marvel partagent les mêmes valeurs/codes/pouvoirs) dans les personnages MAIS je ne l’ai pas vu comme un défaut, au contraire, je l’ai vu comme une déconstruction des personnages. Superman est critiqué pour ses interventions nobles alors qu’il aide les gens, ses actes sont remis en question, décortiqué par des médias blasés et cynique : ‘tout acte est politique‘ entend t-on dans l’une des émissions passé dans le film ! Comme si être bon devait être justifié ou remis en question !

Batman a semble t-il aussi souffert de cette remise en question d’où le fameux costume griffonné (tiens comme le mot « false god » écrit sur la statue monument représentant l’homme d’acier) et bien sûr pour les connaisseurs du chevalier noir, la réflexion suivante : « L’existence du Batman a elle crée des personnages plus dangereux les uns que les autres ? » est en parallèle avec ce que vit Superman sur un plan plus mondiale : « Doit il exister au prix d’attirer de nombreuses menaces ? Est ce que son existence sert pour l’humanité ?« 

ATTENTION SPOILER

[la scène de l’attentat est à la fois choquante et magistrale, choquante car le héros à la cape rouge « n’a rien vu venir » pire il ne pouvait pas sauver les gens, quand la bombe explose, magistrale car elle montre une défaite de Superman, tout Dieu qu’il est en puissance il ne l’est pas en omnipotence le conduisant à l' »erreur » de ne pas être intervenu à temps. C’est extrêmement tragique, car si Superman existait réellement dans notre monde, il ne pourrait pas nous sauver des terroristes, l’ennemi étant caché là où l’on ne l’attend pas. Brillant]

FIN DU SPOILER

Batman et Superman sont en crise dans un monde qui les rejettent majoritairement. Ok, le film a des défauts mais ils n’en sont pas catastrophique au point de rater le film ou de dire que c’est une bouse, il y a beaucoup d’éléments et d’audace dans le traitement de ses personnages et des évènements qui se produisent dans ce film. Je ne sais pas si ce film durera dans le temps et finira par être une référence, mais une chose est sûre, Batman v Superman montre une nouvelle manière de développer les héros, l’année 2016 est une année charnière car on a vu l’arrivée de l’irrévérencieux Deadpool qui fiche une claque au politiquement correct sur un ton léger, ce Batman v Superman à l’ambiance lourde remettant en question ces héros tout comme le Captain America : Civil War (moins dantesque que le comics mais que voulez vous on peut pas tout avoir) qui avant sa sortie est assombri par l’attente des fans de Suicide Squad mettant en scène les méchants de Batman, autant de films qui donnent la promesse de s’affranchir des films de super héros, de remettre en question le genre en leur donnant un ton plus acide.

Du côté des supers héros aussi il va y avoir un défi à relever avec le Docteur Strange (ou Iron Fist pour la série) qui introduira un aspect magique voir féérique s’approchant de la fantasie ou alors l’arrivé des Inhumains qui vont développer tel Hellboy un univers parallèle au sein de notre monde.

Un nouveau X-Men revu et corrigé avec des personnages beaucoup plus sulfureux ? (je signale que la série Flash est précurseur en matière de « fantasie comics » en ayant introduit des méchants tel que Gorilla Grodd, le what the fuck du méchant… putain un singe télépathe, l’univers parallèle ET la série dérivée Legends of Tomorrow qui intègre dans l’équipe A T O M le méchant de Flash Captain Cold).

Concernant la fin du film je trouve la trouve pleine d’espoir. Sans la dévoiler, le discours de Batman suite à un évènement tragique (les « balls » d’avoir fait ça ! bravo ! j’applaudis mais dommage que le marketing du film Justice League ait tout gâché) dresse un portrait peu flatteur de l’humanité mais prends conscience qu’il faut s’unir pour se protéger pour continuer de protéger les faibles. Rien n’est perdu, on peut tout changer dans un monde sombre qui a perdu espoir, il suffit que ceux qui ont le désir et le pouvoir de le faire s’unissent pour renforcer cet idéal qu’il projette sur ce monde… mais j’anticipe déjà League of Justice.

Putain de trailer…

Les trailers d’aujourd’hui ont tendance a montré beaucoup d’éléments du films. Les fans de comics ou autres futurs spectateurs fan de ce genre de films ne devraient voir minimum qu’un seul trailer quand il est sûr d’aller voir ses héros préférés, de nombreux passages épiques et visuellement fort sont montrés, je suis heureuse d’avoir vu très peu de ces trailers hyper spoiliant car j’ai pu apprécier des scènes très puissantes et qui découvertes dans un trailer perd de leur valeur et de leur saveur. (vous êtes sérieux de spolier le big méchant et l’arrivé de Wonder Woman).

Batman-v-Superman-Dawn-of-Justice-2016-–-Movie-Picture-63

Un film symbolique

Dès l’introduction du film, les origines de Batman nous sont introduites et ont pu faire bondir les spectateurs connaisseurs de l’homme chauve sourie. Cette fameuse scène d’élévation qui s’avère être un souvenir fantasmé d’un Bruce Wayne fait office d’avertissement. Des choix narratifs vont être faits et pourront sembler alourdir la narration ou alors la survolé car des éléments nous sont donnés sans plus d’explication (scène du rêve, la scène du cheval dans les poussières du building, le costume de Robin pleins de graffitis, les confrontations Batman Superman).

Wonder-Woman-2017-Movie-Picture-02

Ne boycotter pas Wonder Woman !

Le cas des supers héroïnes, figure maudite du cinéma et des séries car surement écrite par des hommes qui ne comprennent pas les femmes ou qui ont une façon caricatural d’écrire un personnage féminin (pour l’instant Jessica Jones est celle qui est au top et a même surpassé en terme d’écriture Daredevil, oui je le dis, Jessica Jones est un chef d’œuvre maîtrisé de bout en bout qui ne rate pas son final comme son collègue aveugle qui décidément n’atteins pas l’excellence malgré son indéniable qualité). Or, ce qui me fait peur avec les critique négative de Batman v Superman, c’est une projection d’une frustration injustifié ressentie par une partie du public du film sur la prochaine œuvre de DC à savoir Wonder Woman.

En effet cette dernière déjà présente dans le film a montré un premier combat, elle a été dévoilé et a perdu de son « mystère » alors qu’un film sur elle est à venir (on dit que son rôle ne sert à rien, mais son rôle est justifié lors d’une scène précise où elle sert de lien avec tout les prochains super héros de la League of Justice). On pourrait dire de même pour Batman mais le temps que ce dernier sorte de l’eau aura coulé sous les ponts. Ma crainte est que le film Wonder Woman de par les critiques (notamment celle des Rotten Tomatoes) arrivent à un mauvais timing où le public est influencé par une mode des médias en général qui se dit lassé des supers héros entrainant un dégoût des spectateurs pour voir le film WW…

(Est ce que les critiques diront un jour qu’ils sont lassés par le genre de la comédie ? le thriller ? Les blockbusters en général ? Pourquoi les super héros surtout ? C’est quoi cette chasse aux sorcières débiles alors que les héros sont des figures représentant la mythologie de notre époque et donne des valeurs de courage, de paix, [malgré les coups de tatanes dans la gueule] de fraternité, de don de soi).

Alors peut être que je suis sur le coup très très trèèèèèèèèèès parano, et j’espère me tromper et voir un film potable mettant en scène une héroïne brisant la malédiction au cinéma des mauvais perso de super héroïne. L’avenir nous le dira.

Conclusion très brève : Le film est fun, vaut le coup d’œil, le Superman est intéressant, le Batman est superbe, il y a de beau moment de bravoure et surtout… Le film ne mérite pas tant d’acharnement et de critique et sans être parfait il n’est pas mauvais !!!! Donc acceptez le, comprenez le, critiquez le avec intelligence pour créer du débat constructif et passionné et ne vous privez pas d’un bon spectacle ! Ce serait dommage !

Wonder-Woman-2017-Movie-Picture-03

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.