De la pop culture à la porn culture, avec Carré Rose la rédaction d’Eklecty-City va à la rencontre des actrices X qui nous confient leurs débuts dans l’industrie du porno, les coulisses du métier, leurs actualités du moment et bien-sûr leurs gouts culturels. Pour ce nouveau numéro, je suis partis à la rencontre de Ryder Skye.

Ryder Skye est d’origine caucasienne et japonaise. Avant d’entamer une carrière dans l’industrie pour adulte elle était strip-teaseuse. En tant que féministe, Ryder Skye s’identifie comme une féministe sexuellement positive, soutenant la pornographie comme source de pouvoir pour les femmes et contre le féminisme anti-pornographique. Elle déclare à ce sujet ‘J’ai l’impression que la majorité des féministes, en particulier les conservatrices ou les radicales, ont perdu de vue la véritable définition du féminisme. C’est comme s’ils étaient perdus dans l’idée que les femmes ne sont pas des créatures sexuelles comme les hommes, mais des victimes de la sexualité en général’.

Ryder Skye est aussi passée par le cinéma, nous l’avons vu dans Sex and the City et dans une célèbre série de Showtime.

L’interview est aussi disponible en Anglais ici.

Bonjour Ryder, merci à toi de participer à ‘Carré Rose’ notre chronique coquine. Dans le cas où il y aurait des internautes qui ne te connaissent pas peux-tu te présenter ?

Ryder : Je m’appelle Ryder Skye et depuis 12 ans, je fais carrière dans la pornographie.

A quel âge as-tu décidé de rentrer dans l’industrie du X et quelle est l’origine de ton pseudo ?

Ryder : J’avais 12 ans de moins qu’aujourd’hui quand j’ai commencé dans l’industrie des adultes et il n’y a pas grand-chose à dire sur mon nom. C’est l’un des premiers noms qui m’est venu à l’esprit, alors j’ai continué avec.

J’ai entendu dire que tu avais tourné ton premier film un dimanche de Pâques. (Rires)

Ryder : C’est ce que j’ai fait. (Rires)

Parle-nous de ta première expérience de tournage. Comment cela s’est passé ?

Ryder : C’était une scène solo de ‘grands jouets’. J’ai eu ma première expérience de pornstar juste avant d’aller dîner avec ma famille le dimanche de Pâques. Je n’avais jamais fait de porno auparavant, donc j’étais très nerveuse et très excitée. Ça s’est très bien terminé. À tel point que j’ai décidé ce jour-là que l’industrie du porno était là où je devais être.

Quel est ton meilleur souvenir de tournage et la scène dont tu es le plus fier ?

Ryder : Honnêtement, je dois dire que j’ai des souvenirs de tous mes tournages et que j’ai aimé chaque minute de chacun d’entre eux. Je suis très fier d’eux tous aussi. Bien que je puisse dire que mon type de tournage préféré était les longs métrages tels que ‘This Ain’t Gilligans Island’ et ‘Dukes of Hazzard XXX’.

Le fantasme que tu n’as pas encore réalisé ?

Ryder : Hmm, si je ne l’ai pas encore réalisé, je ne suis pas sûr de savoir comment répondre à cette question avant de l’avoir fait.

Lors des tournages, prends-tu réellement du plaisir ou es-tu uniquement dans la simulation ?

Ryder : J’y vais, je m’amuse et j’essaie d’être aussi organique que possible. Il n’y a aucune garantie que vous aurez une alchimie parfaite avec la personne avec qui vous travaillez, mais j’essaie quand même d’en profiter. Après tout, comment se faire payer pour avoir des relations sexuelles peut ne pas être un bon moment ? C’est littéralement, à mon avis, le meilleur travail qui soit.

A ce jour quel est selon toi le meilleur studio de production ?

Ryder : Il n’en reste plus beaucoup, semble-t-il, mais je dois dire que Adult Time, Vixen et Brazzers sont parmi les meilleurs studios en ce moment.

Es-tu une grande consommatrice de porno ?

Ryder : Non, je regarde rarement. Comme je le fais depuis si longtemps maintenant, je pense que ma perception a changé. Je suis devenu un peu blasé.

Qu’est-ce que tu aimes et qu’est-ce que tu détestes dans le porno ?

Ryder : J’adore l’aspect performance globale du porno du début à la fin. Ce que je n’aime pas dans l’industrie du porno maintenant, c’est la façon dont les choses ont évolué et ont tué l’aspect glamour de l’industrie. N’importe qui peut le faire, donc il n’y a plus vraiment de ‘Pornstars’.

Quelles sont tes limites pour une scène ?

Ryder : Tout jusqu’à l’anal. Cela ne veut pas dire que je me limite ici.

Quels conseils donnerais-tu aux futures actrices qui souhaitent embrasser cette carrière ?

Ryder : Restez motivé, soyez indépendante et économisez de l’argent.

Tu le sais chez Eklecty-City nous traitons de l’actualité cinéma. Avec quel acteur / actrice souhaiterais-tu passer une soirée (rires) ?

Ryder : Je déteste être si générique, mais je dois dire Chris Hemsworth. C’est un homme complet.

Justement profite de ces quelques lignes pour lui adresser un message (rires).

Ryder : Oui, s’il te plaît et merci. (Rires)

Alors, qu’est-ce qu’il faut faire pour te séduire ?

Ryder : Une personnalité amusante et un joli visage.

Si demain ta vie doit faire l’objet d’un biopic au cinéma, quelle serait l’accroche de l’affiche du film ?

Ryder : ‘Close but No Cigar’

Justement, parlons un peu de tes gouts culturels. Quels sont tes films préférés ?

Ryder : J’ai beaucoup de choses, mais d’emblée, je vais devoir dire… Magnolia, Moonlight Mile, Petits suicides entre amis et Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare.

Tu as joué dans la série Dexter, mais aussi dans le film Sex and the City. Comment êtes-vous arrivé sur ces deux projets ?

Ryder : J’ai auditionné pour les deux rôles. J’en garde de bons souvenirs.

(Ryder Skye apparait dans l’épisode deux de la troisième saison de Dexter.)

Parle-nous de ton actualité et de tes projets en cours.

Ryder : Je suis en train de mettre sur pied une équipe créative pour tourner un film d’art qui aura deux versions, l’une pour adultes et l’autre pour grand public. Je travaille encore sur les détails mais il y aura de l’animation. Ce sera un projet très amusant.

Tu développes une série de vidéos pour Youtube consacrées aux coulisses de l’industrie adulte. Dis-nous en plus à ce sujet.

Ryder : Je le faisais, mais le projet est en fait en attente pour l’instant. L’idée était d’interviewer des personnes de toutes les facettes de l’industrie pour adulte afin de donner aux gens un aperçu de ce qui se passe dans les coulisses. J’avais une émission de radio qui s’appelait Ryde Along with Ryder Skye, et c’est ce dont il s’agissait.

Où te vois-tu dans 10 ans ? Toujours devant la caméra ? A la réalisation ? Ailleurs ?

Ryder : J’essaie toujours de comprendre. Je ne sais pas où la route me mènera, mais j’ai hâte de savoir quand j’y serai.

C’est le moment du selfie, tu dois te prendre en photo là où tu es actuellement.

Ryder :

Ryder-Skye-Selfie

Pour terminer, quelle question aurais-tu souhaité que l’on te pose et qu’aurais-tu répondu ?

Ryder : Comment quelque chose d’aussi gros peut rentrer dans quelque chose d’aussi petit ? (Rires)

Encore une fois merci Ryder d’avoir joué le jeu, à bientôt.

Ryder : Merci à toi, c’était fun.

Ryder Skye sur Instagram
Ryder Skye sur Twitter

Pour être informé de nos prochains numéros de Carré Rose et de l’actualité Pop Culture, suivez-nous sur Twitter.

Propos recueillis par Thomas pour Eklecty-City.fr, qui remercie Ryder Skye de s’être prêtée au jeu d’une interview. Merci également à Tanya Tate.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.