Quelle conclusion tirer de la dernière série super héroïque de Netflix ? Découvrez notre review sur Luke Cage, l’homme de fer aux talons d’argiles de Marvel.

Nous tenons à préciser à nos chers lecteurs que nous n’avons pas lu les comics du personnage nous avons juste quelques petits détails sur lui sans être experts des runs qui ont pu lui être consacrée. Nous cherchons juste à essayer de faire une critique de la série sans influence extérieure autres que les autres créations Marvel de Netflix.

Cela fait un mois que nous avons visionnés Luke Cage. De cette expérience, force est de constater que malgré un bon moment passé lors du visionnage la série n’est pas dans le haut du podium des séries de super héros. Beaucoup plus « calme » que les Daredevil moins thriller que Jessica Jones, le troisième « défendeur » surfe plus sur le style gangster avec un fond social.

On sent dans cette série le malaise des habitants vivant dans la banlieue (de Harlem), dommage que ce sentiment soit vraiment développer vers les derniers épisodes.

La réalisation de cette série et très bonne quand il s’agit de faire passer des messages subliminaux. L’exemple majeur est la fameuse couronne de Cottonmouth qui symbolise le pouvoir en place tout au long de la série. La mise en scène lors des reconstitutions mentales des agressions ou des scènes de meurtre par Mysty Knight est aussi plaisante à regarder.

Luke Cage a très peu de défauts en vérité on pourrait lui reprocher des facilités d’écritures au niveau du scénario qui facilitent le développement de l’histoire ou bien les retournements de situation qui, pour les plus attentifs, peuvent être repérés assez aisément.

Toujours dans ses faiblesses d’écriture nous avons senti que les informations délivrées au cours de l’intrigue apparaissent beaucoup trop tôt. Pire cela entraîne des situations un peu tirées par les cheveux : le cas le plus frappant a été lors du flash-back avec Luke acquérant ses pouvoir, un autre concerne les dernier épisode sur l’identité de la nemesis. Ce n’est évidemment que notre sensibilité et peut-être n’avez-vous pas perçu que les scènes pouvaient ne pas être crédible. C’est vraiment dommage car l’ensemble de la série est cohérente mais il faut la voir dans sa globalité pour que toutes les pièces du puzzle forment le tableau voulu. Des couacs qui heureusement ne détruisent pas la série.
En effet, les qualités effacent ces petites faiblesses qui sont vite pardonnées. La série vaut vraiment le coup parce qu’elle apporte un vent de fraîcheur, d’abord au niveau de son casting. Beaucoup de femmes issues des « minorités » ont des rôles importants, elles influencent même directement l’intrigue, très bon point.

Il y a bien sur Misty, Mariah Dillard mais nous avons été surtout agréablement surpris pour Clair Temple, un personnage déjà vu dans Daredevil et dans Jessica Jones. En plus d’être la liaison indéniable entre les trois séries de Netflix, elle joue le rôle de soutien et d’ange gardien pour Luke. Le personnage de Claire est vu dans une nouvelle dimension ce qui nous laisse deviner pour les prochaines séries que sa présence sera des plus importantes pour guider les héros dans leurs moment d’égarement. Mariah Dillard est une véritable surprise. Vu au départ comme une simple corrompue, elle prendra une importance considérable au fil des épisodes. Pour éviter tout spoiler nous ne révéleront pas le rôles d’autres personnages pour vous laisser le plaisir de découvrir les situations de la séries.

Luke Cage offre de plus, une vision positive d’une communauté noire américaine intégrée dans un univers super héroïque sans toutefois s’éloigner de la réalité de notre monde point. Au-delà de la symbolique du super héros, les créateurs de la série ont voulu crée un sauveur venu d’un quartier comme Harlem, le bien ne vient pas de qui l’on croit et le mal n’est pas toujours qui l’on pense. Au final nous avons vraiment apprécié les personnages secondaires de Luke Cage, plus que le héros lui même. Ce Luke Cage de Netflix est à l’opposé des autres héros déjà rencontré, il veut juste être tranquille et pas faire de vague mais sera malgré tout confronté à la violence de sa réalité. Il faut l’avouer, au début de la série, nous avions eu très peur du comportement du héros qui cherche sans cesse à fuir ses pouvoirs et les responsabilités qui vont avec. Pas de but de servir son quartier comme Daredevil, pas de méchant à mettre hors d’état de nuire comme dans Jessica Jones, et pas de recherche de vengeance non plus comme cela sera très probablement le cas pour Iron Fist (nous connaissons son histoire et nous l’attendons de pied ferme !).

Un point sur le grand méchant de l’histoire, comment dire… Pourquoi pas… Mais dans ce cas là pourquoi n’avoir pas joué alors les relations entre lui et le héros de façon très dramatique, comme une véritable course poursuite haletante. Du coup, il arrive presque comme un cheveux sur la soupe et on en regrette Cottonmouth…

On est de ce fait un peu déçu qu’un tel personnage si puissant et indestructible agit d’une façon passive. Il manque de piquant et on se pose la question de savoir quelle sera son influence dans les Defenders. Mais cela est une autre histoire….

En conclusion, Luke Cage est un bon divertissement pour le pure fan de super héros, les passionnés de film et série gangsta habitués auront plus de mal et n’aimeront pas. Nos confrères ont beaucoup reprochés la lenteur de la série, nous ne sommes pas d’accord sur ce point, la série prend le temps de se raconter, de développer ses personnages même secondaires. Il aurait peut être été plus judicieux de faire apparaître tout de suite la menace. On aime bien ce Luke Cage mais nous n’avons pas eu le coup de foudre comme avec Daredevil qui reste notre chouchou ou même une agréable surprise comme avec Jessica Jones.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.