Vous avez surement du entendre parler de Just Cause 3, le petit dernier de la franchise développé par Avalanche Studio qui fait furieusement penser aux gros Blockbusters d’action. Des trailers aussi explosifs que le jeu en lui-même ? Eh bien oui, littéralement.

Pour les néophytes

Pour les jeunes joueurs qui ne connaissent pas encore la franchise phare d’Avalanche Studio, Just Cause est une série vous mettant dans la peau de Rico, libérateur musclé ou terroriste voltigeur, tout est une question de point de vue. Le but du jeu est de délivrer une île du joug d’un vilain dictateur qui terrorise la population locale. Jusqu’ici, rien de bien palpitant étant donné que ce scénario est plus que redondant dans nos chères industries culturelles. Là où Just Cause tend à se distinguer, c’est dans les possibilités qu’il donne au joueur : grappin, parachute, véhicules, armes explosives… Tous les clichés de l’action sont présent et ce de façon quasi illimité.

Synopsis

Rico Rodriguez, héros de la population retourne sur son île natale, Medici, afin d’endiguer la dictature du Général Di Ravello.

Effectivement, on se sent un peu floué par le scénario tenant en deux lignes, en pensant avec bonne foi que cela cache juste une intrigue extraordinaire que l’auteur de cette critique spoilerait à coup sûr s’il en disait plus… Non réellement en termes d’histoire, Just Cause 3 vole au raz des pâquerettes, et il ne sert ici qu’à justifier ses mécaniques de jeu, prioritaires et consenties comme l’essence même de la saga.

Une Expérience libre et explosive

Le scénario du jeu en tant que tel n’est vraiment pas à critiquer de façon isolée du reste. En effet, Just Cause 3 et avant tout, comme nous nous accordons à le dire avec nos confrères , un terrain de jeu explosif bourré d’action qui proposera un fun extraordinaire.

Tout est conçu afin que le joueur puisse se sentir un maximum libéré : Une carte énorme, des véhicules à la pelle (bien que grandement similaire : lent, moyen, rapide, très rapide; volant, terrestre, nautique; si nous devions en établir une classification).
On ressent rapidement une sensation de légèreté où la liberté parfois extrême sur l’ensemble des possible et des contraintes se fait au détriment du réalisme. Ces critères sont clairement assumés par le studio et la franchise, il ne sera donc pas utile d’observer que la gravité et ses conséquences sur l’île de Medici sont aussi fictive que cet archipel.

Just-Cause-3-Screenshot-01

Un inventaire agressif qui sert les fantasmes

Deux éléments inhérents à la série répondront bien sûr présent : le parachute et le grappin (en nombre illimité bien entendu). Ces deux-là accueilleront néanmoins un petit nouveau : la Wing Suit, histoire de planer dans les airs, les cheveux au vent. Ce qui est pratique avec ces trois-là, c’est que l’on pourra se balader sur l’archipel très rapidement grâce à eux, entre deux figures de hautes voltige.

Le grappin remplira toujours aussi bien son travail : accrocher. Ainsi vous pourrez vous tracter vers toutes les parois possibles et imaginables, dans les airs, à pieds, sur un véhicule ou en parachute. Vous pourrez bien entendu “grappiner” les passants, histoire de faire fonctionner votre imagination en accrochant l’autre extrémité du câble sur une bonbonne de gaz par exemple. Tout est construit afin de s’amuser, et aucune limite n’est réellement posée quant à la mort des civils. Seuls les personnages propre à l’histoire en tant que telle se verront bénéficier d’une immunité face à votre imagination créative.

Just-Cause-3-Screenshot-02

Il y a un point fondamental à observer dans les mécaniques données par Just Cause 3 : l’ergonomie. Il est aisé de passer d’une fonctionnalité à l’autre : du parachute au grappin, du grappin à la Wing Suit, peu d’entraves se retrouvent dans le “switch” entre les divers items. On trouve ici une composante essentielle à l’expérience de ce jeu axé vers la liberté.

Sous le sunlight des tropiques

La carte qui mesure approximativement, selon les dires officiels, 400 km carrés, vous permettra de visiter une bonne variante de paysages : montagnes enneigées, plages, petites villes & villages de l’archipel, Avalanche nous offre un spectacle haut en couleurs et varié. N’hésitez pas à explorer cette immensité au détriment de l’histoire, le jeu regorge de véhicules et spot acrobatiques disséminés un peu partout.

Just-Cause-3-Screenshot-03

Le temps, c’est de l’argent

Une bonne 30aine d’heures sera nécessaire afin de finir la campagne, une durée de vie “scénaristique” assez rare pour un jeu de ce type, même si comme vous le savez désormais, Just Cause 3 ne puise pas son plein potentiel de ce côté.

Dans son ensemble, Just Cause 3 est un jeu que tout amateur d’action et de second degré se doit d’obtenir. D’un immense bac à sable sur fond de scénario dérisoire mais assumé, Rico possède LA figure du héros de ce genre, associé à un panel d’outils variés donnant vie aux fantasmes les plus fous. Au final, ce dernier opus de la série est plus un jeu plaisant à jouer qu’un jeu culte qui laissera sa trace dans l’histoire. Avis à tous ceux en manque de liberté, trouvant que les open world restent bien souvent trop rigides, Just Cause 3 est une œuvre qui saura satisfaire votre imagination en manque d’action.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.