Notre interview de Salomé Lagresle, Blogueuse jeux vidéo, Gameuse, à 22 ans elle multiplie les projets, vous la retrouvez chaque semaine sur Gameblog.fr avec sa chronique décalé « Une Fille Qui Aime Les Bits« .

Bonjour Salomé, tout d’abord merci de m’avoir accordé cette interview;
Présente-toi en quelques mots :

Bonjour, je m’appelle Salomé, j’oscille tristement entre 21 et 22 ans, je suis étudiante en communication et je tiens depuis plus de trois ans un blog que j’ai récemment renommé Junkflood. En parallèle de ça je travaille pour l’émission J’irai Loler sur vos Tombes, mais je tiens également la chronique hebdo au nom le plus classe du monde sur Gameblog : Une fille avec des bits.

Certains internautes te connaissent depuis ta chronique « Une Fille Qui Aime Les Bits » via gameblog, comment as-tu été amenée à participer au site ?

Il y a quelques mois de cela, Nolife m’avait approché pour me proposer un stage. Je travaillais donc dans le même bâtiment que Gameblog et je faisais souvent des bisous à Rahan parce qu’il est vraiment trop sympa. Un jour on parlait jeux vidéo, je lui file l’adresse de mon blog. Quelques semaines plus tard, Gameblog m’a « convoquée » dans leur bureaux, et m’ont proposé ce joli projet hebdomadaire car ils avaient apprécié mon blog. Et paf le chien.

Comment prends-tu les réactions de la part de tes nouveaux lecteurs sur Gameblog qui sont parfois durs à ton égard ?

Je les comprends, la plupart ne me connaissait pas, je parle de jeux vidéo sur un ton frais et décomplexé…d’où les questionnements sur ma légitimité qui sont un terrain fertile pour beaucoup d’autres reproches. Ce qui est dommage c’est que de très bonnes remarques que j’ai prises en compte de la part de membres se sont retrouvés noyés sous un flot de « c’est une fille, elle a 22 ans, elle est née en 88, elle a donc jamais pu jouer à la Famicom. CQFD ». C’est ce que je trouve le plus dommage. J’apprécie vraiment les critiques constructives qui permettent de se renouveler et de se dépasser… Mais il y a quand même une grande majorité de retours positifs hein, il ne faut pas les oublier eux. Sans compter ceux qui ne commentent pas ma chronique directement sur le site mais qui m’envoient des petits mails trop mignons qui redonnent la pêche.

Quel a été ton premier contact avec les jeux vidéo et qui t’a transmis le virus ?

Mon premier contact a été Super Mario Land 2 sur la Gameboy de mes cousines lors d’un horrible repas de famille. Mes parents étaient contre les consoles de jeux (ils adorent quand j’écris… ça je les fais passer pour des monstres sans coeur!) et ce jour là j’avais réussi à me glisser sous la table pour découvrir mon premier vrai jeu vidéo. Une claque. Bon ça c’était pour ma première claque mais avant j’avais déjà joué sur PC hein, mais à chessmaster 95.

Quel a été ton premier jeu sur console portable ?

Ça remonte à il y a quelques années quand même…Il s’agit (pas de moquerie) de Pokémon Bleu sur Gameboy color (la vert-bleu). C’était une révolution. J’échangeais les pokémons de la version rouge avec mes amis, j’avais pris Bulbizarre et le chérissais,…Je me souviens encore du jour lors duquel mon frère et moi avons attrapé Mewto après des heures de rage.

Quel est ton genre préféré, RPG, FPS etc. ?

Je n’en ai pas vraiment…Je crois que j’ai une petite préférence pour les jeux d’infiltration bien que j’affectionne également les beat’em all ou certains FPS sanglants. J’ai eu une grosse période Osu Tatakae Ouendan également alors que je ne porte pas les jeux musicaux dans mon coeur. En règle générale, je commence pouvoir dire que je n’aime pas les jeux de combat (SSFIV me laisse de marbre)…ainsi que les GTA-like. Pardon.

Cite nous les cinq jeux qui occupe une place particulière dans ton cœur de gameuse :

Toi tu n’as pas vu mon Top 22 sur Gameblog ! Alors pour changer un peu je vais dire MGS3, Crash Bandicoot, Onimusha 2, L4D, et Nitemare 3D parce que c’est le premier jeu .DOS qui m’a fait crier devant mon écran.

On sait que Snake est ton grand amour vidéo ludique, quel personnage masculin t’a marqué récemment ?

Récemment comme tu as sans doute pu le constater, je me suis un peu encanaillée avec Sam Fisher. Alors ce qui est drôle c’est que je détestais Splinter avant Conviction. Je trouvais ça sans intérêt, trop « 1er degré », mou…C’est mon homme qui avait téléchargé la démo et est un jour revenu avec. Et là on a découvert un tout nouveau Sam Fisher évoluant plus dans un univers à la uncharted 2 (gameplay varié etc) qu’à la …PItfall ?

Après avoir goûté à Sam Fisher avec Splinter Cell : Conviction, tu as décidé de rompre avec  Snake,  grâce à Julien Chièze tu as eu l’occasion de découvrir  Peace Walker, quelles sont tes impressions, est-ce un vrai Metal Gear (rebondissement scénaristique etc.) et surtout es tu prête à te réconcilier avec Snake ou tu miseras plus sur Raiden?

Alors, tout d’abord je n’ai eu que très peu de temps Peace Walker en main, et de ce que j’ai pu voir, cela relève enfin le niveau d’OPS. Pour ce qui est du scénar, je dois t’avouer que ça me travaille depuis 3 semaines car dès les premières 20 minutes de jeu, tu te choppes une révélation ENORME en pleine tronche. Mais je ne vais rien spoiler parce que le secret mérite d’être intact. Ensuite moi ce qui me dérange ce sont toujours ces placements de caméra frustrants. Tu as un champs de vision très restreint. Le gameplay quant à lui est génial, la direction artistique est vraiment splendide, et il a un je-ne-sais-quoi de MGS3, qui fait qu’on sent vraiment la continuité entre les deux épisodes. Quant à Snake ma porte est ouverte, j’ai déconné et je le lui ai dit. On en a longuement discuté, on a pesé le pour et le contre tous les deux et…et je pense qu’il y a encore quelque chose de beau dans notre histoire.

Nemesis-8-Sin a publié récemment sur Gameblog un très bon article concernant Metal Gear Solid 4 « Metal Gear Solid : Apogée et Décadence ». Comme beaucoup de fans, deux ans après, malgré un bon scénario, penses-tu que MGS4 est un « mauvais » Metal Gear ?

Je ne pense pas que MGS4 soit un mauvais Métal Gear…Je pense plutôt qu’il s’agit là d’une clôture-hommage intéractive d’une saga de légende.  Je ne vais pas te mentir, une fois le jeu digéré, j’avais sérieusement les boules. J’attendais la PS3 et pleurais snake depuis plus d’un an, mon mec m’offre le package, et je passe des soirées, journées, des nuits (oui, dans cet ordre) devant des cinématiques de 2h alors que sur PS2 je les zappais quasiment toutes. Non la vraie frustration de ce MGS c’est le combat final VS ocelot…je voulais mériter ma victoire, en baver, en pleurer, y passer des jours…et au final il s’agissait d’un QTE pas mal mais pas à la hauteur. Et puis MGS4 manquait de folie. Tu vois je tourne autour du pot pour ne pas avouer que Snake m’a déçue parce que ce n’est pas le cas mais Hideo aurait du assumer ses ambitions cinématographiques et en faire un film, pas un jeu…

Dans ta chronique #8 tu nous parles des « adaptations dangereuses », les  jeux vidéos portés à l’écran, qu’as-tu pensais du fan-film Metal Gear Solid : Philanthropy ?

(rires). Alors.
Il y a une petite histoire avec ce fan-film. Je l’avais téléchargé en pensant que c’était un screener d’un vrai film qui allait sortir bientôt en france vu qu’une adaptation par Paul Anderson était en négo…ou alors un téléfilm amis avec un vrai budget. Je ne peux que saluer l’initiative mais sérieusement, l’acteur qui jouait Snake était vraiment très mauvais. Otacon n’en parlons pas…je n’ai pas tenu plus de 5 minutes. Tu peux t’amuser à pourrir Dead or Alive, Hit Man, mais MGS? non…non faut pas jouer avec Dieu. Ou alors il faut être un très bon joueur.

Es-tu favorable à une adaptation ciné pour Metal Gear Solid ?

Oui très ! Mais une bonne, ce qui n’est pour l’instant pas gagné. Il faudrait que le réal aille à fond dans le premier degré, en s’attardant sur une partie de l’histoire et non en essayant de tout raccourcir. avec Kurt Russel ou Clive Owen dans le rôle de Snake je pense qu’ils seraient bien… Mais je sens qu’on va avoir droit à une adaptation fade en 3D pour que les Metal Gear ressortent mieux. Quelle tristesse.

Hideo Kojima puise dans de nombreux films Hollywoodien pour faire Metal Gear, quand on apprécie cette saga, on aime forcément les films avec de multiples rebondissements, quel est ton film référence ?

Mon film de référence est American Beauty, j’ai un truc avec ce film, j’aime son intensité dramatique, sa fatalité, la beauté qui émane de la mort et de la tristesse, mais surtout la vision de cet homme qui n’a plus rien à perdre et qui décide de vivre sans se soucier des impératifs sociaux et moraux. Je suis très sensible à la fatalité, au destin. On est un peu loin des scènes d’action de MGS mais la vision de la femme y demeure très importante. La violence d’American Beauty est indissociable de la notion d’amour passionnel et fulgurant. C’est un film que je ressens le besoin de regarder à chaque fois que je me sens prise au piège, par un boulot, un mec, une situation personnelle…Un grand monsieur Sam Mendes.

Avec quel personnage féminin peux-tu t’identifier ? Pourquoi ? Et quel personnage féminin as-tu en horreur ?

(rires) en ce moment c’est plutôt Sunny de So Blonde vu que je suis en phase de décompression d’une année de boulot acharné, donc je dois t’avouer qu’étant en vacances depuis aujourd’hui je ne pense qu’à m’acheter des maillots de bain et à passer mes journées à bronzer. Quant au personnage féminin que j’ai en horreur…on va dire Madison Paige parce que je suis vraiment trop jalouse de la splendide Jacqui Ainsley !

Tu es une geekette, tu le revendiques, parmi ton entourage, as-tu des amies qui partagent cette passion ?

Depuis que j’habite Paris grâce aux nombreuses soirées organisées autour du jeu vidéo, j’ai eu l’occasion de rencontrer des gameuses avec qui j’ai noué des liens très forts…sans jamais avoir joué avec ou contre elles ! Mon coup de cœur va à mon amie Larcenette qui est une fille à suivre si tu ne la connais pas déjà via 9irl5.

Par l’intermédiaire des vidéos de MonsieurPoulpe, nous avons constaté que tu as une certaine aisance avec ta voix, la musique une deuxième passion ?

Tout d’abord merci pour ma voix. Je ne me suis jamais vraiment avoué ma passion pour la musique. Il y a quelques années (5 ans?) j’ai demandé une guitare à mon père et ai appris en autodidacte. Et comme je passe mes journées à chanter, c’est assez spontanément que je me suis mise à faire les deux en même temps, très timidement. Puis avec Poulpe on a eu ce fameux problème de connexion qui nous a amenés à composer Wifi toi et Moi. Ca a été un vrai déclic puisque je n’avais jamais joué ni chanté devant quiconque, et je suis très pudique de ce côté là. Donc la musique une deuxième passion OUI, mais j’ai trop de respect pour l’instant pour les grands artistes et chanteurs que j’admire depuis toute petite pour me lancer là dedans. Mais tu peux demander à mes voisins si j’ai une chance dans ce domaine, en ce moment ils ont droit à des concerts tous les jours :)

Eklecty-City couvre également l’actualité musicale, quels sont les albums, les OST qui t’ont marqué ?

La Superbe de Benjamin Biolay m’a vraiment terrassée. Les textes sont splendides, cela fait du bien d’entendre autre chose que des phrases sans queue ni tête, et cet album dégage vraiment un truc addictif et envoûtant…J’ai aussi beaucoup accroché sur Horehound de The Dead Weather, que je redécouvre ces derniers temps. Mais je ne suis pas beaucoup l’actualité musicale… Je préfère passer mes journées à écouter mes vinyles des Stones ou de Hendrix puis filer écouter Angelo Debarre dans un bar Parisien.

Quelle question aurais-tu souhaité que l’on te pose et qu’aurais-tu répondu ?

J’aurais souhaité que tu me demande si j’étais plus Bordeaux ou Bourgogne et je t’aurais répondu Bordeaux.

Pour conclure, un message à faire passer à tes lecteurs ?

Deux :
-Merci.
-Les meilleurs Cheesecake sont ceux de Picard.

« Un délicieux biscuit spéculos épicé caché sous la crème au fromage frais dense et onctueuse… La recette traditionnelle américaine gagne immédiatement en intensité et le coulis de framboise ajoute juste ce qu’il faut d’acidité pour réussir l’équilibre parfait. Un petit plaisir à partager à deux. »

Encore merci de t’être prêtée au jeu d’une interview, à bientôt

Propos recueillis par Thomas.O « C-T », Anastasia-Cassandra V. pour Eklecty-City.fr, qui remercie Salomé Lagresle pour s’être prêté au jeu.

4 Commentaires

  1. Sympa cette petite interview sur Salomette.
    Sincèrement j’espère que ça fera un peu réagir certains lecteur de Gamerblog (d’ailleurs n’oubliez pas que dans le nom du site il y a le mot Blog).
    A vrai dire pour ma part je suis Salomé depuis un peu plus de 2 ans.
    Je l’ai connu par l’intermédiaire du blog de son homme Mr Poulpe mais je l’ai pas mal suivi sur son premier blog (dont je ne me rappelle plu le nom mais il me semble que c’était salomette tout simplement) puis indubitablement je suis allé sur junkfood par la suite.

    Personnellement j’aime bien sa façon d’écrire et les rapports étroits qu’elle a avec les jeux vidéos (hummm Snake).
    N’en déplaise a ses dé-traqueurs j’aime ce qu’elle fait et j’espère qu’elle va continuer comme ça.
    Salomette représente à mon goût ce qu’un Geek cherche chez le sex opposé.

    @+ Salomette
    PS: Caresse au Chaton, d’ailleurs qu’elle est son nom?

  2. Bonjour, une question pour Salomé, le lien entre l’image avec des moustaches façon Charlie Chaplin et les films de Ken le Survivant ?…
    Le lien entre les deux pour une native de 1988 (soit l’an zéro en diffusion télévisée des aventure du cicatrisé du torse) est plus qu’intriguant…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.