Akira-Project-2014-Fan-Trailer-Banner-01

Nous avons eu le plaisir d’échanger avec Nguyen-Anh Nguyen, le producteur et réalisateur du trailer en « live action » dénommé « The Akira Porject ». Le projet qui a débuté en 2012 a réuni plus de 40 artistes de 12 pays différents. Après un an et demi de post-production, le FanTrailer a fait le buzz récemment sur la toile avant d’être diffusé dans plusieurs festivals dont le prestigieux Festival de Fantasia. Voici notre rencontre avec un jeune réalisateur ambitieux et talentueux.

Bonjour Anh, tout d’abord merci de nous avoir accordé cet entretien, dans le cas où il y aurait des internautes ignorant ton parcours, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Anh : Je suis un réalisateur et producteur indépendant, basé à Montréal. J’ai tout d’abord complété des études en Médecine Dentaire en 2005, avant de me réorienter en production cinématographique à l’Université Concordia, d’où j’ai gradué en 2008.

Depuis 2008, tu diriges une société de production appelée CineGround à Montréal. Parle-nous de la naissance du projet et des premières réalisations.

Anh : À la sortie de l’école, avec deux amis, on a décidé de monter une maison de production. On a fait l’achat d’une des premières caméras RED One à Montréal avec nos cartes de crédit, et on a commencé à produire des court-métrages. Nous avons présentement plus d’une dizaine de courts à notre actif et planchons sur notre premier long-métrage, une coproduction avec la Chine.

Si nous nous rencontrons aujourd’hui, c’est bien évidemment pour parler de The Akira-Project. Est-ce vrai que le projet puise son origine durant un échange autour d’une bière ?

Anh : Oui, Santiago Menghini, notre superviseur vfx, et moi travaillions sur un autre projet pour un client au bureau. La journée fut longue et difficile, donc on a décidé d’aller prendre une bière et de parler de faire quelque chose d’amusant pour une fois. On était tous deux fans d’Akira donc…

The Akira-Project a vu le jour grâce une campagne Indiegogo en Juillet 2012, pour ensuite impliquer plus de 40 artistes de 12 pays différents. C’est incroyable ! Peux-tu nous parler des différentes personnes qui ont participé au projet ?

Anh : Ce serait vraiment très long de parler de tous les gens impliqués dans ce projet, leurs noms sont au générique, mais en gros, j’avais seulement une petite équipe locale à Montréal initialement. Lors du lancement du projet, le poster et le teaser, nous avons reçu beaucoup d’offres d’aide de différents artistes dans le monde. Beaucoup d’eux étaient des professionnels du milieu, et voulaient simplement soutenir une bonne cause.

Je n’aurais vraiment pas pu faire ce projet sans eux, car le coût des effets spéciaux se serait élevé à plus de 150 000$CAD, selon diverses évaluations.

Akira-Project-2014-Fan-Trailer-Behind-the-Scenes-01

Le tournage s’est effectué à Montréal, Québec du 2 au 5 Novembre 2012. L’équipe a-t-elle rencontré des difficultés durant le tournage ?

Anh : Le tournage fut rempli de défis, techniques, logistiques en plus des contraintes de temps et d’argent, mais globalement tout s’est bien passé étant donné que les gens qui étaient présents poussaient vraiment pour faire le meilleur projet possible. L’ambiance était un peu à la fête sur le plateau, ce qui a rendu le tout très plaisant, malgré le stress inhérent à une production ambitieuse et ayant peu de moyens…

La post-production a demandé un an et demi de travail, on imagine que l’équipe a du relever plusieurs défis pour arriver au résultat final. Quels ont été les principaux obstacles durant cette période ?

Anh : Coordonner plus de 40 artistes à travers le monde en utilisant gmail, google drive et dropbox fut très difficile. Je voulais garder une cohérence au tout, et lorsque tu travailles globalement comme nous l’avons fait, garder une direction et une motivation pour tous les membres d’équipe fut assez difficile.

Difficile de ne pas évoquer le jeu-vidéo lorsque l’on sait qu’Icarus le Main Theme de « Deus Ex HumanRevolution », a été utilisé pour Akira Project. S’agit-il d’un hommage au jeu d’Eidos Montréal ?

Anh : En fait, j’aime beaucoup la première mouture de Deus Ex, mais avec mon monteur Arno Faure, on a choisi la musique car elle correspondait très bien à l’univers Cyberpunk d’Akira. Beaucoup de fans voulaient avoir la musique originale de Geinoh Yamashirogumi, mais le rythme ne fonctionnait pas avec le montage que nous avions fait. On a aussi fait composer une musique originale, mais encore une fois, nous voulions un rythme effréné, tout en hauteur, qui allait donner la chair de poule. Michael McCann, le compositeur, aussi de Montréal ! a vraiment créé un chef d’œuvre musical.

Justement quels sont tes jeux-vidéo cultes ?

Anh : J’ai grandi avec Doom, Half-Life, Rainbow Six et Lemmings !

Le Matos participe également à la bande originale de « The Akira Project ». Comment a-t-il rejoint le projet ?

Anh : Je connais personnellement Jean-Phillipe Bernier, l’un des membres du groupe qui est aussi un talentueux directeur photo qui gravite autour de nous. Un jour qu’il était au bureau, il nous a vu travailler sur le poster et il a décidé de faire une composition originale pour nous !

Le 31 juillet dernier, Akira Project a été diffusé au plus important festival de films de genre en Amérique du Nord, le Fantasia International Film Festival. Comment as-tu vécu cette diffusion ?

Anh : C’était très plaisant, surtout que la salle était composé d’un grand nombre de geeks qui avaient tous déjà vu la bande-annonce, donc était très excité de la présence de l’équipe.

Peut-on espérer une suite, un nouveau court-métrage pour The Akira-Project ?

Anh : Pour l’instant, non. Warner Bros détient les droits et sont en train de plancher sur le long-métrage officiel qui devrait voir le jour dans les prochaines années. J’espère qu’il sera à la hauteur de toutes nos attentes, mais pour l’instant je suis concentré sur mon nouveau projet de long-métrage, un film de science-fiction qui combinerait toutes mes influences du manga, anime, jeu vidéo et films de jeunesse.

Eklecty-City.fr accorde une attention toute particulière aux courts-métrages, car nous y retrouvons des prises de risques qui sont aujourd’hui absentes dans le cinéma traditionnel. Nous affectionnons les réalisateurs Giacomo Talamini pour son travail sur « MetalGear Solid : Philanthropy », David Sandberg pour le très attendu « Kung Fury » et Julien Mokrani qui a réalisé « Batman : Ashes to Ashes ». Connais-tu les travaux de ces réalisateurs ?

Anh : Je connais Julien Mokrani, car il avait aussi fait un teaser pour Akira (Ndlr : lien du teaser) il y a quelques années de cela. Je respecte aussi beaucoup ce type de réalisateurs car je comprends combien il est dur d’accomplir quelque chose du genre avec les moyens du bord. J’espère que nous pourrons apporter une telle vision et dévouement dans nos projets futurs.

Quelles sont tes références cinématographiques (films – réalisateurs – acteurs) ?

Anh : Comme beaucoup de cinéastes, j’admire beaucoup Kubrick, car il a tout inventé ou presque. Mais j’aime beaucoup Aronofsky, Wong Kar Wai, dans ses débuts, et la Matrice (Ndlr : Matrix, que j’ai vu 8 fois lors de sa sortie).

Aujourd’hui les studios Hollywoodiens brident la création, rares sont les réalisateurs qui arrivent encore à imposer leurs idées. Selon toi quelle en est la cause ?

Anh : Tout est une question de chiffres car ils ne sont très rarement prêts à investir des dizaines de millions de dollars dans un pari risqué. Donc, tout doit être formulé sur une recette qui a déjà fait ses preuves soit en termes de script, de réalisateur ou d’acteur. Je crois que les films indépendants prennent beaucoup d’essor et qu’éventuellement, Hollywood va suivre le pas.

En juillet dernier, nous apprenions que l’auteur de la première version du scénario d’Edge of Tomorrow, Dante Harper, rejoignait le film Akira en développement depuis plusieurs années chez Warner Bros Pictures. Quel est ton ressenti général sur cette adaptation ?

Anh : J’ai beaucoup aimé Edge of Tomorrow, car il y avait une histoire dans le film, ce qui m’a surpris (rires) ! Je crois que c’est un bon choix, mais encore une fois, c’est typique de choisir un scénariste qui a fait ses preuves sur une production basée sur une propriété japonaise pour le faire travailler sur une autre propriété japonaise… c’est ironique mais c’est clairement la façon de faire des studios.

Bien que la mode des remakes ne soit pas nouvelle, le paysage cinématographique actuel se résume à des remakes / reboots et une avalanche d’adaptations des comics Marvel / DC Comics. Quel regard as-tu sur tout ça ?

Anh : Je suis assez fatigué de tout cela personnellement. J’ai toujours aimé voir des nouvelles choses, et peut-être que c’est dû à l’âge, mais je ne suis plus surpris du tout par le cinéma ou si peu. Mais le jeune public adore cela et c’est encore eux qui achètent le plus grand nombre de billets. Tant que le Box Office est roi, peu de choses changeront dans un futur proche.

Justement, as-tu un super-héros que tu affectionnes particulièrement ? A la rédaction c’est sans conteste Batman.

Anh : Hah, non moi j’ai toujours aimé Storm, surtout dans la version arcade à 4 joueurs de X-Men !

A ce jour quelle est ton actualité ? De nouveaux projets ?

Anh : Je travaille sur mon premier projet de long-métrage, qui incorpore mes influences les plus grandes : Gunnm, Blame !,Blade Runner, Drive et autres. Je pense tourner un teaser pour cet automne et lancer une autre campagne de financement participatif.

As-tu un message pour nos lecteurs et toutes les personnes qui suivent / soutiennent le projet Akira ?

Anh : Je suis vraiment fier et heureux de voir que tant de gens ont aimé et vu le projet. Cela fut un long travail mais je suis content d’avoir pu le terminer, car la route ne fut pas toujours facile…

Pour conclure, quelle question aurais-tu souhaité que l’on te pose et qu’aurais-tu répondu ?

Anh : Qu’aimes-tu faire dans la vie lorsque tu n’es pas en train de faire des films ?
Enlever des dents de sagesse chirurgicalement. C’est vrai, j’aime le sang et le scalpel (rires).

Propos recueillis par Thomas O. pour Eklecty-City.fr, qui remercie Nguyen-Anh Nguyen pour s’être prêté au jeu d’une interview. Merci également à Natacha Thomas.

Le site officiel Akira-Project
Akira Project sur Facebook
Akira Project sur Twitter
Le site de CineGround
CineGround sur Facebook
CineGround sur Twitter
CineGround sur Vimeo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.