La-Véritable-Histoire-de-Blanche-Neige-Banner-FR-01

Notre critique d’une version moderne et contemporaine du mythe de Blanche Neige vu et corrigé à la manière d’un film d’horreur.

Synopsis : Blanche est une adolescente rebelle et perturbée. Sa belle-mère propose alors de l’envoyer dans un camp disciplinaire et c’est ainsi que la jeune fille se retrouve littéralement kidnappée pendant son sommeil. Au beau milieu de la forêt et en compagnie de sept autres jeunes, le camp devient le théâtre d’une série de meurtres auxquels la belle-mère de Blanche ne semble pas étrangère.

Blanche Neige a été à l’honneur ses derniers temps avec un film mettant en scène Julia Roberts et Lily Collins, Blanche Neige et le Chasseur avec Kristen Stewart (la Bella de Twilight) la divine Charlize Theron et Chris Hemsworth (le Thor des films) ou encore un film français au nom éponyme sorti en 2010. Des versions différentes plus ou moins réussies avec des univers tantôt sucrées ou sombre.

« Mais qu’est ce que… »

Quand on voit ce film qui ressemble, on a la sensation qu’il a été réalisé par des cinéastes lors de leurs vacances à la campagne. Le soucis n’est pas le manque de moyen propre à de nombreux films d’horreur, cette disette économique a fait naitre des films grandiose et si simple pour retranscrire la peur, c’est que l’ennui se fait sentir sans qu’on ait l’impression que l’équipe de tournage est allé au bout des idées. Cela provoque des dysfonctionnements qui donnent peu de crédibilité dans les situations ou les personnages. Ce qui est décevant ou étonnant c’est une violence qui ne plonge pas dans la violence trash, elle n’est pas stylisée et elle n’est pas burlesque mais va dans un côté sobre. Le film tente de montrer un côté réaliste sans introduire la féérie des contes de fée. Exit alors la fantaisie pour plonger dans un univers contemporain. On note la tentative de créer plusieurs personnages pourvu d’un background.

« Je te bottes ton petit cul de Blanche Neige »

L’affiche pourrait faire croire à un univers trash et glauque, elle est d’ailleurs très réussite… Pourtant il n’y a pas le contenu vu sur la boite ce qui est frustrant. On déplore que les lieux de tournage ne sont pas en adéquation avec le sentiment d’enfermement d’emprisonnement. Les références lourdes sur le conte de Blanche Neige sont cités à longueur de temps, la violence est ridicule à cause d’une réalisation peu inspirée mais si des bonnes idées se font voir niveau système D pour mettre en scène les pouvoirs de la belles mère.

Il est vraiment dommage que le film ne s’assume pas comme un bon nanar qui en fait trop, au contraire, la sobriété sage du film avec des effets minimalistes

3,5/10

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.