AccueilCinéma The Cursed : Une malédiction qui a du mal à toucher

[CRITIQUE] The Cursed : Une malédiction qui a du mal à toucher

Les films asiatiques ont le vent en poupe depuis un petit moment et les séries coréennes via Netflix ont pu mettre un coup de projecteur un peu plus fort sur les productions coréennes.

The Cursed nous emmène dans un thriller fantastique un poil cliché mais rudement bien mené. Pourquoi cliché me direz-vous ?
Il se trouve que le point 0 de l’histoire démarre par un labo pharmaceutique ayant testé leurs recherches sur des personnes sans attache.

De là, vous pouvez aisément comprendre que rien ne se déroule comme prévu. Tout n’est que prétexte à un enchaînement en cascade pour que cela tourne mal. Et c’est ce qui se passe. Les morts reviennent à la vie via un procédé chamanique et pharmaceutique. Toute l’intrigue est bien évidemment de comprendre qui est derrière toute cette manigance et surtout qui manipule toutes ces personnes décédées.

Pour comprendre toute cette intrigue fantasmagorique nous accompagnons Im Jin Hee dans son investigation. Cette journaliste indépendante est au cœur même de toute cette histoire et souhaite élucider. Elle se trouve surtout embarquée malgré elle dans tout cela. Sa sœur ayant un lien très fort avec tout ce qui se passe.

Loin de là l’idée de divulgacher tout le scénario, votre fidèle serviteur n’en dira pas plus, mais sachez une chose : l’intrigue est très prenante. Niveau acting, le tout est bien joué est nous sommes réellement pris par cette enquête ô combien pleine en rebondissements.

Clairement, le film de Kim Yong-wan n’est pas parfait et souffre de quelques longueurs et de clichés sur les thrillers mêlant du fantastique. Malgré tout cela se suit et se laisse regarder. Côté VFX là-aussi des inégalités sont présentes notamment dans la “mort” des personnes censées être décédées.

Le film mérite que l’on s’y accroche du début à la fin et fait partie de ses long-métrages dont la tenue en haleine se fait progressivement. Du moins si on daigne lui laisser cette chance.

Conclusion :

The Cursed est un bon film sans être extraordinaire. Il remplit son cahier des charges au mieux. Certes la réalisation de Kim Yong-wan est plutôt scolaire et ne sort pas des sentiers battus mais ça a le mérite de fonctionner. On notera des VFX en deçà de certaines productions du genre mais le long-métrage se laisse suivre et regarder.

RÉSUMÉ

The Cursed a le mérite de proposer une histoire intéressante. Pas le film de l’année mais ni le plus mauvais.

Vous avez aimé ? Partagez :

Rami
Rami
Fils caché de Kurosawa et de Robert Downey Jr, il est à la recherche perpétuelle du meilleur film.Vous le trouverez très souvent dans une salle de cinéma, à toute heure, de jour comme de nuit. Attention, ne jamais nourrir après minuit.

Les favoris

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

The Cursed a le mérite de proposer une histoire intéressante. Pas le film de l’année mais ni le plus mauvais.[CRITIQUE] The Cursed : Une malédiction qui a du mal à toucher