Cette nuit The Artist raflait cinq statuettes du meilleur film, meilleur réalisateur (Michel Hazanavicius), meilleur acteur (Jean Dujardin), musique et costumes. Invité ce matin sur RTL, Nicolas Sarkozy déclarait que ces récompenses légitimaient l’action du gouvernement avec son Hadopi…

« Ça doit nous renforcer dans l’idée de défendre la création, défendre les réalisateurs.(…) il faut défendre le cinéma, défendre les auteurs, les films on doit le payer, on ne peut pas les pirater, c’est ce qu’on a voulu avec la loi Hadopi. Je pense que ça préserve la création« .

Le site Numerama souligne que le président de l’Union des Producteurs de Films (UPF), Alain Terzian, a attribué le succès du film à l’Hadopi. Rappelons que Thomas Langdmann, le producteur de The Artist, a pu financer son film grâce à l’investissement du Studio 37, qui s’était vu mettre des battons dans les roues par l’UPF lors du Festival de Cannes en 2009…

Ce soir sur Europe 1, notre ministre de la Culture Frédéric Mitterrand fait preuve, une nouvelle fois, d’une absurdité démesuré. Il confie que l’Académie des Oscars aurait voulu récompenser la politique Hadopi de notre gouvernement en attribuant ces cinq statuettes au film de Michel Hazanavicius.

Donc selon Mittérrand, la reconnaissance est d’abord politique !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.