Découvrez notre critique du Docteur Strange le nouveau long métrage de la troisième phase du MCU. Découvrez si le film a t il conquit notre cœur par sa magie.

Alors on avoue on attendait Docteur Strange mais on a tout fait pour ne pas avoir trop de détails révéler dans les thrillers ou dans les news que nous vous avons fournis, certains se sont sacrifiés pour que d’autres puisse voir ce spectacle « Marvelien ».

Une réalisation incroyable

Petite précision nous avons vu le film en 3D. Outre le fait que ça passe pour certains et pour d’autres, de l’avis général qui vous est livré dans cette critique c’est que la 3D est intéressante mais peut-être dispensable car elle n’est pas au service de la réalisation, les effets sont certes beaux mais pas intégrés dans la mise en scène. De plus si vous êtes un habitué des lunettes vous savez que ces dernières vous privent du plaisir de voir les couleurs originales du film (qui sont chatoyantes au possible). Au niveau de la réalisation, nous avons cru au départ lors des premiers visuels que le film allait devenir une bonne copie de blockbuster déjà vu, citons par exemple Matrix (les arts martiaux et l’aspect aérien) ou alors Inception (les immeubles déformés). Mais nos craintes se sont envolés dès l’introduction du film. Le réalisateur a su prendre une idée et la développer pour en faire quelque chose de nouveau. Les combats sont véritablement dantesques, incroyables, sous acide dirons-nous.

Les effets visuels sont servis avec une certaine parcimonie dans les instants d’émotions ou de dramatique mais dès que l’action et le danger arrivent on plonge dans des effets spéciaux baroques à couper le souffle. C’est une véritable réussite notamment la scène finale qui est impressionnante et aussi très originale dans sa seconde partie. C’est un véritable régal et nous avions ressenti ces mêmes émotions dans la fin de Ant-Man dont l’univers est certes un peu plus simple mais qui livrait une fin des plus touchante et des plus originales.

Autre point fort du film son rythme : On n’a pas le temps de s’ennuyer ça ne s’arrête jamais ! C’est par ce point-là que les véritables fans du Docteur Strange ne seront pas content car le récit de son passé, ses relations familiales sont inexistants mais dans la narration de l’histoire du film a pour parti pris de se concentrer sur le développement du personnage. On vous montrera à toute vitesse comment un chirurgien brillant passe au plus grand sorcier de la Terre, un exercice casse gueule mais plutôt réussi. Ce choix d’origin story n’est pas pour nous un handicape pour l’histoire.

Sans vous spolier, certains combats valent vraiment la peine d’être vu ! Avec le personnage de Stephen Strange nous aurons l’occasion d’avoir accès à d’autres plans d’existence ce qui donnera des petits moments savoureux surtout lors d’une bataille où le maître des arts occultes devra compter en plus de ses compétences sur la chance et sur un élément magique qui nous a plus que surpris (et agréablement d’ailleurs).
Notons aussi que nous avons beaucoup ri lors de la séance grâce à un humour cynique et un comique de situation qu’on n’attendait pas.

Un casting aux petits oignons

Au niveau du casting il y avait certaines peurs notamment pour le rôle de l’ancien. Les aficionados n’ apprécieront pas évidemment ce changement de genre (on passe d’un vieil homme asiatique dans les comics à une femme sans âge d’origine celte). En omettant les propos du scénariste pour se justifier de ce changement drastique du personnage et si l’on prend le personnage tel qu’il est dans le film, son impact sur les personnages ainsi que sa sensibilité, alors on apprécie la performance de Tilda Swinton qui montre encore une fois à quel point elle est un véritable caméléon.

Ensuite Bénédict Cumberbatch, quel choix évident est parfait. L’acteur est encore une fois irréprochable. Nous avons eu quand même très peur au début du film car Stephen Strange montrer des traits de caractère communs avec Tony Stark, une sensation de copier-coller qui heureusement grâce au rythme rapide du film est très vite passé tant le personnage évolue à grande vitesse. Sa philosophie de vie n’est pas la même que le grand industriel caché sous l’armure d’Iron Man. Stephen Strange, même s’il est odieux, reste un médecin qui a son orgueil mais aussi le devoir de sauver des vies, ce qui lui donne une forme d’altruisme même si cette dernière est malheureusement altérée par son égoïsme et sa vanité. Le personnage est visuellement magnifique, nous avons été comblé. Pour les rôles secondaires nous sommes tout aussi satisfaits et n’avons rien à reprocher.

Des défauts ?

Est-ce que l’on trouve des défauts ? En y repensant oui, mais du chipotage ! On peu cité ce que nous avons dit plus haut, l’impression de voir une seconde version de Tony Stark au début du film (mais sentiment vite dépassé encore une fois). On pourrait peut-être reprocher le manque d’explication sur les lois physiques qui régissent l’univers magique du film. Cependant nous savons que ceci ne nous a pas troublé lors du visionnage, après tout les films Harry Potter n’expliquaient pas que les sorciers avaient du sang magico-médiclorien pour obtenir des pouvoirs magiques ou qu’une dimension magique s’explique par E=MC². Bref, on peut trouver du plaisir en ne sachant pas ce genre d’information et notre compréhension du film n’a pas altérés.

En ce qui concerne le méchant campé par Mads Mikkelsen on pourrait lui reprocher un petit manque de profondeur car au final il est peu de fois présent à l’écran même si ces motivations sont de son point de vu justifiées. Il est d’ailleurs dommage que le dialogue entre le Docteur et sa Némésis ne soit pas un petit peu plus développé. Sur ce point nous pensons que cela nuit du coup à la profondeur et aux motivations de Stephen Strange qui se range trop vite du bon côté sans qu’il n’y ait plus de réflexion. Une grosse maladresse.

Au final ce sont des petits détails qui ne nuisent pas au divertissement que ce film apporte.

Nous vous recommandons chaudement de découvrir Doctor Strange qui s’inscrit dans la troisième phase du Marvel Cinematic Universe.

Pour vos conditions de visionnage. C’est suivant vos goûts et vos couleurs si on ose dire : préférez la 3D si vous la supporter mais vous perdrez alors les couleurs du film. Évidemment pour ceux qui aiment la VO précipiter vous car vous avez un acteur shakespearien dans le rôle du docteur avec une voix sublime. Ceux qui ont du mal avec l’anglais bien sûr nous vous recommandons la VF qui est de très bonne facture.

Conclusion : Allez voir ce film vous passerez un très bon moment et on pari qu’il sera une référence dans cet univers de Marvel dans quelques années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.