Celle que vous croyez : De l’amour, du réseau social, du mensonge, de l’abus, du désespoir, et Juliette Binoche dans un rôle de femme au bord du gouffre qui se raccroche par tous les moyens à l’amour.

Pour épier son amant Ludo, Claire Millaud, 50 ans, crée un faux profil sur les réseaux sociaux et devient Clara une magnifique jeune femme de 24 ans. Alex, l’ami de Ludo, est immédiatement séduit. Claire, prisonnière de son avatar, tombe éperdument amoureuse de lui. Si tout se joue dans le virtuel, les sentiments sont bien réels. Une histoire vertigineuse où réalité et mensonge se confondent.

Un drame ?

L’air de rien cette histoire d’amour somme toute simple est racontée comme un livre. Les sentiments du personnage principal qui est Claire Millaud (Juliette Binoche) raconte tout au long du film son histoire d’amour à sa thérapeute. Cachée derrière une image jeune et belle, la cinquantenaire en profite, doute, blesse son compagnon virtuel, le redécouvre et abuse de sa confiance… Le scénario prend la liberté de proposer plusieurs lectures dramatiques suivants différents points de vue ou fantasmes. Pas de panique c’est assez bien raconté pour ne pas se perdre. La réalisation est aussi soignée et très belle pour capter les instants de solitudes et d’égarements ou des rencontres manquées.

Trouble passionnel à foison

L’importance ici est de connaître les sentiments d’une femme d’une cinquantaine d’années prenant un nouveau visage au fil des déprimes ou des instants de joies. Le film a la délicatesse de laisser parler la protagoniste, de la comprendre même si une partie du public, suivant sa morale, ne cautionnera pas certains de ses choix. Il n’y a pas non plus de jugement direct de la part de la thérapeute. Ce qui laisse libre place au public de faire sa propre opinion sur cette femme troublée mais terriblement réaliste

La part belle aux femmes qu’on ne voit pas

Juliette Binoche trouve encore une fois dans ce film un rôle à la mesure de son talent. Jouant tantôt le rôle d’une vieille femme fatiguée par le poids de l’âge et du chagrin et d’une maternité non épanouissante, tantôt une femme éclatante de beauté et d’épanouissement, pleine de vie et attirante au possible.

Nicole Garcia offre un jeu de sobriété et de dignité propre à la caractérisation de son personnage. On pourrait penser qu’elle est en retrait mais le scénario finit par lui donner de l’importance et elle devient même la relance de l’intrigue quand on pensait celle-ci terminée.
Les acteurs par contre sont moins présents mais jouent à merveille leur rôle. Le rôle d’Alex est surtout présent par la voix de l’acteur très convaincante d’émotions. François Civil confirme un jeu d’acteur déjà confirmé, un artiste à suivre.

Conclusion

CLe film est correct et réussi mais risque de part sa sobriété de ne pas marquer à terme les esprits. Il est conseillé pour les fans de Juliette Binoche et celles et ceux qui aiment les histoires d’amour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.