AccueilCinémaAd Lib : Coup de cœur pour un thriller fantastique français

Ad Lib : Coup de cœur pour un thriller fantastique français

Ad Lib est un thriller fantastique réalisé par Joseph Catté dans l’univers du karaoké, mais pas que… c’est surtout une histoire d’apparences.

Nous avons déjà évoqué le travail de Joseph Catté, notamment avec Comme une Poupée, Wasted Night et Stream of Doubts. Après avoir parcouru les festivals en 2020 et 2021, où il a reçu des prix tels que Meilleure Horreur Sociale, Meilleure Actrice et Prix de l’Excellence Artistique, le nouveau film du réalisateur français est en ligne.

Ad Lib : Un court-métrage saisissant

Dans Ad Lib, Max et Julie filent le grand amour. Julie est de nature jalouse mais Max sait que personne n’est parfait. Certainement pas lui-même. Le casting se compose de Thomas Alden, Nouritza Emmanuelian, Cynthia Curto et bien évidemment de la talentueuse Pauline Helly qui a déjà travaillé avec le cinéaste.

Comme évoqué en introduction, Ad Lib est un thriller fantastique dans l’univers du karaoké. En réalité, le court-métrage s’attaque habilement à une toute autre thématique. Afin de vous préserver de tout spoiler, nous vous invitons à regarder le film avant de lire la note d’intention – disponible ci-dessous – de Joseph Catté.

La note d’intention

ad-lib-movie-picture-01

En France, chaque année, environ 220 000 femmes sont victimes de violences conjugales, physiques et/ou sexuelles. Parmi elles, 8 sur 10 déclarent également avoir subi des atteintes psychologiques et des agressions verbales. Enfin, une femme est tuée tous les trois jours par son conjoint ou ex-conjoint. Qui sont ces agresseurs, où sont-ils ? Le métier, le niveau d’éducation et la classe sociale ne sont pas des indices significatifs et ces hommes violents peuvent être avenants en public. Comment savoir ce qui a vraiment lieu en privé ?

En tant que réalisateur, j’ai eu envie de plonger dans l’intimité d’une relation toxique, sous le vernis des apparences. Ce sujet étant régulièrement traité en fiction, je ne souhaitais toutefois pas réaliser un énième drame réaliste, proche du documentaire, que le spectateur aurait le sentiment d’avoir déjà vu. J’ai ainsi voulu proposer une vraie alternative grâce à un prisme original : le thriller fantastique.

En optant pour un concept de film-karaoké, j’ai pu représenter visuellement les mécanismes de domination. Le personnage de Max utilise les mots pour rabaisser sa compagne, corrige son discours. Ici, il manipule littéralement ses phrases pour arriver à ses fins. Lorsqu’il souhaite faire taire la colocataire, il lui fait réellement avaler ses mots, les enfonce en elle d’un coup de poing. Comme dans la réalité, le langage est une arme et la violence verbale n’est souvent que l’amorce d’une violence physique frontale. Grâce à un travail sur le genre et à des effets spéciaux symboliques, je souhaite montrer avec Ad Lib qu’il n’est pas impossible de conjuguer propos social et vraie expérience visuelle.

Vous avez aimé ? Partagez :

Thomas
Thomas
Rédacteur en chef et chroniqueur anti-protocolaire. Enfant des années 80's / 90’s biberonné à la Pop Culture.

Les favoris

Sur le même sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.