Un Air de « Pink Floyd » dans 2001 : L’Odyssée de l’Espace

A Space Odyssey Banner Un Air de Pink Floyd dans 2001 : LOdyssée de lEspace

UP de notre article du 20 février 2011 avec la version HD

Un Air de “Pink Floyd” dans 2001 : L’Odyssée de l’Espace… Un voyage célesto-cosmique :

On ne présente plus Stanley Kubrick le génie derrière 2001 : L’Odyssée de l’Espace (1968), Orange Mécanique (1971), Shinning (1980), Full Metal Jacket (1987) etc. Le cinéaste fan des « Pink Floyd » avait demandé au groupe l’autorisation d’utiliser les chansons de leur album « Atom Heart Mother » pour les besoins du film Orange Mécanique. Proposition décliné par Roger Waters.

On sait que la musique a toujours occupée une place importante dans les films du réalisateur, vous n’êtes pas sans savoir – à condition d’avoir vu le film – que les dernières minutes de 2001 : L’Odyssée de l’Espace ne comprennent aucune musique. Mais lorsque des fans décident – il y a plusieurs années maintenant – de superposer le titre datant de 1971 « Echoes » des Pink Floyd, le résultat est clairement troublant, l’image et le son sont PARFAITEMENT SYNCHRONISES.

Chronologie
> 1968, Kubrick est à la recherche d’un compositeur pour la bande originale de « 2001, l’Odyssée de l’Espace« . Il propose alors à Pink Floyd de la composer, le groupe refuse. Roger Waters avouera plus tard avoir regretté leur décision après avoir visionné ce chef d’œuvre de la science fiction.

> 1971 Kubrick souhaite utiliser l’album « Atom Heart Mother » pour Orange Mécanique. Nouveau refus du groupe. Selon les dires, le manager de Pink Floyd, Steve O’Rourke fixe des conditions tellement strictes au réalisateur que Stanley Kubrick abandonne.
Officiellement, l’histoire voudrait que le groupe considère que, sortie de son contexte, la musique n’aurait aucun sens. Le film contient d’ailleurs « d’énorme clin d’œil » à l’idylle Kubrick – Floyd, dans une scène se déroulant chez un disquaire, on peut y apercevoir la pochette d’ « Atom Heart Mother » et celle de 2001 : l’Odyssée de l’Espace.

> Cette même année Pink Floyd sort l’album « Meddle« ; la sixième piste est un double morceau d’une durée de plus de 23 minutes. Et lorsqu’on y superpose le titre aux dernières minutes de 2001 : L’Odyssée de l’Espace, on constate que l’image et le son sont en parfaites adéquations.

La légende veut que le groupe aurait « synchronisé » son titre avec la scène finale de 2001 : l’Odyssée de l’Espace. Un détail appuie cette théorie, Pink Floyd composé à ses débuts en regardant des images projetées par une machine construite par l’un de leur professeur…

> 1988 c’est Roger Waters qui demande l’autorisation à Kubrick d’utiliser des samples des répliques de HAL 9000 pour son album solo « Amused to Death« . Kubrick refuse.
Waters se décide donc de reproduire la voix de HAL 9000 avec des effets sonores. Le titre « Perfect Sense » commence par des paroles à l’envers, si on inverse ce passage, on peut entendre :

Julia, (pause)
however, (pause)
In the light and visions of the issues of Stanley, (pause)
we changed our minds. (pause)
We have decided to include a backward message, (pause)
Stanley, (pause)
for you, (pause)
and for all the other book partners. [cri inaudible]

Julia,
Toutefois,
Dans la lumière et les visions des questions de Stanley,
nous avons changé nos esprits.
Nous avons décidé d’inclure un message en arrière,
Stanley,
pour vous,
et pour tous les autre livres partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>