Le réalisateur du prochain Terminator, Tim Miller, et le créateur / producteur de la franchise, James Cameron, ont révélé que Linda Hamilton reprendra le rôle de Sarah Connor dans le prochain film de la saga.

Le Hollywood Reporter rapporte que Miller et Cameron travaillent sur une nouvelle trilogie de films avec une équipe de scénariste qui comprend David Goyer (Dark Angel), Charles Eglee et Josh Friedman, qui ont créé le spin-off Terminator : The Sarah Connor Chronicles.

James Cameron, qui retrouvera les droits de Terminator en 2019, produira la nouvelle série de films avec le réalisateur de Deadpool, Tim Miller et David Ellison de Skydance.

Au sujet du retour de Linda Hamilton, James Cameron confie : « De manière tout aussi importante qu’elle l’était pour les stars d’action et la question du genre à l’époque, cela sera très significatif de voir cette guerrière chevronnée de retour. Il y a des gars de 50 ou de 60 ans qui tuent dans le monde, mais on n’a pas d’exemple de femmes.« 

Linda Hamilton retrouvera Arnold Schwarzenegger qui sera également de retour. Rappelons que le film reviendra sur les origines du T-800 et de son apparence. Les deux acteurs ont joué ensemble dans le film original Terminator en 1984 et sa suite de 1991.

Terminator 6 sera la suite de Terminator 2

Le Hollywood Reporter ajoute que le prochain Terminator sera la suite directe du Terminator 2 : Le Jugement Dernier de James Cameron. Le réalisateur a d’ailleurs donné quelques éléments sur l’histoire de Terminator 6 (titre provisoire). La production recherche actuellement un actrice de 18 ans qui sera l’héroïne de la nouvelle histoire. Le prochain Terminator explorera toujours le temps, il y aura des personnages du futur et du présent et comprendra de nouveaux personnages qui graviteront autour de Linda Hamilton et Arnold Schwarzenegger. A cette heure, nous ignorons si John Connor sera de la partie.

Un extrait de l’interview « C’est une continuation de l’histoire des deux premiers Terminator » avant d’ajouter que les suites seront « qu’un mauvais rêve. Ou une timeline alternative, ce qui est possible dans notre multivers. Cette approche vient d’ailleurs plutôt de Tim, qui avait une idée précise de ce qu’on devait faire. La seule chose sur laquelle j’ai insisté c’est l’idée de réinventer tout ça pour le 21eme siècle. » Au sujet de l’avancée de la technologie, le réalisateur explique « Les gens me demandent : ‘Les machines vont-elles gagner contre l’humanité ?’ et je leur réponds qu’il n’y a qu’à regarder les gens sur leurs téléphones. Les machines ont déjà gagné« .

Au sujet de l’histoire, le réalisateur Tim Miller confie : « Une grande partie du film sera centrée sur l’idée de passer le flambeau à des nouveaux personnages. Nous cherchons une jeune femme de 18 ans ou quelque chose du genre, qui deviendra le centre de ces histoires. Et nous aurons aussi à trouver de nouveaux personnages autour d’elle et d’autres venus du futur (…) Nous continuons à jouer avec le temps d’une manière intrigante. Mais nous avons bien Arnold et Linda pour nous ancrer dans l’histoire, et au milieu de tout ça, je ne dirais pas où, le relais sera passé. »

Rappelons que Terminator 3 (2003) de Jonathan Mostow était une suite directe à Terminator 2 mettait en scène un John Connor adulte à quelques heures du soulèvement des machines. Terminator Renaissance (2009) de McG quant à lui se déroulait en 2018. Le film se déroulait dans le futur, pas celui de 2029 que les fans attendaient. Si Renaissance est un semi-echec, le film avait le mérite d’essayer de proposer des choses nouvelles. Terminator Genisys (2015) de Alan Taylor a définitivement enterré la saga, le film se veut être une suite / reboot / remake des deux premiers films de James Cameron. Si le film exploite des idées non retenues pour les précédents films, il se perd dans histoire. De Genesys nous retenons seulement les 15 premières minutes écrites pas James Cameron pour le film original. Par manque de budget, James Cameron n’avait pas tourner les scènes en question.

Comment James Cameron a perdu les droits de Terminator

Lors de la production du film original au début des années 80, Gale Anne Hurd – productrice et compagne du réalisateur à l’époque – montre un intérêt pour Terminator. Le cinéaste lui vend alors les droits de Terminator pour un dollar, avec la promesse qu’elle pourrait le produire uniquement si Cameron le réalisait. Le premier film a gagné 78,4 millions de dollars dans le monde entier et a été complété par la suite très acclamée de James Cameron, Terminator 2 : Le Jugement Dernier, qui a généré 519,8 millions de dollars dans le monde. Cameron s’est éloigné de la franchise après ce film, bien que trois autres ont été réalisées, dont le plus récent, Terminator Genisys, qui a rapporté 440,6 millions de dollars dans le monde (89,8 millions de dollars seulement sur le territoire américain) sur un budget de 155 millions de dollars.

Pour en savoir plus sur les droits de Terminator, consultez notre dossier Terminator : Comment James Cameron a perdu les droits de sa franchise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.